×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Actes 23.7     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 23.7
Traduction œcuménique de la Bible


1 Les yeux fixés sur le Sanhédrin, Paul déclara : « Frères, c’est avec une conscience sans aucun reproche que je me suis conduit envers Dieu jusqu’à ce jour. »
2 Mais le Grand Prêtre Ananias ordonna à ses assistants de le frapper sur la bouche.
3 Paul lui dit alors : « C’est toi que Dieu va frapper, muraille blanchie ! Tu sièges pour me juger selon la Loi et, au mépris de la Loi, tu ordonnes qu’on me frappe ? »
4 Les assistants l’avertirent : « Tu insultes le Grand Prêtre de Dieu ! » —
5 « Je ne savais pas, frères, répondit Paul, que c’était le Grand Prêtre ; il est écrit en effet : Tu n’insulteras pas le chef de ton peuple. »
6 Sachant que l’assemblée était en partie sadducéenne et en partie pharisienne, Paul s’écria au milieu du Sanhédrin : « Frères, je suis Pharisien, fils de Pharisiens ; c’est pour notre espérance, la résurrection des morts, que je suis mis en jugement. »
7 Cette déclaration était à peine achevée qu’un conflit s’éleva entre Pharisiens et Sadducéens, et l’assemblée se divisa.
8 Les Sadducéens soutiennent en effet qu’il n’y a ni résurrection, ni ange, ni esprit, tandis que les Pharisiens en professent la réalité.
9 Ce fut un beau tapage. Certains scribes du groupe pharisien intervinrent et protestèrent énergiquement : « Nous ne trouvons rien à reprocher à cet homme. Et si un esprit lui avait parlé ? ou bien un ange ? »
10 Comme le conflit s’aggravait, le tribun, par crainte de les voir mettre Paul en pièces, donna l’ordre à la troupe de descendre le tirer du milieu d’eux et de le ramener dans la forteresse.

Transfert de Paul à Césarée

11 La nuit suivante, le Seigneur se présenta à Paul et lui dit : « Courage ! Tu viens de rendre témoignage à ma cause à Jérusalem, il faut qu’à Rome aussi tu témoignes de même. »
12 Le jour venu, les Juifs formèrent un complot et s’engagèrent par serment à ne rien manger ni boire avant d’avoir tué Paul.
13 Plus de quarante personnes participaient à cette conjuration.
14 Ils allèrent trouver les grands prêtres et les anciens, et leur dirent : « Nous nous sommes engagés par un serment solennel à ne rien prendre avant d’avoir tué Paul.
15 Alors, de votre côté, avec l’accord du Sanhédrin, proposez donc au tribun de vous l’amener, sous prétexte d’examiner son cas de plus près ; quant à nous, nos dispositions sont prises pour le supprimer avant son arrivée. »
16 Mais le fils de la sœur de Paul eut vent du guet-apens ; il se rendit à la forteresse, y entra et prévint Paul.
17 Appelant un des centurions, Paul lui dit : « Conduis ce jeune homme au tribun ; il a quelque chose à lui communiquer. »
18 Le centurion le prit donc et l’amena au tribun : « Le prisonnier Paul, dit-il, m’a appelé et m’a demandé de t’amener ce jeune homme ; il a quelque chose à te dire. »
19 Le tribun le prit par la main, se retira à l’écart, et s’informa : « Qu’as-tu à me communiquer ? » —
20 « Les Juifs, répondit le jeune homme, ont convenu de te demander d’amener Paul demain devant le Sanhédrin, sous prétexte d’une enquête plus précise sur son cas.
21 Surtout, ne te laisse pas prendre : ils vont être plus de quarante à lui tendre une embuscade ; ils se sont engagés par serment à ne rien manger ni boire avant de l’avoir supprimé ; leurs dispositions sont déjà prises, ils n’attendent que ton accord. »
22 Le tribun congédia le jeune homme : « Ne raconte à personne, lui recommanda-t-il, que tu m’as dévoilé ce complot. »
23 Il appela alors deux des centurions et leur dit : « Tenez prêts à partir pour Césarée, dès neuf heures du soir, deux cents soldats, soixante-dix cavaliers et deux cents auxiliaires.
24 Qu’on prépare aussi des montures pour conduire Paul sain et sauf au gouverneur Félix. »
25 Il écrivit une lettre, dont voici le contenu :
26 « Claudius Lysias, à son Excellence le gouverneur Félix, salut !
27 Les Juifs s’étaient emparés de l’homme que je t’envoie et ils allaient le supprimer, quand je suis intervenu avec la troupe pour le leur soustraire, car je venais d’apprendre qu’il était citoyen romain.
28 Comme j’étais décidé à savoir de quoi ils l’accusaient, je l’ai fait comparaître devant leur Sanhédrin.
29 J’ai constaté que l’accusation portait sur des discussions relatives à leur loi, mais sans aucune charge qui méritât la mort ou les chaînes.
30 Informé qu’on préparait un attentat contre cet homme, je te l’envoie tout en signifiant aux accusateurs d’avoir à porter plainte contre lui devant toi. »
31 Exécutant l’ordre qu’ils avaient reçu, les soldats emmenèrent Paul et le conduisirent de nuit à Antipatris.
32 Le lendemain, laissant les cavaliers continuer avec lui, ils revinrent à la forteresse.
33 Dès leur arrivée à Césarée, les cavaliers remirent la lettre au gouverneur et lui présentèrent aussi Paul.
34 Le gouverneur lut la lettre et demanda de quelle province Paul était originaire. Informé que c’était de Cilicie :
35 « Je t’entendrai, dit-il, quand tes accusateurs aussi seront là. » Il donna l’ordre de le garder dans le prétoire d’Hérode.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988