×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Bible Pirot-Clamer  / Actes 7.14     

Actes 7.14
Bible Pirot-Clamer


1 Le grand-prêtre lui demanda alors : “En est-il ainsi ?”
2 Il répondit : “Frères et pères, écoutez. Le Dieu de la gloire apparut à notre père Abraham lorsqu’il était en Mésopotamie, avant qu’il s’établît à Harran,
3 et il lui dit : Sors de ton pays et de ta parenté, et va dans le pays que je te montrerai.
4 Alors Abraham sortit du pays des Chaldéens et s’établit à Harran. De là, après la mort de son père, (Dieu) le fit émigrer dans ce pays où vous-mêmes habitez maintenant,
5 et où il ne lui donna pas de propriété, pas même un pouce de terrain. Mais il promit de le lui donner en possession, ainsi qu’à sa postérité après lui, bien qu’il n’eût pas d’enfants.
6 Et Dieu parla ainsi : Sa postérité séjournera en terre étrangère, on l’asservira et on la maltraitera pendant quatre cents ans :
7 et la nation à laquelle ils seront asservis, je la jugerai, dit Dieu, après quoi ils sortiront de ce pays et me rendront un culte dans ce lieu-ci.
8 Alors Dieu lui donna l’alliance de la circoncision ; et ainsi Abraham engendra Isaac qu’il circoncît le huitième jour, et Isaac Jacob, et Jacob les douze patriarches.
9 Les patriarches, jaloux de Joseph, le vendirent à destination de l’Egypte ; mais Dieu était avec lui ;
10 il le délivra de toutes ses tribulations et lui donna une sagesse qui lui gagna la faveur de Pharaon roi d’Egypte, lequel l’établit gouverneur sur l’Egypte et sur toute sa maison.
11 Survint une famine dans toute l’Egypte et le pays de Chanaan. La détresse était grande, nos pères ne trouvaient pas de vivres.
12 Jacob entendant dire qu’il y avait du blé en Egypte y envoya nos pères une première fois ;
13 à la seconde, Joseph se fit reconnaître par ses frères et Pharaon connut son origine.
14 Alors Joseph envoya mander Jacob, son père, et toute sa parenté, au nombre de soixante-quinze personnes.
15 Et Jacob descendit en Egypte, et il mourut, lui et nos pères ;
16 leurs corps furent transportés à Sichem et déposés dans le sépulcre qu’Abraham avait acheté à prix d’argent des fils d’Emmor à Sichem.
17 Or comme approchait le temps où devait s’accomplir la promesse que Dieu avait jurée à Abraham, le peuple s’accroissait et se multipliait en Egypte,
18 jusqu’à ce qu’un autre roi, qui n’avait pas connu Joseph, régnât sur l’Egypte.
19 Usant d’artifices envers notre race, il opprima nos pères au point de les contraindre à exposer leurs enfants pour les empêcher de vivre.
20 A cette époque naquit Moïse qui était très agréable à Dieu ; il fut nourri trois mois dans la maison paternelle.
21 Quand il eût été exposé sur les bords du fleuve, la fille de Pharaon l’adopta et le fit élever comme son propre fils.
22 Moïse fut donc instruit dans toute la sagesse des Egyptiens, et il était puissant en paroles et en œuvres.
23 Mais quand il eut quarante ans révolus, le désir de visiter ses frères, les fils d’Israël lui monta au cœur.
24 En ayant vu un qu’on maltraitait, il prit sa défense et vengea l’opprimé en frappant l’Egyptien, dont il cacha le cadavre dans le sable.
25 Il pensait que ses frères se rendraient compte que Dieu par son entremise leur apportait le salut ; mais eux ne le comprirent pas.
26 Le jour suivant, il en trouva qui se battaient, et chercha à les réconcilier : “Hommes, leur dit-il, vous êtes frères, pourquoi vous faites-vous tort l’un à l’autre.”
27 Celui qui maltraitait son compagnon le repoussa en disant : “Qui t’a établi chef et juge sur nous ?
28 Veux-tu me tuer comme tu as tué hier l’Egyptien ?”
29 A ces mots Moïse s’enfuît et il alla habiter au pays de Madian, où il engendra deux fils.
30 Quarante ans s’écoulèrent, alors un ange lui apparut au désert du mont Sinaï dans la flamme d’un buisson de feu.
31 Comme Moïse, interdit à la vue d’un tel spectacle, s’approchait afin de l’observer, la voix du Seigneur se fit entendre :
32 Je suis le Dieu de tes pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Et Moïse, tout tremblant, n’osait regarder.
33 Le Seigneur lui dit : Détache ta chaussure de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte.
34 J’ai bien vu l’infortune de mon peuple qui est en Egypte, j’ai entendu son gémissement et je suis descendu afin de le délivrer ; et maintenant, va, je t’envoie en Egypte.
35 Ce Moïse qu’ils avaient renié en disant : Qui t’a établi chef et juge ? c’est lui que Dieu envoya comme chef et libérateur par l’entremise de l’ange qui lui était apparu dans le buisson.
36 C’est lui qui les fit sortir (d’Egypte), en opérant des prodiges et des miracles dans le pays d’Egypte, à la mer Rouge et au désert pendant quarante ans.
37 C’est ce Moïse qui a dit aux fils d’Israël : Dieu vous suscitera parmi vos frères un prophète comme moi.
38 C’est lui qui fut, dans l’Assemblée, au désert, avec l’ange qui lui parlait sur le mont Sinaï et avec nos pères, lui qui reçut alors des paroles de vie pour vous les transmettre,
39 lui à qui nos pères ne voulurent pas être dociles, mais qu’ils repoussèrent, alors que dans leur cœur, ils retournèrent vers l’Egypte,
40 disant à Aaron : Fais-nous des dieux qui marcheront devant nous ; car ce Moïse qui nous a fait sortir du pays d’Egypte, nous ne savons ce qui lui est advenu.
41 Et en ces jours-là ils fabriquèrent un veau, et ils offrirent un sacrifice à l’idole, et ils se réjouirent des œuvres de leurs mains.
42 Dieu se détourna d’eux et les livra au culte de l’armée du ciel, comme il est écrit au livre des Prophètes : M’avez-vous offert victimes et sacrifices, pendant quarante ans dans le désert, maison d’Israël !
43 Vous avez porté la tente de Moloch - et l’étoile de votre dieu Rompha, - les images que vous aviez faites pour les adorer !
44 Le tabernacle du témoignage fut parmi nos pères dans le désert, selon qu’en avait disposé celui qui dit à Moïse de le faire d’après le modèle qu’il avait vu ;
45 nos pères le reçurent et l’introduisirent sous Josué dans le pays possédé par les nations, que Dieu chassa devant eux, jusqu’aux jours de David.
46 Celui-ci trouva grâce devant Dieu et sollicita la faveur d’élever une habitation pour le Dieu de Jacob.
47 Ce fut toutefois Salomon qui lui bâtit cet édifice.
48 Mais le Très-Haut n’habite point dans des temples faits de main d’homme, ainsi que le dit le prophète :
49 Le ciel m’est un trône, - et la terre l’escabeau de mes pieds ; - quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, - ou quel sera le lieu de mon repos ?
50 Ma main n’a-t-elle pas fait toutes ces choses ?
51 Hommes au cou raide, incirconcis de cœur et d’oreilles, toujours vous vous opposez à l’Esprit-Saint, tels furent vos pères, tels vous êtes vous-mêmes.
52 Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils pas persécuté ? ils ont tué ceux qui prédisaient la venue du Juste, celui que maintenant vous avez livré et dont vous êtes devenus les meurtriers,
53 vous qui avez reçu la Loi par le ministère des anges et ne l’avez pas gardée.”
54 En entendant ces paroles ils étaient fous de rage et grinçaient des dents contre Etienne.
55 Mais celui-ci, rempli de l’Esprit-Saint, les regards fixés vers le ciel, aperçut la gloire de Dieu et Jésus debout à sa droite.
56 Il s’exclama : “Voici que je vois les cieux entr’ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.
57 Alors vociférant à pleine voix, se bouchant les oreilles, ensemble ils s’élancèrent sur lui,
58 le poussèrent hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins déposèrent leurs manteaux aux pieds d’un jeune homme nommé Saul.
59 Et ils lapidaient Etienne tandis qu’il invoquait (Dieu) et disait : Seigneur Jésus, recevez mon esprit.
60 Puis s’étant mis à genoux, il cria à pleine voix : Seigneur, ne leur imputez pas ce péché. A ces mots il expira.

Cette Bible est dans le domaine public.