×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Samuel 28     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Samuel 28
Segond « Colombe »


Saül et la magicienne d’En-Dor

1 En ce temps-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes et formèrent une armée, pour faire la guerre à Israël. Akich dit à David : Tu sais bien que tu feras partie de mon camp, toi et tes hommes.
2 David répondit à Akich : Eh bien, tu sauras ce que ton serviteur fera ! Et Akich dit à David : Aussi je te donnerai pour toujours la garde de ma personne.
3 Samuel était mort ; tout Israël lui avait fait des funérailles, et on l’avait enseveli à Rama, dans sa ville. Saül avait éliminé du pays ceux qui évoquaient les morts et ceux qui prédisaient l’avenir.
4 Les Philistins se rassemblèrent et vinrent camper à Sunem : Saül rassembla tout Israël, et ils campèrent à Guilboa.
5 À la vue du camp des Philistins, Saül fut saisi de crainte, et un violent tremblement s’empara de son cœur.
6 Saül consulta l’Éternel ; et l’Éternel ne lui répondit pas, ni par des songes, ni par l’ourim, ni par les prophètes.
7 Saül dit à ses serviteurs : Cherchez-moi une femme qui évoque les morts, et j’irai l’interroger. Ses serviteurs lui dirent : À Eyn-Dor il y a une femme qui évoque les morts.
8 Alors Saül se déguisa, prit d’autres vêtements et partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : Pratique la divination pour moi en évoquant un mort et fais-moi monter celui que je te dirai.
9 La femme lui répondit : Voici : tu sais ce que Saül a fait, comment il a retranché du pays ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir ; pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie pour me faire mourir
10 Saül lui fit un serment par l’Éternel en disant : L’Éternel est vivant ! La faute dans cette affaire ne retombera pas sur toi.
11 La femme dit : Qui veux-tu que je te fasse monter ? Et il répondit : Fais-moi monter Samuel.
12 Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri et dit à Saül : Pourquoi m’as-tu trompée ? Tu es Saül
13 Le roi lui dit : Sois sans crainte ! Mais que vois-tu ? La femme dit à Saül : Je vois un être divin qui monte de la terre.
14 Il lui dit : Quelle apparence a-t-il ? Elle répondit : C’est un vieillard qui monte, et il est enveloppé d’un manteau. Saül reconnut que c’était Samuel et il s’inclina, le visage contre terre et se prosterna.
15 Samuel dit à Saül : Pourquoi m’as-tu troublé en me faisant monter ? Saül répondit : Je suis dans une grande détresse : les Philistins me font la guerre, et Dieu s’est écarté de moi ; il ne m’a répondu ni par l’intermédiaire des prophètes ni par des songes, et je t’ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire.
16 Samuel dit : Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l’Éternel s’est écarté de toi et qu’il est devenu ton adversaire
17 L’Éternel a pris ses dispositions comme il te l’a dit par mon intermédiaire ; l’Éternel a déchiré la royauté d’entre tes mains et l’a donnée à l’un de tes proches, à David.
18 Puisque tu n’as pas écouté la voix de l’Éternel et que tu n’as pas infligé l’ardeur de sa colère à Amalec, l’Éternel t’inflige aujourd’hui ceci.
19 Et même l’Éternel livrera Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi, et l’Éternel livrera le camp d’Israël entre les mains des Philistins.
20 Aussitôt Saül tomba à terre de toute sa hauteur, et les paroles de Samuel le remplirent d’effroi ; de plus, il manquait de force, car il n’avait pris aucune nourriture de tout le jour et de toute la nuit.
21 La femme vint auprès de Saül et, le voyant tout épouvanté, elle lui dit : Voici que ta servante a écouté ta voix ; j’ai exposé ma vie en écoutant les paroles que tu m’as dites.
22 Écoute maintenant, toi aussi, la voix de ta servante et laisse-moi te servir un morceau de pain, afin que tu manges pour avoir la force de te mettre en route.
23 Mais il refusa et dit : Je ne mangerai pas. Ses serviteurs et la femme aussi insistèrent auprès de lui, et il écouta leur voix. Il se leva de terre et s’assit sur le lit.
24 La femme avait chez elle un veau gras qu’elle se hâta de sacrifier ; elle prit de la farine, la pétrit et en cuisit des pains sans levain.
25 Elle les mit devant Saül et devant ses serviteurs, et ils mangèrent. Puis ils se levèrent et partirent la nuit même.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.