×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Marc 5     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Marc 5
Segond « Colombe »


1 Ils arrivèrent sur l’autre rive de la mer dans le pays des Géraséniens.
2 Aussitôt que Jésus eut débarqué, un homme sortant des tombeaux et possédé d’un esprit impur vint au-devant de lui.
3 Il avait sa demeure dans les tombeaux, et personne ne pouvait plus le lier même avec une chaîne
4 car souvent il avait eu les fers aux pieds et avait été lié de chaînes, mais il avait rompu les chaînes et brisé les fers, et personne n’avait la force de le dompter.
5 Il était sans cesse nuit et jour dans les tombes et sur les montagnes, criant et se meurtrissant avec des pierres.
6 Il vit Jésus de loin, accourut, se prosterna devant lu.
7 et s’écria d’une voix forte : Que me veux-tu, Jésus, Fils du Très-Haut ? Je t’en conjure (au nom) de Dieu, ne me tourmente pas.
8 Car Jésus lui disait : Sors de cet homme, esprit impur.
9 Et il lui demanda : Quel est ton nom ? Légion est mon nom, lui répondit-il, car nous sommes plusieurs.
10 Et ils le suppliaient instamment de ne pas les envoyer hors du pays.
11 Or il y avait là près de la montagne un grand troupeau de pourceaux en train de paître.
12 Et les démons supplièrent Jésus en disant : Envoie-nous dans ces pourceaux afin que nous entrions en eux.
13 Il le leur permit. Et les esprits impurs sortirent, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita du haut de l’escarpement dans la mer. Il y en avait environ deux mille, et ils se noyèrent.
14 Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent et répandirent la nouvelle dans la ville et dans les campagnes. Les gens allèrent voir ce qui était arrivé.
15 Ils vinrent auprès de Jésus et virent le démoniaque, celui qui avait eu la légion, assis, vêtu, et dans son bon sens ; et ils furent saisis de crainte.
16 Ceux qui avaient vu ce qui s’était passé leur racontèrent ce qui était arrivé au démoniaque ainsi qu’aux pourceaux.
17 Alors ils se mirent à supplier Jésus pour qu’il s’en aille de leur territoire.
18 Comme il montait dans la barque, celui qui avait été démoniaque le suppliait, afin de rester avec lui.
19 Jésus ne le lui permit pas, mais il lui dit : Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur t’a fait et comment il a eu pitié de toi.
20 Il s’en alla et se mit à publier dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous étaient dans l’admiration.

Guérison d’une femme et résurrection d’une fillette

21 Jésus regagna en barque l’autre rive et, une fois de plus, une grande foule s’assembla près de lui. Il était au bord de la mer.
22 Alors vint un des chefs de la synagogue, nommé Jaïrus, qui le vit, se jeta à ses pied.
23 et le supplia instamment en disant : Ma fillette est à toute extrémité ; viens, impose-lui les mains, afin qu’elle soit sauvée et qu’elle vive.
24 Jésus s’en alla avec lui. Et une grande foule le suivait et le pressait.
25 Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans.
26 Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins ; elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait sans en tirer aucun avantage ; au contraire son état avait plutôt empiré.
27 Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière et toucha son vêtement.
28 Car elle disait : Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie.
29 Au même instant, la perte de sang s’arrêta, et elle sentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal.
30 Jésus ressentit aussitôt en lui-même qu’une force était sortie de lui. Il se retourna au milieu de la foule et dit : Qui a touché mes vêtements
31 Ses disciples lui dirent : Tu vois la foule qui te presse, et tu dis : Qui m’a touché
32 Et il regardait autour de lui pour voir celle qui avait fait cela.
33 La femme effrayée et tremblante, sachant ce qui s’était passé en elle, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité.
34 Mais Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix et sois guérie de ton mal.
35 Il parlait encore, lorsque survinrent de chez le chef de la synagogue des gens qui dirent : Ta fille est morte ; pourquoi importuner encore le maître
36 Mais Jésus, sans tenir compte de ces paroles, dit au chef de la synagogue : Sois sans crainte, crois seulement.
37 Et il ne permit à personne de l’accompagner, si ce n’est à Pierre, à Jacques et à Jean, frère de Jacques.
38 Ils arrivèrent à la maison du chef de la synagogue, où Jésus vit qu’il y avait du tumulte et des gens qui pleuraient et poussaient des cris retentissants.
39 Il entra et leur dit : Pourquoi ce tumulte, et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte, mais elle dort.
40 Et ils se moquaient de lui. Alors, il les fit tous sortir, prit avec lui le père et la mère de l’enfant, de même que ceux qui l’avaient accompagné, et entra là où se trouvait l’enfant.
41 Il saisit l’enfant par la main et lui dit : Talitha koumi, ce qui se traduit : Jeune fille, lève-toi, je te le dis.
42 Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher ; car elle avait douze ans. Ils en furent hors d’eux-mêmes, (frappés) d’un grand étonnement.
43 Jésus leur fit de vives recommandations, afin que personne ne le sache, et il leur dit de donner à manger à la jeune fille.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.