×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iob 3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iob 3
André Chouraqui


Périsse le jour

1 Après quoi, Iob ouvre sa bouche et maudit son jour.
2 Iob répond et dit :
3 Périsse le jour où je fus enfanté, la nuit qui dit : « Un mâle est conçu » !
4 Que ce jour-là soit ténèbre ! Qu’Eloha, d’en haut, ne le cherche pas ! Que la luminosité n’apparaisse pas sur lui !
5 Que la ténèbre et l’ombremort le rachètent ! Que la nuée l’habite ! Que les éclipses du jour le terrifient !
6 Cette nuit-là, que l’obscurité la prenne ! Qu’elle ne soit pas incluse dans les jours de l’année ! Qu’elle ne vienne pas au nombre des lunes !
7 Voici, que cette nuit-là soit bréhaigne ; que la jubilation n’y vienne pas :
8 Que ceux qui honnissent le jour la percent, et les furies, qu’éveille Leviatân !
9 Que les étoiles de son crépuscule s’enténèbrent ! Qu’elle espère la lumière, sans rien ! Qu’elle ne voie pas les paupières de l’aube,
10 car elle n’a pas fermé les portes de mon ventre, pour cacher la souffrance à mes yeux !
11 Pourquoi ne suis-je pas mort dans la matrice, du ventre sorti pour agoniser ?
12 Pourquoi deux genoux m’ont-ils accueilli ; et plus, deux seins pour que je tète ?
13 Oui, maintenant je serais couché et paisible ; je sommeillerais ; je me reposerais, alors,
14 avec des rois, des conseillers de la terre, qui se bâtissent des mausolées.
15 Ou avec des chefs qui ont de l’or à eux et remplissent leurs maisons d’argent

L’exaspération est venue

16 Pourquoi ne suis-je pas comme l’avorton enfoui, comme les nourrissons qui n’ont pas vu la lumière ?
17 Là, les criminels cessent d’exaspérer, et là se reposent les épuisés, sans force.
18 Ensemble, les captifs sont sereins : ils n’entendent plus la voix du tyran.
19 Petits et grands sont là, et le serviteur libre de son maître.
20 Pourquoi donne-t-il la lumière au besogneux, la vie aux êtres amers ?
21 Ils attendent la mort, mais elle ne vient pas. Ils fouillent, mieux que pour des magots, afin de la trouver.
22 Ils jubilent de joie, ils exultent, quand ils trouvent un sépulcre
23 pour le brave dont la route est cachée et qu’Eloha cloisonne.
24 Oui, en face de mon pain surgit mon gémissement, et mes rugissements déferlent comme des eaux.
25 Oui, je tremble de tremblement ; il m’atteint. Ce qui m’épouvantait est survenu contre moi.
26 Je ne m’apaise pas, je ne me calme pas, je ne me repose pas : l’exaspération est venue.

Cette Bible est dans le domaine public.