×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Rois 1 20     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Rois 1 20
André Chouraqui


Les exigences de Bèn-Hadad

1 Bèn-Hadad, roi d’Arâm, groupe toute son armée : trente-deux rois avec lui, cavalerie et charrerie. Il monte, assiège Shomrôn et guerroie contre elle.
2 Il envoie des messagers à Ahab, roi d’Israël, dans la ville.
3 Il lui dit : « Ainsi dit Bèn-Hadad : ‹ Ton argent, ton or, c’est à moi. Tes femmes, tes bons fils sont à moi’ ! »
4 Le roi d’Israël répond et dit : « Selon ta parole, mon Adôn le roi. Je suis à toi avec tout ce que j’ai. »
5 Les messagers retournent et disent : « Ainsi dit Bèn-Hadad pour dire : ‹ Oui, je t’ai envoyé dire : Ton argent, ton or, tes femmes, tes fils, tu me les donneras.
6 Oui, en ce temps, demain, je t’enverrai mes serviteurs ; ils fouilleront ta maison et la maison de tes serviteurs. Tout ce qui est désirable à tes yeux, ils le mettront dans leur main et le prendront’. »
7 Le roi d’Israël crie vers tous les anciens de la terre et dit : « Pénétrez donc et voyez quel malheur celui-là cherche ! Oui, il a envoyé dire pour mes femmes, mes fils, mon argent, mon or : je ne lui ai rien refusé ! »
8 Tous les anciens et tout le peuple lui disent : « N’entends pas, ne consens pas ! »
9 Il dit aux messagers de Bèn-Hadad : « Dites à mon Adôn le roi : ‹ Tout ce que tu as envoyé pour dire à ton serviteur en premier, je le ferai. Mais cette parole, je ne pourrai pas la faire’. » Les messagers vont et lui retournent la parole.
10 Bèn-Hadad lui envoie dire : « Ainsi les Elohîms feront, et ainsi ils ajouteront, si la poussière de Shomrôn suffit aux poings de tout le peuple qui est à mes pieds. »
11 Le roi d’Israël répond et dit : « Parlez ! Qui sangle ne se loue pas comme qui dételle. »
12 Et c’est quand il entend cette parole, il boit, lui avec les rois, dans les cabanes. Il dit à ses serviteurs : « Postez-vous. » Ils se postent contre la ville.
13 Et voici, un inspiré s’avance vers Ahab, roi d’Israël. Il dit : « Ainsi dit IHVH-Adonaï : ‹ As-tu vu toute cette grande foule ? Me voici, je la donne en ta main aujourd’hui. Tu pénétreras, oui, moi, IHVH-Adonaï’. »
14 Ahab dit : « Par qui ? Il dit :  »Ainsi dit IHVH-Adonaï : ‹ Par les adolescents des chefs de cités’« . Il dit :  »Qui liera la guerre ? Il dit : « Toi. »
15 Il recense les adolescents des chefs de cités : ils sont deux cent trente-deux. Après eux, il recense tout le peuple, tous les Benéi Israël : sept mille.
16 Ils sortent à midi. Bèn-Hadad boit, ivre dans les cabanes, lui et les rois, les trente-deux rois qui l’aident.
17 Sortent les adolescents des chefs de cités, en premier. Bèn-Hadad envoie, et ils lui rapportent pour dire : « Des hommes sont sortis de Shomrôn. »
18 Il dit : « S’ils sont sortis pour la paix, saisissez-les vivants. Et s’ils sont sortis pour la guerre, vivants, saisissez-les. »
19 Ceux-là sortent de la ville, les adolescents des chefs de cités, et l’armée qui est derrière eux.
20 Chaque homme frappe son homme : Arâm s’enfuit. Israël le poursuit. Bèn-Hadad, roi d’Arâm, s’échappe sur un cheval, avec des cavaliers.
21 Le roi d’Israël sort. Il frappe le cheval et le char, et il frappe Arâm d’un grand coup.
22 L’inspiré avance vers le roi d’Israël et lui dit : « Va, renforce-toi, pénètre et vois ce que tu fais : oui, au retour de l’année, le roi d’Arâm montera contre toi. » L’Elohîms des montagnes

L’Elohîms des montagnes

23 Les serviteurs du roi d’Arâm lui disent : « Leur Elohîms est un Elohîms des montagnes ; aussi, ils ont été plus forts que nous. C’est pourquoi nous guerroierons contre eux sur le plateau, et nous serons plus fort qu’eux.
24 Fais cette parole, écarte les rois, chaque homme de son lieu. Mets des pachas à leur place.
25 Toi, compte une armée pour toi, comme l’armée qui est tombée pour toi, cheval pour cheval, char pour char. Guerroyons contre eux sur le plateau, et nous serons plus forts qu’eux. » Il entend leur voix et fait ainsi.
26 Et c’est au retour de l’année, Bèn-Hadad recense Arâm. Il monte à Aphéq en guerre contre Israël.
27 Les Benéi Israël sont inspectés, ravitaillés et vont à leur abord. Les Benéi Israël campent contre eux comme deux hardes de caprins, et Arâm remplit la terre.
28 L’homme d’Elohîms s’avance et dit au roi d’Israël. Il dit : « Ainsi dit IHVH-Adonaï : Parce qu’Arâm a dit : ‹ IHVH-Adonaï est un Elohîms des montagnes et non un Elohîms des vallées ›, je donne toute cette grande foule en ta main, et vous pénétrerez, oui, moi, IHVH-Adonaï. »
29 Ils campent, ceux-ci en présence de ceux-là, sept jours. Et c’est au septième jour, la guerre se présente. Les Benéi Israël frappent Arâm, cent mille fantassins en un jour.
30 Les restants s’enfuient vers Aphéq, à la ville ; le rempart tombe sur les vingt-sept mille restants. Bèn-Hadad s’enfuit et vient à la ville, chambre après chambre. Pacte avec Bèn-Hadad

Pacte avec Bèn-Hadad

31 Ses serviteurs lui disent : « Voici donc, nous avons entendu : oui, les rois de la maison d’Israël sont des rois favorables. Mettons donc des sacs sur nos hanches, des cordes sur nos têtes. Sortons vers le roi d’Israël. Peut-être laissera-t-il ton être en vie. »
32 Ils ceignent des sacs sur leurs hanches, des cordes sur leurs têtes, et viennent vers le roi d’Israël. Ils disent : « Ton serviteur Bèn-Hadad a dit : Que mon être vive donc ! » Il dit : « Vit-il encore ? Il est mon frère. »
33 Les hommes devinent, se hâtent et décident : est-ce de lui ? Ils disent : « Bèn-Hadad est ton frère. » Il dit : « Venez. Prenez-le. » Bèn-Hadad sort vers lui. Il le fait monter sur le chariot.
34 Il lui dit : « Les villes que mon père a prises à ton père, je les retournerai. Tu mettras pour toi des comptoirs à Damèssèq, comme mon père en a mis à Shomrôn. Et moi, je te renverrai avec un pacte. » Il tranche pour lui un pacte et le renvoie. Ahab admonesté

Ahab admonesté

35 Un homme des fils d’inspirés dit à son compagnon, dans la parole de IHVH-Adonaï : « Frappe-moi donc. » L’homme refuse de le frapper.
36 Il lui dit : « Parce que tu n’as pas entendu la voix de IHVH-Adonaï, te voici, tu t’en iras loin de moi et un lion te frappera. » Il s’en va loin de lui. Un lion le trouve et le frappe.
37 Il trouve un autre homme et dit : « Frappe-moi donc. » L’homme le frappe, le frappe et le blesse.
38 L’inspiré va et se tient pour le roi sur la route. Il se déguise avec un bandeau sur les yeux.
39 Et c’est le roi, il passe. Il vocifère vers le roi et dit : « Ton serviteur sortait du sein de la guerre. Et voici, un homme s’écarte. Il fait venir à moi un homme et dit : ‹ Garde cet homme. S’il disparaît, s’il disparaît, ton être sera à la place de son être ; ou bien tu pèseras à sa place un talent d’argent. ›
40 Et c’est ton serviteur ; il fait ceci et cela, mais l’autre n’est plus« . Le roi d’Israël lui dit :  »Tel est ton jugement ; tu l’as fixé toi-même. »
41 Il se hâte et écarte le bandeau de ses yeux. Le roi d’Israël le reconnaît : oui, c’est un des inspirés.
42 Il lui dit : « Ainsi dit IHVH-Adonaï : ‹ Parce que tu as renvoyé aussitôt l’homme de mon interdit, ton être sera à la place de son être, ton peuple à la place de son peuple’. »
43 Le roi d’Israël va vers sa maison, se précipitant et fulminant. Puis il vient à Shomrôn.

Cette Bible est dans le domaine public.