×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)  / Galates 3.15  / strong 114     

Galates 3.15
Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)


Justifiés par la foi, non par la loi

1 O Galates, dépourvus de sens ! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié
2 Voici seulement ce que je veux apprendre de vous : Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou par la prédication de la foi
3 Etes-vous tellement dépourvus de sens Après avoir commencé par l’Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair
4 Avez-vous tant souffert en vain si toutefois c’est en vain.
5 Celui qui vous accorde l’Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les oeuvres de la loi, ou par la prédication de la foi
6 Comme Abraham crut à Dieu, et que cela lui fut imputé à justice,
7 reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d’Abraham.
8 Aussi l’Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi !
9 de sorte que ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant.
10 Car tous ceux qui s’attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction ; car il est écrit : Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.
11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit : Le juste vivra par la foi.
12 Or, la loi ne procède pas de la foi ; mais elle dit : Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.
13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois,-
14 afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis.

Le rôle de la loi et le statut des croyants

15 Frères je parle à la manière des hommes, une disposition en bonne forme, bien que faite par un homme, n’est annulée par personne, et personne n’y ajoute.
16 Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n’est pas dit : et aux postérités, comme s’il s’agissait de plusieurs, mais en tant qu’il s’agit d’une seule : et à ta postérité, cest-à-dire, à Christ.
17 Voici ce que j’entends : une disposition, que Dieu a confirmée antérieurement, ne peut pas être annulée, et ainsi la promesse rendue vaine, par la loi survenue quatre cent trente ans plus tard.
18 Car si l’héritage venait de la loi, il ne viendrait plus de la promesse ; or, c’est par la promesse que Dieu a fait à Abraham ce don de sa grâce.
19 Pourquoi donc la loi Elle a été donnée ensuite à cause des transgressions, jusqu’à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite ; elle a été promulguée par des anges, au moyen d’un médiateur.
20 Or, le médiateur n’est pas médiateur d’un seul, tandis que Dieu est un seul.
21 La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu Loin de ! S’il eût été donné une loi qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi.
22 Mais l’Ecriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la foi en Jésus-Christ à ceux qui croient.
23 Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée.
24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.
25 La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue.
26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ;
27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.
28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.
29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham , héritiers selon la promesse.

Code strong pour « atheteo »

Strong numéro :114 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
ἀθετέω

Vient d’un composé de 1 (négatif) et un dérivé de 5087

Mot translittéré Entrée du TDNT

atheteo

8:158,1176

Prononciation phonétique Type de mot

(ath-et-eh’-o)   

Verbe

Définition :
  1. rejeter, ne tenir aucun compte de.
  2. nier l’efficacité de toute chose, annuler, rendre nul, faire échouer.
  3. rejeter, refuser, mépriser.
Traduit dans la Louis Segond 1910 par :

rejeter 8, anéantir 2, violer 2, faire un refus, annuler, mépriser, rendre nul ; 16

Concordance :

Marc 6.26
Le roi fut attristé ; mais, à cause de ses serments et des convives , il ne voulut pas lui faire un refus 114.

Marc 7.9
Il leur dit encore: Vous anéantissez 114 fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition.

Luc 7.30
mais les pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rendu nul 114 à leur égard le dessein de Dieu.

Luc 10.16
Celui qui vous écoute m ’écoute , et celui qui vous rejette 114 me rejette 114 ; et celui qui me rejette 114 rejette 114 celui qui m ’a envoyé .

Jean 12.48
Celui qui me rejette 114 et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée , c’est elle qui le jugera au dernier jour.

1 Corinthiens 1.19
Aussi est-il écrit : Je détruirai la sagesse des sages, Et j’anéantirai 114 l’intelligence des intelligents.

Galates 2.21
Je ne rejette 114 pas la grâce de Dieu ; car si la justice s’obtient par la loi, Christ est donc mort en vain.

Galates 3.15
Frères je parle à la manière des hommes, une disposition en bonne forme , bien que faite par un homme, n’est annulée 114 par personne, et personne n’y ajoute .

1 Thessaloniciens 4.8
Celui donc qui rejette 114 ces préceptes ne rejette 114 pas un homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Saint -Esprit.

1 Timothée 5.12
et se rendent coupables en ce qu’elles violent 114 leur premier engagement .

Hébreux 10.28
Celui qui a violé 114 la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ;

Jude 1.8
Malgré cela , ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries , souillent pareillement leur chair, méprisent 114 l’autorité et injurient les gloires.


Cette Bible est dans le domaine public.