×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Job 9     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Job 9
Segond « Colombe »


Intervention n° 3 de Job

1 Job répondit :
2 En vérité, je reconnais qu’il en est ainsi ;
Comment l’homme serait-il juste devant Dieu ?
3 S’il voulait discuter avec lui,
Il ne pourrait lui donner une seule réponse sur mille.
4 À lui la sagesse et la toute-puissance :
Qui lui résisterait impunément ?
5 Il déplace les montagnes sans qu’elles le sachent,
Il les bouleverse dans sa colère.
6 Il fait trembler la terre sur sa base,
Et ses colonnes sont ébranlées.
7 Il parle au soleil, et le soleil ne paraît pas ;
Il appose un sceau sur les étoiles.
8 Seul, il étend les cieux,
Il marche sur les hauteurs de la mer.
9 Il a fait la Grande Ourse, Orion et les Pléiades,
Et les constellations du Sud.
10 Il fait des choses grandes et insondables,
Des merveilles sans nombre.
11 Voici qu’il passe près de moi, et je ne le vois pas,
Qu’il disparaît, et je ne le comprends pas.
12 Qui ramènera ce qu’il arrache ?
Qui lui dira : Que fais-tu ?
13 Dieu ne retire pas sa colère ;
Devant lui s’effondrent les appuis de l’orgueilleux.
14 Et moi, comment lui répondre ?
Quelles paroles choisir devant lui ?
15 Quand je serais juste, je ne répondrais pas ;
J’implorerais la grâce de mon juge.
16 Si j’appelais et qu’il me réponde,
Je ne croirais pas qu’il ait prêté l’oreille à ma voix,
17 Lui qui m’assaille (comme) par une tempête,
Qui multiplie sans raison mes blessures,
18 Qui ne me laisse pas reprendre mon souffle,
Car il me rassasie d’amertume.
19 Si (je recours) à la force : c’est lui qui est puissant.
Si c’est au droit : qui me fera comparaître ?
20 Si j’étais juste, ma bouche me condamnerait ;
Intègre, elle me donnerait tort.
21 Suis-je intègre ? Je ne le sais pas moi-même ?
Je méprise ma vie.
22 Qu’importe après tout ? C’est pourquoi je le dis :
Il extermine l’homme intègre aussi bien que le méchant.
23 Si du moins un fléau donnait soudain la mort !
Mais il se rit de l’épreuve des innocents.
24 La terre est livrée aux mains des méchants ;
Il voile la face des juges.
Si ce n’est pas lui, qui est-ce donc ?
25 Mes jours sont plus rapides qu’un coureur ;
Ils prennent la fuite sans avoir vu le bonheur ;
26 Ils passent comme les navires de jonc,
Comme l’aigle qui fond sur sa proie.
27 Si je dis : Je veux oublier ma plainte,
Laisser ma tristesse, reprendre courage,
28 Je suis effrayé de toutes mes peines.
Je sais que tu ne me tiendras pas pour innocent.
29 C’est moi qui serai le coupable !
Pourquoi me fatiguer en vain ?
30 Si je me lavais dans la neige,
Si je me nettoyais les mains avec du savon,
31 Tu me plongerais dans la fosse,
Et mes vêtements m’auraient en horreur.
32 Il n’est pas un homme comme moi, pour que je lui réponde,
Pour que nous allions ensemble en justice.
33 Il n’y a pas entre nous d’arbitre,
Qui pose sa main sur nous deux.
34 Qu’il écarte son bâton de dessus moi,
Que sa terreur ne me trouble plus ;
35 Alors je parlerai et je ne le craindrai pas.
Autrement, je ne suis pas moi-même.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.