×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Galates 3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Galates 3
Nouvelle Bible Segond


Justifiés par la foi, non par la loi

1 Galates stupides, qui a pu vous fasciner, alors que sous vos yeux Jésus–Christ a été dépeint crucifié ?
2 Voici seulement ce que je veux apprendre de vous : est–ce en vertu des œuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou parce que vous avez entendu le message de la foi ?
3 Etes–vous donc stupides à ce point ? Après avoir commencé par l’Esprit, allez–vous maintenant achever par la chair ?
4 Avez–vous fait tant d’expériences pour rien ? Si du moins c’est pour rien !
5 Celui qui vous accorde l’Esprit et qui opère des miracles parmi vous, le fait–il donc en vertu des œuvres de la loi, ou parce que vous avez entendu le message de la foi ?
6 Ainsi, Abraham crut Dieu, et cela lui fut compté comme justice.
7 Reconnaissez–le donc : ce sont ceux qui relèvent de la foi qui sont fils d’Abraham.
8 Aussi l’Écriture, voyant d’avance que Dieu justifierait les non–Juifs en vertu de la foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ;
9 de sorte que ceux qui relèvent de la foi sont bénis avec Abraham, l’homme de foi.
10 Tous ceux en effet qui relèvent des œuvres de la loi sont sous la malédiction, car il est écrit : Maudit soit quiconque ne persévère pas en tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, pour le faire !
11 Et que personne ne soit justifié devant Dieu par la loi, c’est évident, puisque celui qui est juste en vertu de la foi vivra.
12 Or la loi ne relève pas de la foi ; mais elle dit : Celui qui fera ces choses vivra par elles.
13 Le Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi en devenant malédiction pour nous — car il est écrit : Maudit soit quiconque est pendu au bois —
14 afin que, pour les non–Juifs, la bénédiction d’Abraham soit en Jésus–Christ et que, par la foi, nous recevions l’Esprit promis.

Le rôle de la loi et le statut des croyants

15 Mes frères, je parle en termes humains : quand un homme a fait son testament en bonne et due forme, personne ne peut l’abolir ni y faire une adjonction.
16 Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa descendance. Il n’est pas dit : et aux descendances, comme s’il s’agissait de beaucoup ; mais il s’agit d’un seul : et à ta descendance, qui est le Christ.
17 Voici ce que je veux dire : un testament déjà fait en bonne et due forme par Dieu ne peut pas être annulé par la loi survenue quatre cent trente ans plus tard, ce qui réduirait à rien la promesse.
18 Car si l’héritage venait de la loi, il ne viendrait plus de la promesse ; or c’est par la promesse que Dieu a accordé sa grâce à Abraham.
19 Alors pourquoi la loi ? Elle a été ajoutée à cause des transgressions, jusqu’à ce que vienne la descendance à qui la promesse avait été faite ; elle a été promulguée par l’intermédiaire d’anges et au moyen d’un médiateur.
20 Or ce médiateur n’est pas médiateur d’un seul, tandis que Dieu est un.
21 La loi est–elle donc contre les promesses de Dieu ? Jamais de la vie ! Si une loi avait été donnée qui puisse faire vivre, la justice viendrait réellement de la loi.
22 Mais l’Écriture a tout enfermé sous le péché, pour que la promesse soit donnée, en vertu de la foi de Jésus–Christ, à ceux qui croient.
23 Avant que la foi vienne, nous étions gardés sous la loi, enfermés, en vue de la foi qui allait être révélée.
24 Ainsi la loi a été notre surveillant jusqu’au Christ, pour que nous soyons justifiés en vertu de la foi.
25 La foi étant venue, nous ne sommes plus soumis à un surveillant.
26 Car vous êtes tous, par la foi, fils de Dieu en Jésus–Christ.
27 En effet, vous tous qui avez reçu le baptême du Christ, vous avez revêtu le Christ.
28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus ni homme ni femme, car vous tous, vous êtes un en Jésus–Christ.
29 Et si vous appartenez au Christ, alors vous êtes la descendance d’Abraham, héritiers selon la promesse.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.