Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / 2 Rois 19.28     

2 Rois 19.28
Samuel Cahen


Délivrance de Jérusalem

1 Il arriva que lorsque le roi ’Hiskiahou l’eut appris, il déchira ses vêtements, se couvrit d’un sac et vint dans la maison de l’Éternel.
2 Il envoya Eliakime, (qui était) préposé à la maison, Schebna le secrétaire, et les anciens d’entre les cohenime, couverts de sacs, vers Ieschïahou (Iïase) le prophète, fils d’Amotz.
3 Et ils lui dirent : Ainsi a dit ’Hiskiahou : Ce jour est un jour d’angoisse, de châtiment et de honte, car les enfants sont venus jusqu’à l’orifice, mais il n’y a point de force pour enfanter.
4 Peut-être que l’Éternel ton Dieu aura entendu toutes les paroles de Rab-Schaké, que le roi d’Aschour, son maître, a envoyées pour blasphémer le Dieu vivant et pour outrager par les paroles que l’Éternel ton Dieu a entendues ; fais donc une prière pour le reste qui se trouve (encore).
5 Les serviteurs du roi ’Hiskiahou vinrent vers Ieschaïahou.
6 Ieschaïahou leur dit : Vous direz ainsi à votre maître : Ainsi a dit l’Éternel : N’aie pas peur des paroles que tu as entendues, (et) par lesquelles les valets du roi d’Aschour m’ont blasphémé.
7 Voici, je vais mettre en lui un esprit, il apprendra une nouvelle, retournera dans son pays, et je le ferai tomber par le glaive dans son (propre) pays.
8 Rab-Schaké s’en retourna et trouva le roi d’Aschour combattant contre Libna, car il avait appris qu’il était parti de Lachisch.
9 (Le roi d’Aschour) ayant entendu dire touchant Tirhaka, roi de Cousch : Voilà qu’il est sorti pour te combattre, il s’en retourna et envoya des messagers à ’Hiskiahou, en disant :
10 Ainsi vous direz à ’Hiskiahou, roi de Iehouda, savoir : Que ton Dieu, en qui tu te confies, ne t’abuse point, en disant : Ierouschalaïme ne sera point livrée entre les mains du roi d’Aschour.
11 Voilà, tu as entendu ce qu’ont fait les rois d’Aschour à tous les pays, en les détruisant, et toi, tu serais préservé !
12 Les dieux des peuples que mes pères ont ruinés, les ont-ils préservés ? Gozane, ’Harnane et Retseph, et les fils d’Edene qui sont à Telassar ?
13 Où est le roi de ’Hemath, le roi d’Arpad, le roi de la ville de Separvaïme, ’Héna et Ivah ?
14 ’Hiskiahou prit les lettres de la main des messagers, et les lut ; il monta dans la maison de l’Éternel, et ’Hiskiahou les déploya devant l’Éternel.
15 ’Hiskiahou pria devant l’Éternel et dit : Éternel Dieu d’Israel, assis sur les chroubime (chérubins), toi tu es le Dieu de tous les royaumes de la terre, toi, tu as fait le ciel et la terre.
16 Penche, Éternel, ton oreille, et écoute ; ouvre tes yeux, et regarde, et écoute les paroles de San’herib, (celui) qui l’a envoyé pour blasphémer le Dieu vivant.
17 Certes, Éternel, les rois d’Aschour ont détruit ces nations et leurs pays.
18 Ils ont livré au feu leurs dieux, car ce n’étaient point des dieux, mais bien des ouvrages des mains de l’homme, de bois et de pierre ; (aussi) les ont-ils anéantis.
19 Et maintenant, Éternel notre Dieu, délivre-nous, je te prie, de sa main, et que tous les royaumes de la terre sachent que toi, Éternel, tu es seul Dieu.
20 Ieschaïahou, fils d’Amotz, envoya vers ’Hiskiahou, dire : Ainsi a dit l’Éternel, le Dieu d’Israel : J’ai exaucé ce que tu as prié auprès de moi touchant San’herib, roi d’Aschour.
21 Voilà la parole que l’Éternel a prononcée sur lui : La vierge, fille de Tsione (Sion), te méprise, se moque de toi ; elle hoche la tête après toi, la fille de Ierouschalaïme.
22 Qui as-tu outragé et blasphémé, contre qui as-tu élevé la voix ? tu a porté les yeux en haut contre le saint d’Israel !
23 Par tes messagers tu as outragé l’Éternel, et tu as dit : Avec la multitude de mes chariots je suis monté au haut des montagnes, aux extrémités du Libanone (Liban) ; je couperai les plus hauts de ses cèdres, l’élite de ses cyprès, j’arriverai dans sa demeure extérieure, dans la forêt de son carmel (verger).
24 J’ai creusé (des sources) et bu des eaux étrangères ; avec la plante de mes pieds, je taris tous les lacs de la forteresse.
25 N’as-tu pas appris que je l’ai préparé de loin, que dès les temps antiques je l’ai disposé ? maintenant je l’ai laissé venir, pour que tu réduisisses en monceaux de ruines des villes fortes.
26 Leurs habitants impuissants ont été épouvantés et confus, sont devenus (comme) l’herbe des champs, (comme) la tendre verdure, (comme) le gazon des toits, (comme) la moisson brûlée avant qu’elle eût poussé des épis.
27 Ta demeure, ta sortie et ton entrée, je (les) connais de même que ton arrogance contre moi.
28 Parce que tu as été arrogant contre moi, et que ta bravade est montée à mes oreilles, je mettrai ma bouche en tes narines et mon mors dans tes mâchoires, et je te ferai retourner par le chemin par lequel tu es venu.
29 Que ceci te serve de signe : Une année vous avez mangé la graine tombée, la seconde année, ce qui en a poussé, et la troisième, semez, moissonnez, plantez des vignes et mangez-en le fruit.
30 Ce qui est échappé et demeuré de reste de la maison de Iehouda, continuera à pousser racine par dessous, et produira son fruit par dessus.
31 Car de Ierouschalaïme sortira un reste, et de la montagne de Tsione quelques échappés ; le zèle de l’Éternel Tsebaoth fera cela.
32 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel touchant le roi d’Aschour : Il n’entrera pas dans cette ville, il n’y jettera pas de flèche, il ne se présentera pas devant elle avec un bouclier, et ne dressera pas de terrasse contre elle.
33 Il s’en retournera par le chemin par lequel il est venu, mais il n’entrera pas dans cette ville, dit l’Éternel.
34 Je protégerai cette ville pour la délivrer, à cause de moi et à cause de David mon serviteur.
35 Il arriva que dans la même nuit un ange de l’Éternel sortit et tua cent quatre-vingt-cinq mille hommes au camp des Pelichtime, et quand le matin on se leva, voilà, c’étaient tous des corps morts.
36 San’herib, roi d’Aschour, partit, s’en alla, s’en retourna, et s’arrêta à Ninvé (Ninive).
37 Il arriva, comme il était prosterné dans la maison de Nisroch, son dieu, qu’Adramelech et Scharetser, (ses fils), le tuèrent par le glaive, et se sauvèrent au pays d’Ararate, et Essar’hadane, son fils, régna en sa place.

Cette Bible est dans le domaine public.