Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Bible Pirot-Clamer  / Actes 23.25     

Actes 23.25
Bible Pirot-Clamer


1 Fixant ses regards sur le Sanhédrin, Paul dit : Frères, pour moi c’est en toute pureté de conscience que je me suis comporté devant Dieu jusqu’à ce jour.
2 Le grand prêtre Ananie ordonna alors à ceux qui l’entouraient de la frapper sur la bouche.
3 A quoi, Paul lui répliqua : Dieu te frappera, muraille blanchie ! Toi, tu sièges pour me juger selon la Loi, et, en violation de la Loi, tu ordonnes de me frapper.
4 Les assistants s’écrièrent : Tu insultes le Grand Prêtre de Dieu !
5 Paul repartit : Je ne savais pas, mes frères, qu’il fût le Grand Prêtre ; il est écrit en effet : Tu ne parleras pas mal du chef de ton peuple.
6 Sachant qu’une partie du Sanhédrin était composée de sadducéens et l’autre de pharisiens, Paul s’écria en plein Sanhédrin : Frères, pour moi, je suis pharisien, fils de pharisien ; c’est à cause de l’espérance (d’Israël) et de la résurrection des morts que je suis traduit en jugement.
7 Ces mots allumèrent une dispute entre les pharisiens et les sadducéens, et l’assemblée fut divisée.
8 Les sadducéens, en effet, nient la résurrection, les anges et les esprits que professent les pharisiens.
9 Il y eut alors un beau vacarme ; quelques-uns du parti des pharisiens se levèrent pour affirmer énergiquement : Nous ne trouvons rien à blâmer en cet homme ; et si un esprit ou un ange lui avait parlé ?
10 La dispute allait croissant ; le tribun, craignant que Paul ne fût écharpé par eux, ordonna à la troupe de descendre afin de l’arracher de leurs mains et de le reconduire à la forteresse.

Transfert de Paul à Césarée

11 La nuit suivante, le Seigneur se présenta à lui et lui dit : Courage ! de même que tu as rendu le témoignage à Jérusalem sur ce qui me touche, ainsi faut-il que tu me rendes aussi témoignage à Rome.
12 Le jour venu, quelques Juifs tinrent une réunion, où ils s’engagèrent par anathème à ne manger ni ne boire jusqu’à ce qu’ils aient tué Paul.
13 Ceux qui trempèrent dans cette conspiration étaient plus de quarante.
14 Etant allés trouver les grands prêtres et les anciens ils leurs dirent : Nous avons juré avec anathème de ne rien goûter que nous n’ayons tué Paul.
15 Vous donc maintenant, avec le Sanhédrin, persuadez le tribun qu’il le fasse descendre vers vous, comme si vous deviez enquêter plus à fond sur ce qui le concerne ; nous sommes prêts à le faire disparaître dans le trajet.
16 Le fils de la sœur de Paul eut connaissance du guet-apens. il vint donc à la forteresse, y pénétra et avisa Paul,
17 qui appela un des centurions : “Ce jeune homme, lui dit-il, conduis-le au tribun, car il a quelque chose à lui révéler.”
18 Le centurion le prit et le conduisit au tribun : “Le détenu Paul, dit-il, m’a appelé et m’a demandé de t’amener ce jeune homme qui a quelque chose à te dire.”
19 Le tribun le prit par la main, et le conduisant à l’écart, il s’enquit : “Qu’est-ce que tu as à me révéler ?” –
20 “Les Juifs, répondit le jeune homme, ont convenu de te demander d’amener demain Paul devant le Sanhédrin comme s’ils devaient enquêter plus à fond à son sujet.
21 Toi, ne les crois pas ; car plus de quarante d’entre eux sont en embuscade, qui se sont engagés par anathème à ne manger ni ne boire jusqu’à ce qu’ils l’aient fait disparaître, et maintenant ils sont prêts, n’attendant que ton ordre.”
22 Le tribun, congédiant le jeune homme, lui prescrivit : “Ne divulgue à personne que tu m’as dévoilé cette affaire.”
23 Puis il manda deux des centurions : “Tenez prêts, leur dit-il, pour aller jusqu’à Césarée dès la troisième heure de la nuit, deux cents fantassins, soixante-dix cavaliers et deux cents lanciers.
24 Qu’on prépare aussi des montures pour Paul et qu’on le conduise sain et sauf au procurateur Félix.”
25 Il écrivit à celui-ci une lettre ainsi libellée :
26 “Claudius Lysias au très excellent procurateur Félix, salut.
27 L’homme que voici avait été arrêté par les Juifs et se trouvait sur le point d’être tué par eux, lorsque je survins avec ma troupe et le leur enlevai, ayant appris qu’il était Romain.
28 Voulant savoir au juste le motif pour lequel ils l’accusaient, je l’ai fait descendre devant leur Sanhédrin ;
29 j’ai trouvé qu’il était incriminé à propos de questions litigieuses touchant leur loi, mais qu’il n’y avait aucune charge méritant la mort ou les fers.
30 Et comme une machination qui devait avoir lieu contre cet homme m’avait été dénoncée, sur l’heure je l’ai envoyé vers toi, invitant ses accusateurs à requérir contre lui, par-devant toi.”
31 Les soldats, selon l’ordre qui leur avait été donné, prirent Paul et le conduisirent de nuit à Antipatris.
32 Le lendemain, ils laissèrent les cavaliers s’éloigner avec lui et retournèrent vers la forteresse.
33 Les autres, arrivés à Césarée, remirent la lettre au procurateur et lui présentèrent Paul.
34 Félix lut la lettre et demanda de quelle province il était ; apprenant qu’il était de Cilicie :
35 Je t’entendrai, dit-il, lorsque tes accusateurs seront aussi présents. Et il ordonna qu’il fût gardé dans le prétoire d’Hérode.

Cette Bible est dans le domaine public.