×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Esaïe 1.16     

Esaïe 1.16
Vigouroux


Prophéties sur Israël

Péchés de Juda et punition

1 Vision d’Isaïe, fils d’Amos, qu’il a vue sur Juda et Jérusalem, aux jours d’Ozias, de Joathan, d’Achaz et d’Ezéchias, rois de Juda.[1.1 et suivants. Première partie d’Isaïe, du chapitre 1 au chapitre 39. ― Elle contient les prophéties du temps d’Ozias, de Joathan et d’Achaz, et les oracles contre les nations étrangères. Elle se subdivise en quatre groupes. Le premier, du chapitre 1 au chapitre 6, renferme les oracles relatifs au peuple de Dieu, datant du temps d’Ozias et de Joathan. ― Le second groupe comprend les prophéties du temps d’Achaz, du chapitre 7 au chapitre 12. Leur sujet principal est la venue du Messie, désigné sous le nom d’Emmanuel, d’où le nom de livre d’Emmanuel donné aux chapitres 7 à 12. ― Le troisième groupe, du chapitre 13 au chapitre 27, est un recueil de prophéties contre les nations étrangères. ― Le quatrième groupe, du chapitre 28 au chapitre 39, embrasse les prophéties faites sous Ezéchias, jusqu’à l’époque de la destruction de l’armée de Sennachérib. Elles ont trait, pour la plupart, à l’invasion assyrienne. ― I. Le premier groupe contient quatre prophéties détachées. 1° Il s’ouvre par une sorte de prologue, chapitre 1, qui est comme la préface de la collection entière. ― 2° Les chapitres 2 à 4 renferment un oracle sur Juda, dont ils nous font connaître la mission, l’infidélité, le châtiment et enfin le triomphe par l’avènement du Messie. ― 3° Le chapitre 5 nous représente le royaume de Juda comme la vigne du Seigneur. ― 4° Le chapitre 6 raconte la vocation d’Isaïe au ministère prophétique. ― Les règnes d’Ozias (809-758), et de Joathan (758-742), sous lesquels Isaïe écrivit d’abord, furent prospères et florissants, mais la paix et le bien-être amenèrent le luxe et la corruption. C’est là ce qu’attaque principalement le prophète à cette époque de sa vie.] [1.1 Vision ; c’est-à-dire révélation ; chose vue, non par les yeux du corps, mais ceux de l’esprit. C’est pourquoi, dans le principe, les prophètes s’appelaient chez les Hébreux, voyants (voir 1 Rois, 9, 9). ― Au temps d’Ozias, etc. L’histoire de ces rois est rapportée dans 4 Rois, chapitres 15 et 16, et 18 à 20. ― 1° Prologue des prophéties d’Isaïe, chapitre 1. ― En tête du premier chapitre, voir Isaïe, 1, 1, nous lisons le titre, le sujet, et la date de tout le recueil. Voir 2 Paralipomènes, 32, 32. Le recueil est appelé vision, c’est-à-dire révélation, dans le sens collectif, pour indiquer que les oracles qu’il contient sont une collection de visions intellectuelles ou révélations surnaturelles. L’objet en est Juda et Jérusalem, car quoique le prophète parle d’Israël et de toutes les autres nations connues de son temps, c’est toujours relativement aux Juifs. ― D’après la chronologie la plus généralement reçue, Ozias mourut en 758, et c’est pendant la dernière année de ce roi qu’Isaïe, voir Isaïe, 6, 1, commença à prophétiser ; Joathan régna de 758 à 742 ; Achaz de 742 à 727 ; Ezéchias, de 727 à 698.]
2 Cieux, écoutez, et terre, prête l’oreille, car le Seigneur a parlé. J’ai nourri des enfants (fils), et je les ai élevés ; mais ils m’ont méprisé.[1.2-31 Les versets 2 à 31 sont comme la préface de tout le livre. L’époque où cette préface a été composée est incertaine. Les versets 7 et 8 indiquent une époque pendant laquelle le royaume de Juda était ravagé par une armée étrangère. Il eut à subir trois invasions, du temps d’Isaïe, la première à la fin du règne de Joathan, et la seconde sous Achaz, l’une et l’autre de la part des Israélites et des Syriens, voir 4 Rois, 15, 37 ; 16, 5 ; Isaïe, 6, 1, la troisième sous Ezéchias, de la part des Assyriens, voir 4 Rois, 18, 13 ; Isaïe, chapitre 36. La plupart des commentateurs pensent avec vraisemblance que le chapitre 1 date de la première invasion. ― Le peuple n’a été sensible ni aux bienfaits que Dieu lui a accordés pendant les règnes d’Ozias et de Joathan (versets 2 et 3), ni aux calamités qui viennent de fondre sur lui (versets 4 à 9) ; il ne reste donc au Seigneur qu’à livrer son peuple au châtiment qu’il mérite et à le purifier par le feu de la tribulation, pour se faire ensuite du petit reste qui survivra un peuple selon son cœur (versets 10 à 31). Les versets 24 à 31 se rapportent spécialement au Messie.] [1.2 Ecoutez, etc. Dieu avait en vue, dans ces prophéties, non seulement les juifs, mais les chrétiens eux-mêmes, puisque saint Paul dit que toutes ces choses ont été écrites pour nous être un avertissement, à nous, pour qui est venue la fin des temps (voir 1 Corinthiens, 10, 11), et encore que tout ce qui a été écrit, a été écrit pour notre instruction (voir Romains, 15, 4). ― Le verset 1 est le titre général du livre et de la collection des prophéties d’Isaïe. La première prophétie commence au verset 2.]
3 Le (Un) bœuf connaît son possesseur, et (un) l’âne l’étable de son maître ; mais Israël ne m’a pas connu, et mon peuple n’a pas eu d’intelligence.
4 Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d’iniquité(s oublié je pense), à la race corrompue (perverse), aux enfants scélérats. Ils ont abandonné le Seigneur, ils ont blasphémé le saint d’Israël, ils se sont tournés en arrière.[1.4 Le Saint d’Israël ; Dieu. L’idée de la sainteté de Dieu revient souvent dans les prophéties d’Isaïe. Voir Isaïe, 6, 3. La sainteté est le contraire du péché. Le saint est le juste et le pur, qui est au-dessus des autres par ses perfections. Dieu est le saint par excellence.]
5 Où vous frapperai-je encore, vous qui multipliez les prévarications ? Toute tête est languissante, et tout cœur est abattu.
6 Depuis la plante des pieds jusqu’au sommet de la tête il n’y a rien de sain en lui ; ce n’est que blessure, et contusion (meurtrissure), et plaie enflammée, qui n’a pas été bandée, à qui l’on n’a pas appliqué de remède (pansée), et qu’on n’a pas adoucie avec l’huile.[1.6 Ni adoucie par l’huile. L’huile était le remède employé ordinairement pour guérir les plaies. Voir Luc, 10, 34.]
7 Votre terre est déserte, vos villes sont brûlées par le feu, les étrangers dévorent votre pays devant vous, et il sera désolé comme une terre ravagée par l’ennemi.[1.7 Voir Isaïe, 5, 6. ― Des étrangers ; des ennemis, probablement les Syriens, les Philistins et les Iduméens unis aux dix tribus schismatiques. Voir 4 Rois, 16, 5.]
8 Et la fille de Sion demeurera comme une cabane (un berceau) dans une vigne, et comme une hutte dans un champ de concombres, et comme une ville livrée au pillage.[1.8 La fille de Sion ; c’est-à-dire Jérusalem. Les Orientaux appellent filles les capitales et les villes d’un pays.]
9 Si le Seigneur des armées ne nous avait laissé un reste, nous aurions été comme Sodome, et nous serions semblables à Gomorrhe.[1.9 Voir Genèse, 19, 24. ― Si le Seigneur, etc. saint Paul rappelle ce texte en parlant des restes fidèles d’entre les Juifs que Dieu réserva par grâce au temps de l’Evangile, tandis que la multitude demeura dans l’incrédulité, et attira sur elle la colère du Seigneur (voir Romains, 9, 29). ― Comme Sodome. Voir Genèse, note 13.10.]
10 Écoutez la parole du Seigneur, princes de Sodome ; prêtez l’oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe.
11 Qu’ai-je affaire (à faire) de la multitude de vos victimes ? dit le Seigneur. J’en suis rassasié. Je ne veux ni des holocaustes de béliers, ni de la graisse des troupeaux (animaux gras), ni du sang des veaux, des agneaux et des boucs.[1.11 Voir Jérémie, 6, 20 ; Amos, 5, 22.]
12 Lorsque vous veniez (êtes venu) devant moi pour vous promener dans mes parvis (en ma présence), qui a demandé ces offrandes à vos mains (afin que vous vous promeniez dans mes parvis) ?
13 Ne m’offrez plus de vain sacrifice ; l’encens m’est en abomination. Je ne puis souffrir les (ma) néoménie(s), le(s) sabbat(s) et les autres fêtes ; l’iniquité règne dans vos assemblées.
14 Mon âme hait vos nouvelles lunes (calendes) et vos fêtes ; elles me sont devenues à charge, je suis las de les supporter (j’ai peine à les souffrir).[1.14 Vos calendes, le sacrifice du commencement du mois.]
15 (Et) Lorsque vous étendrez vos mains, je détournerai mes yeux de vous ; et lorsque vous multiplierez les prières, je n’écouterai pas, parce que vos mains sont pleines de sang.[1.15 Voir Isaïe, 59, 3. ― Lorsque vous étendrez vos mains. On étendait les mains pour prier.]
16 Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de devant mes yeux la malice de vos pensées, cessez de faire le mal (d’agir avec perversité),[1.16 Voir 2 Pierre, 3, 11.]
17 apprenez à faire le bien, (re)cherchez la justice, assistez l’opprimé, faites droit à (jugez) l’orphelin, défendez la veuve.
18 Et venez et (accusez) attaquez-moi, dit le Seigneur ; et si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige ; et s’ils sont rouges comme le vermillon, ils seront blancs comme la laine.[1.18 Les Hébreux considéraient le rouge foncé, ainsi que le noir et la nuit, comme le symbole du mal et du péché, tandis que le blanc, le jour et la lumière étaient les emblèmes du bien et du beau.]
19 Si vous voulez et si vous m’écoutez, vous mangerez les biens de la terre.
20 Que si vous ne voulez pas, et si vous provoquez ma colère, l’épée vous dévorera, car c’est la bouche du Seigneur qui a parlé.
21 Comment la cité fidèle, pleine d’équité, est-elle devenue une prostituée ? La justice habitait en elle, et (mais) maintenant il y a des meurtriers.
22 Ton argent s’est changé en scories, ton vin a été mêlé d’eau.
23 Tes princes sont infidèles, complices des voleurs. Tous ils aiment les présents, ils recherchent les récompenses. Ils ne font pas droit (rendent pas la justice) à l’orphelin, et la cause de la veuve n’a pas d’accès auprès d’eux.[1.23 Voir Jérémie, 5, 28.]
24 C’est pourquoi voici ce que dit le Seigneur, le Dieu des armées, le fort d’Israël : Ah ! Je me consolerai par la perte de (sur) mes adversaires, et je me vengerai de mes ennemis (ceux qui me sont opposés).
25 Et j’étendrai ma main sur (vers) toi, et je (te) purifierai par le feu (de) tes scories, et j’enlèverai tout l’étain (l’alliage) qui est en toi.[1.25 Tes scories, les scories de l’argent, dont il est parlé au verset 22, image des péchés d’Israël. ― Le texte original dit que l’épuration sera faite avec du kali ou de la potasse. Voir Proverbes, 25, 20.]
26 Et je rétablirai tes juges comme ils étaient autrefois, et tes conseillers comme ils étaient à l’origine ; après cela tu seras appelée (la) cité du juste, ville fidèle.[1.26 Et je rétablirai, etc. Ce rétablissement peut regarder, selon la lettre, le renouvellement de Jérusalem sous le règne d’Ezéchias ; mais ce renouvellement n’était que la figure de ce qui devait arriver sous Jésus-Christ et dans son Eglise, qui est la vraie cité du juste, la ville vraiment fidèle.]
27 Sion sera rachetée par le jugement, et on la rétablira (ramènera) par la justice.
28 Mais (le Seigneur brisera) les scélérats et les pécheurs (périront) tous ensemble, et ceux qui auront abandonné le Seigneur seront consumés.
29 Car ils seront confondus par les idoles auxquelles ils ont sacrifié, et vous rougirez à cause des jardins que vous aviez choisis ;[1.29 Des jardins, etc. Comparer à Isaïe, 65, 3, où il est parlé de ces jardins dans lesquels se commettaient les actions les plus honteuses.]
30 lorsque vous serez devenus comme un chêne dont les feuilles tombent, et comme un jardin sans eau.
31 Votre force sera comme de (la cendre chaude de) l’étoupe (sèche), et votre œuvre comme une étincelle ; et l’un(e) et l’autre s’embrasera(ont), et il n’y aura personne pour l’éteindre.

Cette Bible est dans le domaine public.