×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Bible Pirot-Clamer  / Actes 12     

Actes 12
Bible Pirot-Clamer


Arrestation et libération de Pierre

1 Vers ce temps-là le roi Hérode mit la main sur quelques membres de l’Eglise dans l’intention de leur faire un mauvais parti.
2 Il fit exécuter par le glaive Jacques, le frère de Jean.
3 Voyant que c’était chose agréable aux Juifs, il fit de plus arrêter Pierre ; c’était pendant les jours des azymes.
4 L’ayant donc fait saisir, il le mit en prison, le confiant à la garde de quatre escouades de soldats. Son intention était de le faire comparaître devant le peuple après la Pâque.
5 Pierre était donc gardé en prison ; cependant l’Eglise faisait assidûment monter sa prière vers Dieu pour lui.
6 Hérode était sur le point de le faire comparaître. Cette nuit-là Pierre dormait entre deux soldats, lié par deux chaînes, et devant la porte des factionnaires veillaient sur la prison.
7 Or voici que survint un ange du Seigneur, une lumière illumina le cachot, puis l’ange éveilla Pierre en le frappant au côté : Vite, lui dit-il, lève-toi. Et les chaînes tombèrent de ses mains.
8 L’ange ajouta : Prends ta ceinture et chausse tes sandales, ce qu’il fit. Il poursuivit : Revêts ton manteau et suis-moi.
9 Pierre sortit à sa suite et il ne se rendait pas compte que ce qui lui arrivait par l’entremise de l’ange était réel, mais il pensait avoir une vision.
10 Ils passèrent la première garde, puis la seconde, et arrivèrent à la porte de fer conduisant à la ville : celle-ci d’elle-même s’ouvrit devant eux, ils sortirent et s’engagèrent dans une rue et aussitôt l’ange se sépara de lui.
11 Pierre revenu à lui-même se dit : Maintenant je sais que vraiment le Seigneur m’a envoyé son ange pour me soustraire aux mains d’Hérode et à l’attente du peuple juif
12 Et, bien conscient cette fois, il se dirigea vers la maison de Marie, la mère de Jean surnommé Marc, où de nombreux frères étaient rassemblés en prière.
13 Quand il eut frappé à la porte du porche, une jeune servante du nom de Rhodé s’approcha pour écouter ;
14 à peine eut-elle reconnu sa voix que dans sa joie, au lieu d’ouvrir la porte, elle courut annoncer que Pierre se trouvait devant le porche.
15 Les autres lui dirent : Tu es folle. Mais elle protestait qu’il en était ainsi. Eux disaient : C’est son ange.
16 Quant à Pierre il continuait de frapper ; ils ouvrirent donc et à sa vue furent dans la stupéfaction.
17 Pierre, leur ayant imposé d’un geste le silence, leur raconta comment le Seigneur l’avait tiré de la prison : Annoncez, leur dit-il, la chose à Jacques et aux frères. Puis il sortit et s’en alla ailleurs.
18 Le jour venu, il y eut parmi les soldats un branle-bas peu ordinaire pour savoir ce que Pierre était devenu.
19 Hérode l’ayant fait quérir et ne l’ayant pas trouvé, procéda à l’interrogatoire des sentinelles et ordonna de les conduire au supplice ; puis il descendit de Judée à Césarée, où il séjourna.
20 Il était irrité contre les Tyriens et les Sidoniens, qui d’un commun accord se présentèrent à lui, après avoir gagné Blastus, le camérier du roi. Ils demandaient la paix parce que leur pays tirait sa subsistance de celui du roi.
21 Au jour fixé, Hérode, revêtu des habits royaux, ayant pris place sur la tribune royale, se mit à les haranguer.
22 Quant au peuple il s’écriait : Ce sont les paroles d’un dieu et non celles d’un homme.
23 Alors sur-le-champ un ange du Seigneur frappa le prince parce qu’il n’avait pas rapporté cet honneur à Dieu. Rongé de vers, il expira.
24 La Parole du Seigneur croissait et se multipliait.
25 Quant à Barnabé et à Saul ils s’en revinrent à Jérusalem, après avoir rempli leur ministère, emmenant avec eux Jean surnomme Marc.

Cette Bible est dans le domaine public.