×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Corinthiens 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Corinthiens 11
Nouvelle Bible Segond


1 Imitez–moi, comme moi–même j’imite le Christ.

Attitudes dans l’Église

2 Je vous félicite de ce que vous vous souvenez de moi à tous égards, en retenant les traditions telles que je vous les ai transmises.
3 Je veux cependant que vous le sachiez : la tête de tout homme, c’est le Christ ; la tête de la femme, c’est l’homme ; et la tête du Christ, c’est Dieu.
4 Tout homme qui prie ou qui parle en prophète la tête couverte fait honte à sa tête.
5 Mais toute femme qui prie ou qui parle en prophétesse la tête non couverte d’un voile fait honte à sa tête : c’est comme si elle était rasée.
6 Si une femme ne se couvre pas d’un voile, qu’elle se coupe aussi les cheveux ! Et s’il est choquant qu’une femme ait les cheveux coupés ou rasés, qu’elle se couvre d’un voile !
7 Un homme ne doit pas se couvrir la tête d’un voile, puisqu’il est l’image et la gloire de Dieu ; la femme, elle, est la gloire de l’homme.
8 En effet, ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme ;
9 et ce n’est pas l’homme qui a été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme.
10 C’est pourquoi la femme doit avoir sur la tête une marque d’autorité, à cause des anges.
11 Toutefois, dans le Seigneur, la femme n’est pas sans l’homme, ni l’homme sans la femme.
12 En effet, tout comme la femme a été tirée de l’homme, de même l’homme naît par la femme ; et tout vient de Dieu.
13 Jugez–en par vous–mêmes : convient–il qu’une femme prie Dieu sans être couverte d’un voile ?
14 La nature elle–même ne vous enseigne–t–elle pas qu’il est déshonorant pour l’homme de porter des cheveux longs,
15 alors que pour la femme c’est une gloire ? Car déjà sa chevelure l’habille.
16 Mais si quelqu’un se plaît à contester, nous n’avons pas une telle habitude, et les Églises de Dieu non plus.
17 Si je ne vous félicite pas en formulant cette injonction, c’est que vous vous réunissez, non pas pour le meilleur, mais pour le pire.
18 D’abord, j’apprends que lorsque vous vous réunissez en Église, il y a parmi vous des divisions — et je le crois en partie.
19 Il faut bien qu’il y ait aussi des dissensions entre vous, pour que ceux d’entre vous qui résistent à l’épreuve puissent se manifester.
20 Donc, lorsque vous vous réunissez, ce n’est pas pour prendre part au dîner du Seigneur ;
21 car au moment de manger, chacun se hâte de prendre son propre dîner, de sorte que l’un a faim tandis que l’autre est ivre.
22 N’avez–vous pas des maisons pour manger et boire ? Ou bien méprisez–vous l’Église de Dieu en faisant honte à ceux qui n’ont rien ? Que dois–je vous dire ? Dois–je vous féliciter ? Sur ce point, je ne vous félicite pas.
23 Car moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis : le Seigneur Jésus, dans la nuit où il allait être livré, prit du pain ;
24 après avoir rendu grâce, il le rompit et dit : « C’est mon corps, qui est pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. »
25 Il fit de même avec la coupe, après le dîner, en disant : « Cette coupe est l’alliance nouvelle en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez. »
26 Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, c’est la mort du Seigneur que vous annoncez, jusqu’à ce qu’il vienne.
27 C’est pourquoi celui qui mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur.
28 Que chacun s’examine plutôt lui–même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe ;
29 car celui qui mange et boit sans discerner le corps mange et boit un jugement contre lui–même.
30 C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup de malades et d’infirmes, et qu’un assez grand nombre se sont endormis dans la mort.
31 Si nous nous jugions nous–mêmes, nous ne serions pas jugés.
32 Mais par ses jugements le Seigneur nous corrige, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.
33 Ainsi, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez–vous les uns les autres.
34 Si quelqu’un a faim, qu’il mange chez lui, afin que vous ne vous réunissiez pas pour votre propre jugement. Quant aux autres questions, je les réglerai quand je viendrai.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.