×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  /  Actes 7.40     

Actes 7.40
Vigouroux


1 Alors le prince des prêtres (lui) dit : Les choses sont-elles ainsi ?
2 Il répondit : Mes frères et mes pères, écoutez : Le Dieu de gloire apparut à notre père Abraham, lorsqu’il était en Mésopotamie, avant qu’il demeurât à Charan,[7.2 Mésopotamie. Voir Actes des Apôtres, 2, 9. — Charan ou Haran, ville de Mésopotamie, dont le site a été identifié sur le Balîkh, affluent de l’Euphrate, à proximité de l’actuel village turc qui perpétue son nom : Eski-Harrân, au sud-est d’Ourfa (l’Edesse des Séleucides et encore des croisés).]
3 et lui dit : Sors de ton pays et de ta parenté, et viens dans la terre que je te montrerai.[7.3 Voir Genèse, 12, 1.]
4 Alors il sortit du pays des Chaldéens, et il habita à Charan ; et de là, après que son père fut mort, Dieu le transféra dans ce pays, que vous habitez maintenant ;[7.4 Après la mort de son père : ici encore Etienne suit une ancienne tradition qui, pour relever la piété filiale d’Abraham, suppose qu’il ne quitta pas son vieux père.]
5 et il ne lui donna là aucun héritage, pas même où poser le pied ; mais il lui promit de lui en donner la possession, et à sa postérité après lui, alors qu’il n’avait pas encore de fils.
6 Et Dieu lui dit que sa postérité demeurerait dans une terre étrangère, et qu’on la réduirait en servitude et qu’on la maltraiterait pendant quatre cents ans.[7.6 Voir Genèse, 15, 13. — Où elle, etc. Au lieu de ce féminin singulier il y a dans le texte sacré le masculin pluriel, parce que le substantif postérité, auquel ce pronom se rapporte, représente le mot descendants.]
7 Mais la nation qui les aura asservis, c’est moi qui la jugerai, dit le Seigneur ; et ils sortiront ensuite et me serviront dans ce lieu-ci.[7.7 Dit le Seigneur. Voir Genèse, 15, 13-14. — Elle sortira ; c’est-à-dire la postérité d’Abraham dont il est question au verset précédent.]
8 Puis Dieu fit avec lui l’alliance de la circoncision ; et ainsi Abraham engendra Isaac et le circoncit le huitième jour. Isaac engendra Jacob, et Jacob les douze patriarches.[7.8 Voir Genèse, 17, 10 ; 21, vv. 2, 4 ; 25, 25 ; 29, 32 ; 35, 22. — L’alliance de la circoncision consistait en ceci : Jéhovah promettait à Abraham de bénir sa postérité et de lui donner la terre de Chanaan ; Abraham s’engageait, lui et sa postérité, à servir Jéhovah, seul vrai Dieu, et à porter en sa chair, par la circoncision, un signe extérieur de cet engagement.]
9 Les patriarches, jaloux de Joseph, le vendirent pour qu’il fût mené en Egypte ; mais Dieu était avec lui,[7.9 Voir Genèse, 37, 28.]
10 et il le délivra de toutes ses tribulations ; il lui donna grâce et sagesse devant le pharaon, roi d’Egypte, qui l’établit intendant sur l’Egypte et sur toute sa maison.[7.10 Voir Genèse, 41, 37.]
11 Cependant il survint une famine dans toute l’Egypte et en Chanaan, et une grande tribulation ; et nos pères ne trouvaient pas de vivres.
12 Mais Jacob, ayant appris qu’il y avait du blé en Egypte, y envoya nos pères une première fois ;[7.12 Voir Genèse, 42, 2.]
13 et la seconde fois, Joseph fut reconnu par ses frères, et son origine fut révélée au pharaon.[7.13 Voir Genèse, 45, 3.]
14 Alors Joseph envoya chercher Jacob son père, et toute sa famille, en tout soixante-quinze personnes.
15 Et Jacob descendit en Egypte, où il mourut, et nos pères aussi.[7.15 Voir Genèse, 46, 5 ; 49, 32.]
16 Ils furent transportés à Sichem, et déposés dans le sépulcre qu’Abraham avait acheté à prix d’argent des fils d’Hémor, fils de Sichem.[7.16 Voir Genèse, 23, 16 ; 50, vv. 5, 13 ; Josué, 24, 32. — A Sichem, aujourd’hui Naplouse, dans les montagnes d’Ephraïm, dans une vallée bien arrosée, au pied du mont Garizim.]
17 Mais comme le temps de la promesse que Dieu avait faite à Abraham approchait, le peuple s’accrut et se multiplia en Egypte,[7.17 Voir Exode, 1, 7.]
18 jusqu’au temps où s’éleva en Egypte un autre roi, qui n’avait pas connu Joseph.[7.18 Un autre roi qui ne connaissait pas Joseph. Les pharaons qui régnaient dans le pays de Gessen du temps de Moïse étaient d’origine égyptienne, tandis que les rois qui étaient maîtres du Delta du temps de Joseph étaient des conquérants d’origine sémitique comme les Hébreux.]
19 Ce prince, employant la ruse contre notre nation, affligea nos pères jusqu’à faire exposer leurs enfants, pour qu’ils ne vécussent pas.
20 En ce temps-là naquit Moïse, qui fut agréable à Dieu. Il fut nourri trois mois dans la maison de son père ;[7.20 Voir Exode, 2, 2 ; Hébreux, 11, 23.]
21 et, lorsqu’il eut été exposé, la fille du pharaon le recueillit, et le nourrit comme son fils.
22 Moïse fut instruit dans toute la sagesse des Egyptiens, et il était puissant en paroles et en œuvres.
23 Mais quand il eut quarante ans accomplis, il lui monta au cœur le désir de visiter ses frères, les enfants d’Israël.
24 Et ayant vu l’un d’eux qui subissait une injure, il prit sa défense et vengea celui qui souffrait l’injure, en frappant l’Egyptien.[7.24 Voir Exode, 2, 12.]
25 Il pensait que ses frères comprendraient que Dieu leur donnerait le salut par sa main ; mais ils ne le comprirent pas.[7.25 Par sa main. Voir, pour cette locution, Actes des Apôtres, 5, 12.]
26 Le lendemain, il se montra à quelques-uns qui se querellaient, et il les exhortait à la paix, en disant : Hommes, vous êtes frères ; pourquoi vous nuisez-vous l’un à l’autre ?[7.26 Voir Exode, 2, 13.]
27 Mais celui qui faisait injure à son prochain le repoussa, en disant : Qui t’a établi prince et juge sur nous ?
28 Est-ce que tu veux me tuer, comme tu as tué hier l’Egyptien ?
29 Moïse s’enfuit à cette parole, et il demeura comme étranger dans le pays de Madian, où il engendra deux fils.[7.29 Dans la terre de Madian, dans la presqu’île du Sinaï où les Madianites menaient la vie nomade.]
30 Quarante ans après, un ange lui apparut dans le désert du Mont Sina, dans la flamme d’un buisson en feu.[7.30 Voir Exode, 3, 2. — De la montagne de Sina, le mont Sinaï proprement dit.]
31 Moïse, en le voyant, fut étonné de cette apparition ; et comme il s’approchait pour considérer, la voix du Seigneur se fit entendre à lui, disant :
32 Je suis le Dieu de tes pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob. Et Moïse, tout tremblant, n’osait pas regarder.
33 Alors le Seigneur lui dit : Ote ta chaussure de tes pieds ; car ce lieu où tu te tiens est une terre sainte.
34 J’ai vu et considéré l’affliction de mon peuple, qui est en Egypte ; J’ai entendu leur (son) gémissement, et je suis descendu pour les délivrer. Et maintenant viens, et je t’enverrai en Egypte.[7.34 J’ai vu parfaitement ; littéralement : Voyant j’ai vu, hébraïsme, voir Actes des Apôtres, 5, 28.]
35 Ce Moïse qu’ils avaient renié, en disant : Qui t’a établi prince et juge ? Dieu l’a envoyé comme prince et rédempteur, avec l’aide de l’ange qui lui était apparu dans le buisson.[7.35 Par la main ; c’est-à-dire sous la conduite. Voir Actes des Apôtres, 5, 12.]
36 C’est lui qui les fit sortir, opérant des prodiges et des miracles dans le pays d’Egypte, et dans la mer Rouge, et dans le désert, durant quarante ans.[7.36 Voir Exode, 7, vv. 8-11, 14.] [7.36 ; 7.38 ; 7.42 ; 7.44 Dans le désert du Sinaï.]
37 C’est ce Moïse qui a dit aux enfants d’Israël : Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi ; vous l’écouterez.[7.37 Voir Deutéronome, 18, 15.]
38 C’est lui qui était au milieu de l’assemblée au désert, avec l’ange qui lui parlait sur le mont Sina, et avec nos pères ; c’est lui qui a reçu des paroles de vie pour nous les donner.[7.38 Voir Exode, 19, 3.]
39 Nos pères ne voulurent point lui obéir ; mais ils le rejetèrent, et tournèrent leurs cœurs vers l’Egypte
40 disant à Aaron : Fais-nous des dieux qui marchent devant nous ; car ce Moïse qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qu’il est devenu.[7.40 Voir Exode, 32, 1.]
41 Ils firent un veau d’or en ces jours-là, et ils offrirent un sacrifice à l’idole, et ils se réjouissaient des œuvres de leurs mains.
42 Alors Dieu se retourna (détourna) et les livra au culte de l’armée du ciel, ainsi qu’il est écrit au livre des prophètes : Est-ce que vous m’avez offert des sacrifices et des victimes durant quarante ans dans le désert, maison d’Israël ?[7.42 Voir Amos, 5, 25. — La milice du ciel, les astres adorés comme des dieux.]
43 Vous avez porté le tabernacle de Moloch, et l’astre de votre dieu Remphan, figures que vous avez faites pour les adorer. C’est pourquoi je vous transporterai au-delà de Babylone.[7.43 Moloch, idole des Ammonites, à qui l’on offrait des victimes humaines, principalement des enfants. — Remphan, probablement la planète Saturne divinisée.]
44 Le tabernacle du témoignage fut avec nos pères dans le désert, comme Dieu le leur avait ordonné, parlant à Moïse pour qu’il le fît selon le modèle qu’il avait vu.[7.44 Voir Exode, 25, 40.]
45 Et nos pères, l’ayant reçu, l’introduisirent avec Josué dans le pays possédé par les nations que Dieu chassa devant nos pères, jusqu’aux jours de David,[7.45 Voir Josué, 3, 14 ; Hébreux, 8, 9. — Jésus ; c’est-à-dire Josué. Ces deux noms ayant la même signification, celle de Sauveur, se mettent quelquefois l’un pour l’autre. — Jusqu’aux jours de David, s’entend, selon les uns, du temps pendant lequel le tabernacle séjourna dans le pays des nations conquises ; d’où le sens serait : Et il y demeura jusqu’aux jours de David ; et selon les autres, de l’expulsion même des nations ; en sorte qu’on doit traduire : Dans le pays des nations que Dieu chassa peu à peu devant nos pères jusqu’aux jours de David, qui acheva de purger le pays de tous les Chananéens.]
46 qui trouva grâce devant Dieu, et qui demanda de trouver une demeure pour le Dieu de Jacob.[7.46 Voir 1 Samuel, 16, 13 ; Psaumes, 131, 5.]
47 Ce fut Salomon qui lui bâtit une maison (un temple).[7.47 Voir 1 Rois, 6, 1 ; 1 Chroniques, 17, 12.]
48 Mais le Très-Haut n’habite point dans des édifices (temples) faits de main d’homme, comme dit le prophète :[7.48 Voir Actes des Apôtres, 17, 24.]
49 Le ciel est mon trône, et la terre est l’escabeau de mes pieds. Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, ou quel est le lieu de mon repos ?[7.49 Voir Isaïe, 66, 1.]
50 N’est-ce pas ma main qui a fait toutes ces choses ?
51 Hommes au cou raide, incirconcis de cœur et d’oreilles, toujours vous résistez à l’Esprit-Saint ; tels ont été vos pères, tels vous êtes.[7.51 Incirconcis de cœur et d’oreilles ; c’est-à-dire qui n’avez pas retranché de votre cœur tous les mauvais désirs, et qui n’avez pas fermé vos oreilles à toutes sortes de mauvais discours.]
52 Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils pas persécuté ? Ils ont tué ceux qui prédisaient l’avènement du Juste, que vous venez de trahir et dont vous avez été les meurtriers ;
53 vous qui avez reçu la loi par le ministère des anges, et qui ne l’avez point gardée.[7.53 Par le ministère des anges. « Ces mots difficiles sont diversement traduits. L’idée est certainement celle-ci : la présence des anges et les prodiges opérés par eux au Sinaï vous ont portés à recevoir la Loi comme divine, et cependant vous l’avez violée. Comparer à Galates, 3, 19. Â» (CRAMPON)]
54 En entendant ces paroles, ils frémissaient de rage dans leurs cœurs, et ils grinçaient des dents contre lui.
55 Mais comme il était plein de l’Esprit-Saint, levant les yeux au ciel, il vit la gloire de Dieu, et Jésus qui était debout à la droite de Dieu ;
56 et il dit : Voici que je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.
57 Alors, poussant de grands cris, ils se bouchèrent les oreilles, et se précipitèrent tous ensemble sur lui.
58 Et l’ayant entraîné hors de la ville, ils le lapidaient ; et les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul.[7.58 Saul de Tarse, depuis l’apôtre saint Paul. — Et l’entraînant hors de la ville, au nord. C’est là que la tradition place le lieu de la lapidation de saint Etienne, et la topographie des lieux montre en effet que le premier diacre a dû consommer son martyre au nord de Jérusalem.]
59 Et ils lapidaient Etienne, qui priait et disait : Seigneur Jésus, recevez mon esprit.
60 Et s’étant mis à genoux, il cria à haute voix : Seigneur, ne leur imputez pas ce péché. Et quand il eut dit cela, il s’endormit dans le Seigneur. Or Saul consentait à sa mort.

Cette Bible est dans le domaine public.