×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Iehoshoua 18.21     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iehoshoua 18.21
André Chouraqui


1 Ils rassemblent toute la communauté des Benéi Israël à Shilo. Ils font demeurer là la tente du rendez-vous. La terre en face d’eux est conquise. 2 Restent sept branches de Benéi Israël dont la possession n’a pas été répartie. 3 Iehoshoua’ dit aux Benéi Israël : « Jusqu’à quand vous relâcherez-vous pour venir hériter la terre que IHVH-Adonaï, l’Elohîms de vos pères, vous a donnée ? » 4 Donnez-vous trois hommes par rameau, et je les enverrai. Ils se lèveront, ils circuleront sur la terre. Ils l’inscriront selon leur possession, puis ils viendront à moi. 5 Ils la répartiront en sept parts. Iehouda se tiendra sur sa frontière, au Nèguèb. La maison de Iosseph se tiendra sur leur frontière au septentrion. 6 Et vous, vous inscrirez la terre en sept parts, puis faites-les venir à moi, ici. Je tirerai pour vous le sort ici, en face de IHVH-Adonaï, notre Elohîms. 7 Car il n’est aucune part pour les Lévi en votre sein : oui, la desserte de IHVH-Adonaï est sa possession. Gad, Reoubén, le mi-rameau de Menashè ont pris leur part au passage du Iardèn, vers l’orient, que Moshè, le serviteur de IHVH-Adonaï, leur a donnée. » 8 Les hommes se lèvent et vont. Iehoshoua’ ordonne aux allants d’inscrire la terre, pour dire : « Allez, circulez sur la terre. Inscrivez-la et retournez vers moi. Ici, je jetterai pour vous le sort, en face de IHVH-Adonaï, à Shilo. » 9 Les hommes vont et passent sur la terre. Ils l’inscrivent selon les villes, en sept parts, sur un acte ; puis ils viennent à Iehoshoua’ au camp de Shilo. 10 Iehoshoua’ jette le sort pour eux à Shilo, en face de IHVH-Adonaï. Iehoshoua’ répartit là la terre entre les Benéi Israël, selon leur division. La part de Biniamîn 11 Le sort de la branche de Biniamîn, pour leurs clans, monte. Sort la frontière de leur sort, entre les Benéi Iehouda et les Benéi Iosseph, 12 la frontière est pour eux au coin du septentrion depuis le Iardèn ; la frontière monte vers le flanc de Ieriho, au septentrion, elle monte dans la montagne, vers la mer ; ses sorties sont au désert, à Béit Avèn. 13 La frontière passe de là vers Louz, au flanc de Louz, au Nèguèb, elle, Béit-Él. La frontière descend à ’Atrot Adar, sur la montagne qui est au Nèguèb de Béit-Horôn-le-Bas. 14 La frontière s’infléchit et contourne le coin de la mer, au Nèguèb de la montagne qui est face à Béit Horôn, au Nèguèb. Ses sorties sont à Qiriat Ba’al, elle, Qiriat-Ie’arîm, la ville des Benéi Iehouda. Ceci au coin de la mer. 15 Coin du Nèguèb, du bout de Qiriat-Ie’arîm, la frontière sort vers la mer ; elle sort vers la source des eaux de Nèphtoah. 16 La frontière descend au bout de la montagne qui est face au Val-de-Bèn-Hinôm, qui est dans la vallée des Rephaîm, au septentrion. Elle descend au Val de Hinôm, au flanc du Ieboussi, vers le Nèguèb et descend à ’Éïn Roguél, 17 s’infléchit au septentrion, sort à ’Éïn Shèmèsh, sort vers Guelilot, qui est devant la montée d’Adoumîm ; elle descend vers la pierre de Bohân bèn Reoubén. 18 Elle passe au flanc, devant la steppe, au septentrion, et descend vers la steppe. 19 La frontière passe au flanc de Béit-Hogla, au septentrion. Les sorties de la frontière sont vers la langue de la mer du Sel, au septentrion, et vers le bout du Iardèn, au Nèguèb. C’est la frontière du Nèguèb. 20 Le Iardèn la limitera au coin du levant. Voilà la possession des Benéi Biniamîn, en ses frontières, autour, pour leurs clans. 21 Et ce sont les villes de la branche des Benéi Biniamîn, pour leurs clans, Ieriho, Béit-Hogla, la vallée de Qesis, 22 Béit-ha-’Araba, Semaraîm, Béit-Él ; 23 et les ’Avîm, et Ha-Para et ’Ophra ; 24 Kephar-ha-’Amori, Ha-’Ophni, Guèba’, douze villes et leurs banlieues. 25 Guib’ôn, Rama, Beérot, 26 Ha-Mispè, Ha-Kephira, Ha-Mosa, 27 Rèqèm, Irpeél, Tarala, 28 Sela‘-ha-Èlèph et le Ieboussi, elle, Ieroushalaîm ; Guib’a-Qiriat, quatorze villes et leurs banlieues. Voilà la possession des Benéi Biniamîn, pour leurs clans.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf