Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Actes 23.34
Nouveau Testament Stapfer


1 Paul, regardant en face le Sanhédrin, dit : « Frères, « C’est en toute bonne conscience que je me suis conduit devant Dieu jusqu’à aujourd’hui... »
2 Le grand-prêtre Hananias ordonna alors aux assistants de souffleter Paul sur la bouche.
3 « Dieu te frappera à ton tour, muraille blanchie ! » répondit Paul en se tournant vers lui, « tu sièges pour me juger selon la Loi, et c’est au mépris de la Loi que tu ordonnes de me frapper ! »
4 — « Quoi ! tu injuries le grand-prêtre de Dieu ! » dirent les assistants.
5 Mais Paul : « Je ne savais pas, frères, que ce fût le grand-prêtre, car il est écrit : « Tu n’insulteras pas le chef de ton peuple. »
6 Paul, sachant que l’assemblée était composée en partie de Sadducéens, en partie de Pharisiens, s’écria en plein Sanhédrin : « Frères, je suis Pharisien, fils de Pharisiens, c’est pour mon espérance, c’est pour la résurrection des morts qu’on me met en jugement ! »
7 Ces paroles provoquèrent une scission entre les Pharisiens et les Sadducéens et l’assemblée se divisa.
8 En effet, les Sadducéens nient la résurrection, l’existence des anges et des Esprits ; les Pharisiens admettent tout cela.
9 Il s’ensuivit une discussion tumultueuse ; certains Scribes du parti pharisien se levèrent, prirent la défense de Paul et dirent : « Nous ne trouvons rien à reprocher à cet homme... Si un Esprit lui a parlé ! un ange, peut-être ! »...
10 La dispute s’envenimait, et le tribun craignait que Paul ne fût mis en pièces ; il donna ordre à une escouade de soldats de descendre dans la salle, d’arracher Paul de leurs mains et de le reconduire à la Forteresse.

Transfert de Paul à Césarée

11 La nuit suivante, le Seigneur lui apparut et lui dit : « Courage ! comme tu as été mon témoin à Jérusalem, il faut aussi que tu sois mon témoin à Rome ! »
12 Le lendemain matin, les Juifs formèrent entre eux un complot et s’obligèrent par voeu à ne manger ni boire tant qu’ils n’auraient pas tué Paul.
13 Ils étaient plus de quarante à avoir fait cette conjuration.
14 Ils allèrent trouver les chefs des prêtres et les Anciens et leur dirent : « Nous nous sommes obligés par voeu, sous les plus terribles anathèmes, à ne rien manger que nous n’ayons tué Paul.
15 Intervenez donc, avec le Sanhédrin, auprès du tribun pour obtenir une nouvelle comparution, comme si vous vouliez étudier plus à fond son affaire. Quant à nous, nous sommes prêts ; nous le tuerons dans le trajet. »
16 Mais le fils de la soeur de Paul entendit parler de ce guet-apens, se rendit à la Forteresse, y entra et révéla tout à Paul.
17 Celui-ci fit alors appeler un des centurions : « Mène ce jeune homme au tribun, lui dit-il, il a quelque chose à lui communiquer.
18 Le centurion l’emmena donc chez le tribun et lui dit : « Le prisonnier Paul m’a fait appeler et m’a prié de t’amener ce jeune homme, qui a quelque chose à te dire. »
19 Le tribun prit le jeune homme par la main, le conduisit à l’écart et lui demanda : « Qu’as-tu à me communiquer ? »
20 — « Les Juifs, répondit-il, sont convenus de te prier de faire comparaître Paul demain devant le Sanhédrin, comme s’ils voulaient étudier plus à fond son affaire.
21 Garde-toi de le faire ; c’est un guet-apens ; ils sont plus de quarante qui se sont obligés par voeu à ne manger ni boire avant de l’avoir tué. Ils sont tout prêts ; ils n’attendent que ton consentement. »
22 Le tribun renvoya le jeune homme en lui défendant de parler à personne de ce qu’il venait de lui apprendre.
23 Puis il fit appeler deux centurions : « Tenez prêts, leur dit-il, à partir de la troisième heure de la nuit, deux cents soldats, soixante-dix cavaliers et deux cents hommes du train pour aller jusqu’à Césarée. »
24 Il commanda aussi de se pourvoir de montures pour Paul, afin de le mener sain et sauf au procurateur Félix.
25 En même temps il écrivit à celui-ci une lettre, dont voici la teneur :
26 « Claudius Lysias à son excellence le procurateur Félix. Salut.
27 « Cet homme a été arrêté par les Juifs, et ils allaient le tuer, quand j’arrivai avec la troupe et le leur enlevai ; j’avais appris qu’il était citoyen romain.
28 Voulant connaître le motif de leurs accusations, je le conduisis au Sanhédrin ;
29 voici ce que je trouvai : des poursuites sur des questions relatives à leur Loi et aucun grief qui méritât la mort ou la prison.
30 Mais on m’a dénoncé un complot contre cet homme ; je te l’ai donc envoyé sans retard et j’ai prévenu les accusateurs qu’ils eussent aussi à prendre la parole contre lui devant toi. »
31 Les soldats exécutèrent ces ordres ; ils prirent Paul et le conduisirent de nuit jusqu’à Antipatris.
32 Le lendemain, ils laissèrent les cavaliers continuer le chemin avec lui et rentrèrent à la Forteresse.
33 Ceux-là, arrivés à Césarée, remirent la lettre au procurateur et lui présentèrent Paul.
34 Il la lut et s’informa de quel pays il était. Apprenant qu’il était de Cilicie :
35 « Je t’entendrai, dit-il, quand tes accusateurs seront arrivés. » Puis il ordonna de le garder dans le prétoire d’Hérode.

Cette Bible est dans le domaine public.