Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Matthieu 13.39
Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc


Paraboles du royaume des cieux

Le semeur et les terrains

1 En ce jour-là, Jésus, sorti de la maison, était assis au bord de la mer.
2 Des foules nombreuses se rassemblent près de lui, si bien qu’il monte en barque et s’assoit. Toute la foule se tient sur le rivage.
3 Il leur parle de beaucoup de choses en paraboles. Il dit :
4 « Voici : le semeur sort pour semer. Tandis qu’il sème, il en tombe au bord du chemin. Les oiseaux viennent et les dévorent.
5 D’autres tombent sur les pierrailles, où ils n’ont pas beaucoup de terre : aussitôt ils lèvent parce qu’ils n’ont pas de profondeur de terre.
6 Le soleil se lève : ils sont rôtis, et, parce qu’ils n’ont pas de racine, ils sont desséchés.
7 D’autres tombent sur les épines. Les épines montent et les étouffent.
8 D’autres tombent sur la belle terre et donnent du fruit : l’un, cent, l’autre, soixante, l’autre, trente.
9 Qui a des oreilles entende ! »
10 Les disciples s’approchent et lui disent : « Pourquoi est-ce en paraboles que tu leur parles ? »
11 Il répond et leur dit : « À vous, est donné de connaître les mystères du royaume des cieux. À eux, ce n’est pas donné.
12 C’est ainsi : qui a, il lui sera donné et il aura du surplus. Qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera pris !
13 Aussi je leur parle en paraboles : c’est qu’ils regardent sans regarder, entendent sans entendre ni comprendre !
14 Elle s’accomplit en eux la prophétie d’Isaïe qui dit : “Pour entendre, vous entendrez — et ne comprendrez pas ! Pour regarder, vous regarderez — et ne verrez pas !
15 Car s’est épaissi le cœur de ce peuple, d’oreilles dures ils entendent, leurs yeux ils bouchent, de peur que des yeux ils voient, des oreilles entendent, du cœur comprennent, qu’ils soient retournés, — et je les rétablirais !”
16 Pour vous, heureux vos yeux : ils regardent ! Et vos oreilles : elles entendent !
17 Amen, je vous dis : de nombreux prophètes, des justes, ont désiré voir ce que vous regardez, et n’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et n’ont pas entendu !
18 Vous, donc, entendez la parabole du semeur :
19 Chez tout entendeur de la parole du royaume qui ne la comprend pas, vient le Mauvais, il ravit ce qui a été semé dans son cœur : tel est celui qui au bord du chemin est semé.
20 Celui qui sur les pierrailles est semé, c’est l’entendeur de la parole qui aussitôt avec joie la reçoit.
21 Il n’a pas de racine en lui-même, mais il est versatile : que survienne affliction ou persécution à cause de la parole, aussitôt il chute.
22 Celui qui dans les épines est semé, c’est l’entendeur de la parole chez qui le souci de cette ère, l’appât de la richesse, asphyxie la parole : elle devient sans fruit.
23 Celui qui sur la belle terre est semé, c’est l’entendeur de la parole qui la comprend : il porte du fruit, et fait l’un, cent, l’autre, soixante, l’autre, trente. »

La mauvaise herbe et le bon grain

24 Il leur sert une autre parabole. Il dit : « Le royaume des cieux ressemble à un homme qui sème de la belle semence dans son champ.
25 Pendant que dorment les hommes, vient son ennemi : il sème des zizanies par dessus, au milieu du blé, et il s’en va.
26 Quand l’herbe germe et fait du fruit, alors paraissent aussi les zizanies.
27 Les serviteurs du maître de maison s’approchent et lui disent : “Seigneur, n’est-ce pas de la belle semence que tu as semée dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y ait des zizanies ?”
28 Il leur dit : “Un homme, ennemi, a fait cela !” Les serviteurs lui disent : “Veux-tu donc que nous allions les ramasser ?”
29 Il dit : “Non ! de peur qu’en ramassant les zizanies, vous déraciniez avec elles le blé.
30 Laissez l’un et l’autre croître ensemble jusqu’à la moisson. Au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : ‘Ramassez d’abord les zizanies, liez-les en bottes pour les brûler. Quant au blé, rassemblez-le dans mon grenier.’” »

La graine de moutarde et le levain

31 Une autre parabole qu’il leur sert ! Il dit : « Le royaume des cieux est semblable à une graine de moutarde qu’un homme prend et sème dans son champ.
32 Elle est certes plus petite que toutes les semences. Qu’elle croisse, elle est plus grande que les plantes : elle devient arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent faire leur nid dans ses branches. »
33 Une autre parabole ! Il leur parle encore : « Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme prend et cache dans trois panerées de farine, jusqu’à ce que tout ait levé. »
34 Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles. Et, sans parabole, il ne leur disait rien,
35 pour accomplir le mot dit par le prophète : “J’ouvrirai ma bouche en paraboles, je proclamerai des choses cachées depuis la fondation.”

Explication de la parabole de la mauvaise herbe

36 Alors il laisse les foules : il vient à la maison. Ses disciples s’approchent de lui en disant : « Éclaircis-nous la parabole des zizanies du champ. »
37 Il répond et dit : « Le semeur de la belle semence est le fils de l’homme ;
38 le champ est le monde ; la belle semence, ce sont les fils du royaume ; les zizanies sont les fils du Mauvais ;
39 l’ennemi qui les a semées, c’est le diable ; la moisson est l’achèvement de l’ère ; les moissonneurs sont des anges.
40 Et comme les zizanies sont ramassées et brûlées au feu, de même en sera-t-il à l’achèvement de l’ère :
41 le fils de l’homme enverra ses anges, ils ramasseront hors de son royaume toutes les occasions de chute, tous les fauteurs de l’iniquité.
42 Ils les jetteront dans la fournaise du feu : là sera le pleur, le grincement des dents.
43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur père ! Qui a des oreilles, entende !

Comparaisons diverses

44 Le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans le champ. Un homme le trouve : il le cache, et dans sa joie il va, vend tout ce qu’il a, et il achète ce champ-là.
45 Encore : le royaume des cieux est semblable à un commerçant qui cherche de belles perles.
46 Il trouve une perle de grand prix : il s’en va, réalise tout ce qu’il avait, et il l’achète.
47 Encore : le royaume des cieux est semblable à une senne jetée dans la mer ; elle en rassemble de toute race.
48 Quand elle est remplie, ils la remontent sur le rivage, ils s’assoient et ramassent les beaux dans des casiers. Les pourris, au-dehors ils les jettent.
49 Ainsi en sera-t-il à l’achèvement de l’ère. Les anges sortiront : ils sépareront les mauvais du milieu des justes.
50 Ils les jetteront dans la fournaise du feu : là sera le pleur, le grincement des dents.
51 Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui disent : « Oui. »
52 Il leur dit : « Aussi tout scribe devenu disciple du royaume des cieux est semblable à un homme, un maître de maison qui extrait de son trésor choses neuves et choses vieilles. »
53 Or, quand Jésus achève ces paraboles, il s’éloigne de là.

Fin du ministère de Jésus en Galilée et au-delà

Jésus rejeté à Nazareth

54 Il vient dans sa patrie. Il les enseignait dans leur synagogue, si bien qu’ils en étaient frappés. Ils disent : « D’où ? À lui ! Cette sagesse ? Et les miracles ?
55 Celui-là, n’est-ce pas le fils de l’artisan ? N’est-ce pas sa mère qui s’appelle Marie ? et ses frères, Jacques, Joseph, Simon et Juda ?
56 Et ses sœurs, n’est-ce pas, elles sont toutes chez nous ? D’où a-t-il donc tout cela ? »
57 Il est pour eux une occasion de chute. Jésus leur dit : « Un prophète n’est sans honneur que dans sa patrie et dans sa maison. »
58 Il ne fait pas là beaucoup de miracles, à cause de leur manque de foi.

Cette Bible est dans le domaine public.