×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iob 20     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iob 20
André Chouraqui


Sophar à Iob

1 Sophar le Na’amati répond et dit :
2 Ainsi mes inquiétudes me font répliquer, car mon sens est en moi.
3 J’ai entendu la correction avec opprobre, mais le souffle de mon discernement me répond.
4 Sais-tu cela depuis toujours, depuis qu’il a mis l’humain sur terre :
5 oui, la jubilation des criminels est éphémère, la joie de l’hypocrite fugitive ?
6 Que sa cime monte aux ciels, que sa tête atteigne le nuage,
7 comme sa crotte, il périt à jamais, et ceux qui le voyaient disent : « Où est-il ?
8 Il s’envole comme un rêve ; ils ne le trouvent plus. Il erre comme le songe d’une nuit.
9 L’œil le mire, mais ne continue pas ; son lieu ne l’aperçoit plus.
10 Ses fils indemniseront les miséreux ; ses mains restitueront sa fortune.
11 Ses ossements, pleins de jeunesse, se couchent avec lui dans la poussière.
12 Quand le mal est doux à sa bouche, il le déguste sous sa langue,
13 s’en attendrit, ne le quitte pas, et ne le retient dans son palais.
14 Mais son pain se gâte dans ses viscères, un venin de cobra en ses entrailles.
15 La valeur engloutie, il la vomit, et l’évacue de son ventre.
16 il tétait de la bave de cobra, la langue de l’aspic le tue.
17 Il ne voit pas les canaux, ni les torrents de miel et de beurre.
18 Il restitue sa turpitude sans l’engloutir. Telle valeur, telle restitution ! Mais il n’exulte pas !

L’arc de bronze

19 Oui, il brise et abandonne des miséreux ; il cambriole la maison au lieu de la bâtir.
20 Il ne connaît pas d’apaisement à son ventre ; rien n’échappe à sa convoitise.
21 Pas de reste à sa nourriture ! Aussi son bien ne dure pas.
22 En pleine abondance, il est dans l’angoisse ; la main de toute peine s’abat sur lui.
23 Et c’est à remplir son ventre, il envoie contre lui la brûlure de sa fureur, et déverse son arsenal.
24 Il fuit l’arme de fer, mais l’arc de bronze le remplace.
25 Dégainée, la flèche lui sort du dos, l’éclair s’en va par sa bile. À lui les effrois !
26 Toute la ténèbre enfouit ce qu’il recèle ; un feu que nul ne souffle le dévore et saccage les vestiges de sa tente.
27 Les ciels découvrent son tort, et la terre se dresse contre lui.
28 La récolte s’exile de sa maison, aux jaillissements du jour de sa fureur.
29 Voilà, d’Elohîms, la part de l’homme criminel, sa possession au dire d’Él.

Cette Bible est dans le domaine public.