×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Nouveau Testament Oltramare  / Actes 23.9     

Actes 23.9
Nouveau Testament Oltramare


1 Paul, les regards fixés sur le sanhédrin, dit: «Frères, c’est en toute bonne conscience que je me suis conduit devant Dieu jusqu’à ce jour...»
2 Le souverain sacrificateur Ananias ordonna aux huissiers qui étaient près de lui, de le frapper à la bouche.
3 Alors Paul lui dit: «Dieu te frappera, muraille blanchie! Tu sièges pour me juger selon la loi, et, au mépris de la loi, tu ordonnes qu’on me frappe!»
4 Mais les huissiers lui dirent: «Tu insultes le souverain sacrificateur de Dieu!»
5 Paul dit: «Je ne savais pas, mes frères, qu’il était souverain sacrificateur, car il est écrit: «Tu ne proféreras point d’injures contre un chef de ton peuple.»
6 Paul, sachant qu’une partie du sénat se composait de sadducéens, et l’autre, de pharisiens, s’écria en plein sanhédrin: «Mes frères, je suis pharisien, fils de pharisiens, c’est à cause de l’espérance et de la résurrection des morts que je suis mis en jugement.»
7 Dès qu’il eut prononcé ces paroles, un dissentiment éclata entre les pharisiens et les sadducéens, et l’assemblée se divisa;
8 car les sadducéens prétendent qu’il n’y a pas de résurrection, ni même d’ange et d’esprit, tandis que les pharisiens professent l’une et l’autre doctrine.
9 Une grande clameur se fit entendre; des scribes du parti des pharisiens s’étant levés, dirent dans l’ardeur de la lutte: «Nous ne trouvons aucun mal en cet homme; si un esprit lui a parlé, ou un ange, qu’est-ce à dire?»
10 Comme la discorde éclatait, le tribun, craignant que Paul ne fût mis en pièces par eux, donna l’ordre de faire venir la troupe pour l’enlever du milieu d’eux, et le ramener dans la caserne.

Transfert de Paul à Césarée

11 La nuit suivante, le Seigneur se présenta à Paul, et lui dit: «Prends courage; comme tu m’as rendu témoignage à Jérusalem, il faut de même que tu me rendes témoignage à Rome.»
12 Quand le jour fut venu, les Juifs ourdirent un complot, et jurèrent, avec des imprécations contre eux-mêmes, de ne manger ni boire qu’ils n’eussent tué Paul.
13 Ils étaient plus de quarante qui avaient fait cette conjuration.
14 Ils allèrent trouver les principaux sacrificateurs et les anciens, et leur dirent: «Nous avons juré, avec des imprécations contre nous-mêmes, de ne rien manger que nous n’ayons tué Paul.
15 Vous donc, maintenant, adressez-vous avec le sanhédrin au tribun, pour qu’il vous l’amène, comme si vous vouliez examiner plus soigneusement son affaire; et nous, nous sommes prêts à le tuer, avant qu’il approche.»
16 Le fils de la soeur de Paul, ayant entendu parler de ce guet-apens, se rendit à la caserne, y entra, et en informa Paul.
17 Celui-ci appela un des centurions, et lui dit: «Mène ce jeune homme au tribun, car il a quelque chose à lui communiquer.»
18 Le centurion prit donc le jeune homme avec lui, le mena auprès du tribun, et lui dit: «Le prisonnier Paul m’ayant appelé, m’a prié de t’amener ce jeune homme, parce qu’il a quelque chose à te dire.»
19 Le tribun ayant pris le jeune homme par la main et l’ayant tiré à part, lui demanda: «Qu’as-tu à me communiquer?»
20 — «Les Juifs, dit-il, sont convenus de te prier d’amener demain Paul au sanhédrin, sous prétexte de te le faire examiner plus soigneusement.
21 Garde-toi d’y consentir, car c’est un guet-apens: plus de quarante d’entre eux ont juré, avec des imprécations contre eux-mêmes, de ne manger ni boire qu’ils ne l’aient tué; maintenant ils sont prêts, et n’attendent que ton consentement.»
22 Le tribun renvoya le jeune homme en lui recommandant de ne dire à personne qu’il lui eût fait ce rapport;
23 et, ayant appelé deux de ses centurions, il leur dit: «Tenez prêts, dès la troisième heure de la nuit, deux cents soldats avec soixante et cavaliers et deux cents lanciers pour aller jusqu’à Césarée.»
24 Il leur dit aussi de se pourvoir de montures pour Paul, afin de le mener sain et sauf au gouverneur Félix;
25 il écrivit en même temps une lettre, dont voici la teneur:
26 « Claude Lysias au très excellent gouverneur Félix, salut!
27 — Les Juifs s’étaient saisis de cet homme et allaient le tuer, quand j’arrivai avec de la troupe et le leur arrachai, ayant appris qu’il était citoyen romain.
28 Comme je désirais savoir de quel crime ils l’accusaient, je le menai dans leur sénat,
29 et je trouvai qu’il s’agissait de controverses relatives à leur Loi, mais qu’il n’y avait point de grief qui méritât la mort ou la prison.
30 Ayant reçu l’avis qu’on devait lui dresser des embûches, je te l’ai immédiatement envoyé, et j’ai ordonné à ses accusateurs de porter leur plainte devant toi.»
31 Conformément à l’ordre qu’ils avaient reçu, les soldats prirent Paul et le conduisirent pendant la nuit à Antipatris.
32 Le lendemain, ils laissèrent les cavaliers cheminer avec Paul, et revinrent à la caserne.
33 Les cavaliers entrèrent à Césarée et remirent la lettre au gouverneur; ils lui présentèrent aussi Paul.
34 Après avoir lu la lettre, le gouverneur demanda de quelle province était Paul, et, ayant appris qu’il était de Cilicie, il lui dit:
35 «Je t’entendrai quand tes accusateurs seront venus;» et il commanda qu’on le gardât dans le prétoire d’Hérode.

Cette Bible est dans le domaine public.