×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iob 9     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iob 9
André Chouraqui


Iob à Bildad

1 Iob répond et dit :
2 En vérité, je sais qu’il en est ainsi : comment l’homme se justifie-t-il devant Él ?
3 S’il désire le contester, il ne lui répondra pas une fois sur mille.
4 Sage de cœur, ferme en force, qui s’endurcirait contre lui, étant en paix ?
5 Le remueur de montagnes sans qu’elles le sachent, lui qui les a fait tournoyer en sa fureur,
6 lui qui fait trembler la terre hors de son lieu : ses colonnes chancellent.
7 Il le dit au soleil : il ne brille plus ; quant aux étoiles, il les scelle.
8 Déployeur des ciels, lui seul, routier des tertres de la mer ;
9 faiseur de l’Ourse, d’Orion, des Pléiades et des chambres du Téimân ;
10 faiseur de grandeurs insondables, de prodiges sans nombre.
11 Certes, il passe près de moi et je ne le vois pas ! Il se déplace, et je ne le discerne pas ! S’il ravit, qui le fera retourner ?
12 Qui lui dira : « Que fais-tu ?
13 Eloha ne retourne pas sa fureur ; les aides de Rahab s’inclinent sous lui.
14 Moi-même, lui répondrai-je ? Choisirai-je mes paroles contre lui ?
15 Je ne répondrais pas, même si j’étais juste ; je demanderais grâce à mon juge.
16 Si je criais, me répondrait-il ? Non, je ne crois pas qu’il écouterait ma voix,
17 lui qui dans la tempête m’a épié, multipliant mes blessures gratuites.
18 Il ne me donne pas de reprendre mon souffle ; oui, il me rassasie d’amertumes.
19 Si c’est par force, le voici, puissant. Si c’est par un procès, qui m’assignera ?
20 Si j’étais juste, ma bouche m’incriminerait. Moi, intègre ? Il me tordrait.
21 Moi, intègre ? Je ne connais pas mon être et rejette ma vie.
22 C’est tout un ! Sur quoi je dis : il achève l’intègre avec le criminel !
23 Un fléau met à mort soudain. Mais il se moque de l’anéantissement des innocents !
24 La terre est donnée aux mains du criminel. Il couvre les faces de ses juges. Si ce n’est lui, qui donc ?

Les barges de phragmite

25 Mes jours, plus légers qu’un coureur, fuient sans voir le bonheur.
26 Ils s’esquivent sur des barges de phragmite, comme le vautour fond sur sa proie.
27 Si je dis : « J’oublierai mon épanchement, j’abandonnerai mes faces et me contiendrai »,
28 je m’épouvante de toutes mes peines et sais que tu ne m’innocentes pas.
29 Moi-même je suis un criminel : pourquoi cela, peiner pour une fumée ?
30 Si je me baigne aux eaux de neige, si j’épure mes paumes avec du savon,
31 tu m’immerges au pourrissoir et mes tuniques m’ont en horreur.
32 Non, il n’est pas un homme comme moi, pour que je lui réponde et que nous allions ensemble au jugement.
33 Il n’existe pas d’accusateur entre nous qui place sa main sur nous deux.
34 Qu’il écarte de moi sa verge : son effroi ne me terrorisera pas !
35 Je parlerai, je ne frémirai pas de lui. Mais non ! je ne suis pas ainsi, moi-même !

Cette Bible est dans le domaine public.