×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Noms 21     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Noms 21
André Chouraqui


Le serf, la servante

1 Voici les jugements que tu mettras en face d’eux.
2 Que tu achètes un serf ’Ibri, il servira six ans, et le septième il sortira libre, gratuitement.
3 Avec son corps venu, avec son corps il sortira ; s’il est le mari d’une femme, sa femme sort avec lui.
4 Si son Adôn lui donne femme et qu’elle lui enfante des fils ou des filles, la femme, avec ses enfants, sera pour son Adôn ; et lui, il sortira avec son corps.
5 Si le serf dit, s’il dit : ‹ J’aime mon Adôn, ma femme et mes fils, je ne sortirai pas libre ›,
6 son Adôn avance vers Elohîms, il l’avance vers la porte ou le montant. Son Adôn lui perce l’oreille au perçoir et il sert en pérennité.
7 Qu’un homme vende sa fille comme servante, elle ne sortira pas comme sortent les serfs.
8 Si elle est mal aux yeux de son Adôn, qu’il ne se l’assigne pas et la fasse racheter, il ne pourra pas la vendre à un peuple étranger, l’ayant trahie.
9 S’il l’assigne à son fils, il fera pour elle selon le code des filles.
10 S’il en prend une autre, il ne lui retranchera rien de sa nourriture, de sa couverture ni de sa cohabitation.
11 S’il ne fait pas pour elle ces trois-là, elle sortira gratuitement, sans argent.

Coups, blessures et rapines

12 Frappeur d’homme qui meurt, mourra, il mourra.
13 Qui ne l’avait pas pourchassé, l’Elohîms l’ayant accidenté par sa main, je te mets un lieu où il s’enfuira là.
14 Qu’un homme prémédite contre son compagnon de le tuer par ruse, de mon autel, tu le prendras pour qu’il meure.
15 Frappeur de son père, de sa mère, mourra, il mourra.
16 Voleur d’homme et qui le vend, trouvé en sa main, mourra, il mourra.
17 Maudisseur de son père, de sa mère, mourra, il mourra.
18 Que des hommes se querellent, qu’un homme frappe son compagnon d’une pierre ou d’un poing, qu’il ne meure pas et tombe sur sa couche :
19 s’il se relève et va dehors sur sa béquille, le frappeur est innocenté, il donne seulement son chômage et il le guérira, il le guérira.
20 Qu’un homme frappe son serviteur ou sa servante d’une trique, qu’il meure sous sa main, il sera vengé, vengé.
21 Mais s’il tient un ou deux jours, il ne sera pas vengé : oui, c’est son argent.
22 Que des hommes en se bagarrant frappent une femme enceinte, et que les enfants sortent sans qu’il soit de catastrophe, il sera puni comme le maître de la femme le revendiquera de lui : il donnera au dire des jurés.
23 S’il est une catastrophe, donne être pour être,
24 œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied,
25 stigmate pour stigmate, blessure pour blessure, plaie pour plaie.
26 Qu’un homme frappe l’œil de son serviteur ou l’œil de sa servante et le détruise, il le renverra libre pour son œil.
27 S’il fait tomber la dent de son serviteur ou la dent de sa servante, il le renverra libre pour sa dent.
28 Si un bœuf encorne à mort un homme ou une femme, le bœuf sera lapidé, lapidé ; sa viande ne sera pas mangée, le maître du bœuf est innocent.
29 Si le bœuf encornait d’hier et d’avant-hier, que cela ait été attesté contre son maître et qu’il ne l’ait pas gardé, s’il fait mourir un homme ou une femme, le bœuf sera lapidé et son maître aussi mourra.
30 Si une rançon est revendiquée de lui, il donne le rachat de son être selon tout ce qui sera revendiqué de lui.
31 Qu’il encorne un fils, qu’il encorne une fille, il lui sera fait selon ce code.
32 Si le bœuf encorne un serviteur ou une servante, il donne à son Adôn de l’argent, trente sicles, et le bœuf est lapidé.
33 Si un homme ouvre une fosse, ou si un homme fore une fosse et ne la couvre pas, que tombe là un bœuf ou un âne,
34 le maître de la fosse paie. Il retourne l’argent à son maître et le mort est sien.
35 Que le bœuf d’un homme frappe à mort le bœuf de son compagnon : ils vendent le bœuf vivant et partagent l’argent ; ils partagent aussi le mort.
36 Ou bien il est connu, d’hier et d’avant-hier, que le bœuf encornait et que son maître ne le gardait pas, il paiera, paiera bœuf pour bœuf, et le mort sera sien.
37 Qu’un homme vole un bœuf ou un agneau, qu’il l’égorge ou le vende, il paie cinq bovins pour un bœuf et quatre ovins pour un agneau.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf