×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  /  Luc 22.27     

Luc 22.27
Vigouroux


Mort et résurrection de Jésus

Complot contre Jésus

1 Cependant la fête des Azymes, appelée la Pâque, était proche,[22.1 Voir Matthieu, 26, 2. — La fête des azymes qu’on appelle Pâque. Voir Marc, 14, 1 et Matthieu, note 26.2.]
2 et les princes des prêtres et les scribes cherchaient comment ils feraient mourir Jésus ; mais ils craignaient le peuple.
3 Or Satan entra dans Judas, surnommé Iscariote, l’un des douze.[22.3 Voir Matthieu, 26, 14 ; Marc, 14, 10.]
4 Et il alla, et s’entretint avec les princes des prêtres et les magistrats, de la manière dont il le leur livrerait.[22.4 Les magistrats du temple (voir verset 52) ; c’est-à-dire les officiers du temple, les lévites préposés à leurs frères qui faisaient la garde aux portes du temple.]
5 Ils se réjouirent, et convinrent de lui donner de l’argent.
6 Il s’engagea, et il cherchait une occasion favorable pour le livrer à l’insu des foules.[22.6 En l’absence du peuple ; avant que le peuple s’assemblât pour la solennité, car comme le peuple le tenait pour un prophète (voir Matthieu, chapitre 21), on craignait qu’il ne se soulevât, si Jésus était arrêté pendant qu’il se trouvait réuni (voir Matthieu, 26, 5.)]

Institution de la cène

7 Cependant arriva le jour des Azymes, où il fallait immoler la pâque.[22.7 Immoler la pâque, l’agneau pascal. Voir Exode, 12, 26 et Marc, 14, 12.]
8 Et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez, et préparez-nous la pâque, afin que nous la mangions.[22.8-13 Préparer la Pâque. Voir Matthieu, 26, 19.]
9 Ils lui dirent : Où voulez-vous que nous la préparions ?
10 Il leur répondit : Voici, lorsque vous entrerez dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau ; suivez-le dans la maison où il entrera,[22.10 Un homme portant une cruche d’eau. Voir Marc, 14, 13.]
11 Et vous direz au père de famille de cette maison : Le maître te dit : Où est la salle où je pourrai manger la pâque avec mes disciples ?
12 Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée ; et là, faites les préparatifs.[22.12 Un grand cénacle. Voir Marc, 14, 15.]
13 S’en allant donc ils trouvèrent comme il leur avait dit, et ils préparèrent la pâque.
14 Quand l’heure fut venue, il se mit à table, et les douze Apôtres avec lui.[22.14 Voir Matthieu, 26, 20 ; Marc, 14, 17.]
15 Et il leur dit : J’ai désiré d’un grand désir de manger cette pâque avec vous, avant de souffrir.[22.15 J’ai désiré, etc. Cette répétition, comme nous l’avons déjà remarqué, a pour effet de donner de la force et de l’énergie au discours.]
16 Car, je vous le dis, désormais je ne la mangerai plus, jusqu’à ce qu’elle soit accomplie dans le royaume de Dieu.[22.16 Jésus veut dire par là qu’il ne mangera plus désormais de cette victime figurative, jusqu’à ce qu’elle ait eu son accomplissement dans le royaume de Dieu, où la victime qui va bientôt être immolée deviendra la pâque du peuple nouveau (voir 1 Corinthiens, 5, 7).]
17 Et ayant pris le calice, il rendit grâces, et dit : Prenez, et partagez entre vous.[22.17 Ce calice est simplement la coupe que le maître du repas bénissait en cérémonie, dont il buvait, et qu’il passait ensuite à tous ceux qui étaient à table. Il faut donc bien le distinguer du calice contenant le sang du Sauveur, et dont il est question au verset 20.]
18 Car, je vous le dis, je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’à ce que le règne de Dieu soit arrivé.
19 Puis, ayant pris du pain, il rendit grâces, le rompit, et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi.[22.19 Voir 1 Corinthiens, 11, 24.]
20 Il prit de même le calice, après qu’il eut soupé, en disant : Ce calice est la nouvelle alliance en mon sang, qui sera répandu pour vous.[22.20 Il donna de la même manière le calice ; c’est-à-dire après l’avoir pris et avoir rendu grâces, comme il avait fait pour le pain. Voir Matthieu, 26, 26-29.]
21 Cependant, voici que la main de celui qui me trahit est avec moi à cette table.[22.21 Voir Matthieu, 26, 21 ; Marc, 14, 20 ; Jean, 13, 18. — La main, etc. Voir Matthieu, 26, 23.]
22 Quant au Fils de l’homme, il s’en va, selon ce qui a été déterminé ; mais malheur à l’homme par qui il sera trahi ![22.22 Voir Psaumes, 40, 10.]
23 Et ils commencèrent à se demander mutuellement quel était celui d’entre eux qui ferait cela.
24 Il s’éleva aussi parmi eux une contestation, pour savoir lequel d’entre eux devait être estimé le plus grand.
25 Mais il leur dit : Les rois des nations leur commandent en maîtres, et ceux qui ont l’autorité sur elles sont appelés leurs bienfaiteurs.[22.25 Voir Matthieu, 20, 25 ; Marc, 10, 42.]
26 Qu’il n’en soit pas ainsi de vous ; mais que celui qui est le plus grand parmi vous devienne le plus petit ; et celui qui gouverne, comme celui qui sert.
27 Car lequel est le plus grand ? celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.
28 Vous, vous êtes demeurés avec moi dans mes tentations ;
29 et moi, je vous prépare le royaume, comme mon Père me l’a préparé,
30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, jugeant les douze tribus d’Israël.
31 Le Seigneur dit encore : Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment ;
32 mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas ; et toi, lorsque tu seras converti, affermis tes frères.
33 Pierre lui dit : Seigneur, je suis prêt à aller, avec vous, et en prison et à la mort.
34 Mais Jésus dit : Pierre, je te le dis, le coq ne chantera pas aujourd’hui, que tu n’aies nié trois fois que tu me connais. Et il leur dit :[22.34 Voir Matthieu, 26, 34 ; Marc, 14, 30.]
35 Lorsque je vous ai envoyé sans sac, sans bourse et sans chaussures, vous a-t-il manqué quelque chose ?[22.35 Voir Matthieu, 10, 9.]
36 Ils répondirent : Rien. Il ajouta : Mais maintenant, que celui qui a un sac le prenne, et une bourse également ; et que celui qui n’en a pas vende sa tunique, et achète une épée.
37 Car, je vous le dis, il faut encore que cette parole qui est écrite s’accomplisse en moi : Il a été mis au rang des scélérats. En effet, ce qui me concerne touche à sa fin.[22.37 Voir Isaïe, 53, 12.]
38 Et ils dirent : Seigneur, voici deux épées. Et il leur dit : Cela suffit.

Arrestation de Jésus

39 Et étant sorti, il alla, selon sa coutume, à la montagne des Oliviers, et ses disciples le suivirent.[22.39 Voir Matthieu, 26, 36 ; Marc, 14, 32 ; Jean, 18, 1. — A la montagne des Oliviers. Voir Matthieu, notes 21.1 et 26.36.]
40 Lorsqu’il fut arrivé dans ce lieu, il leur dit : Priez, afin que vous ne succombiez pas à la tentation.[22.40 A son lieu accoutumé, au lieu où il avait coutume de se trouver avec ses disciples, et qui était appelé Gethsémani. Voir Matthieu, 26, 36 ; Marc, 14, 32 ; Jean, 18, 1-2. Quant aux mots son et accoutumé, ils ne sont que la traduction pure et simple de l’article déterminatif du grec, qui ne saurait avoir ici aucune autre signification.]
41 Puis il s’éloigna d’eux à la distance d’un jet de pierre ; et s’étant mis à genoux, il priait,[22.41 Voir Matthieu, 26, 39 ; Marc, 14, 35.]
42 en disant : Père, si vous le voulez, éloignez ce calice de moi ; cependant, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la vôtre.
43 Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier. Et étant tombé en agonie, il priait plus instamment.
44 Et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui coulait jusqu’à terre.
45 S’étant levé après sa prière, il vint à ses disciples, et il les trouva endormis de tristesse.
46 Et il leur dit : Pourquoi dormez-vous ? Levez-vous et priez, afin que vous ne succombiez pas à la tentation.
47 Comme il parlait encore, voici qu’une troupe parut, et celui qui s’appelait Judas, l’un des douze, marchait devant elle ; et il s’approcha de Jésus pour le baiser.[22.47 Voir Matthieu, 26, 47 ; Marc, 14, 43 ; Jean, 18, 3.]
48 Jésus lui dit : Judas, tu trahis le Fils de l’homme par un baiser ?
49 Ceux qui étaient autour de lui, voyant ce qui allait arriver, lui dirent : Seigneur, frapperons-nous de l’épée ?
50 Et l’un deux frappa le serviteur du grand prêtre, et lui coupa l’oreille droite.[22.50 Et l’un d’eux, saint Pierre. — Le serviteur du grand prêtre, Malchus.]
51 Mais Jésus, prenant la parole, dit : Restez-en là. Et ayant touché l’oreille de cet homme, il le guérit.
52 Puis Jésus dit à ceux qui étaient venus vers lui, princes des prêtres, magistrats du temple, et anciens : Vous êtes sortis avec des épées et des bâtons, comme contre un brigand.[22.52 Et aux magistrats du temple. Voir verset 4. — Princes des prêtres. Voir Matthieu, 2, 4. — Anciens. Voir Matthieu, 16, 21.]
53 Quand j’étais tous les jours avec vous dans le temple vous n’avez pas étendu les mains sur moi ; mais c’est ici votre heure, et la puissance des ténèbres.

Jésus devant le conseil juif

54 Se saisissant alors de lui, ils l’emmenèrent dans la maison du grand prêtre ; et Pierre suivait de loin.[22.54 Voir Matthieu, 26, 57 ; Marc, 14, 53 ; Jean, 18, 24.]
55 Or, ayant allumé du feu au milieu de la cour, ils s’assirent autour ; et Pierre était au milieu d’eux.[22.55 Voir Matthieu, 26, 69 ; Marc, 14, 66 ; Jean, 18, 25. — Un feu ayant été allumé. Voir Marc, note 14.54.]
56 Une servante, qui le vit assis devant le feu, le fixa attentivement, et dit : Celui-ci était aussi avec lui.
57 Mais il renia Jésus, en disant : Femme, je ne le connais pas.
58 Un peu après, un autre, le voyant, dit : Toi aussi, tu es de ces gens-là. Mais Pierre dit : O homme, je n’en suis pas.
59 Et environ une heure plus tard, un autre affirmait la même chose, en disant : Certainement cet homme était aussi avec lui ; car il est Galiléen.[22.59 Voir Jean, 18, 26. — Il est également appelé Galiléen d’après son langage et son accent. Voir Matthieu, 26, 73.]
60 Et Pierre dit : Homme, je ne sais pas ce que tu dis. Et aussitôt, comme il parlait encore, le coq chanta.
61 Et le Seigneur, se retournant, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur avait dite : Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois.[22.61 Voir Matthieu, 26, 34 ; Marc, 14, 30 ; Jean, 13, 38.]
62 Et Pierre, étant sorti dehors, pleura amèrement.
63 Ceux qui tenaient Jésus se moquaient de lui, en le frappant.[22.63 Et le déchiraient de coups. Voir, sur cette expression, Matthieu, 21, 35.]
64 Et ils lui voilèrent la face, et ils le frappaient au visage ; et ils l’interrogeaient, en disant : Prophétise, qui est-ce qui t’a frappé ?
65 Et ils proféraient contre lui beaucoup d’autres blasphèmes.
66 Lorsqu’il fit jour, les anciens du peuple, les princes des prêtres et les scribes s’assemblèrent ; et l’ayant fait venir dans leur conseil, ils dirent : Si tu es le Christ, dis-le-nous.[22.66 Voir Matthieu, 27, 1 ; Marc, 15, 1 ; Jean, 18, 28. — Dans leur conseil, le sanhédrin. Voir Matthieu, 26, 59.]
67 Il leur répondit : Si je vous le dis, vous ne me croirez pas ;
68 et si je vous interroge, vous ne me répondrez pas, et vous ne me relâcherez pas.
69 Mais désormais le Fils de l’homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu.
70 Alors tous dirent : Tu es donc le Fils de Dieu ? Il répondit : Vous le dites, je le suis.
71 Et ils dirent : Qu’avons-nous encore besoin de témoignage ? Nous l’avons entendu nous-mêmes de sa bouche.

Cette Bible est dans le domaine public.