×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Corinthiens 10.10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Corinthiens 10.10
Traduction œcuménique de la Bible


Exemple d’Israël dans le désert

1 Je ne veux pas vous le laisser ignorer, frères : nos pères étaient tous sous la nuée, tous ils passèrent à travers la mer
2 et tous furent baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer.
3 Tous mangèrent la même nourriture spirituelle,
4 et tous burent le même breuvage spirituel ; car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait : ce rocher, c’était le Christ.
5 Cependant, la plupart d’entre eux ne furent pas agréables à Dieu, puisque leurs cadavres jonchèrent le désert.
6 Ces événements sont arrivés pour nous servir d’exemples, afin que nous ne convoitions pas le mal comme eux le convoitèrent.
7 Ne devenez pas idolâtres comme certains d’entre eux, ainsi qu’il est écrit : Le peuple s’assit pour manger et pour boire, puis ils se levèrent pour se divertir.
8 Ne nous livrons pas non plus à la débauche, comme le firent certains d’entre eux : en un seul jour il en tomba vingt-trois mille.
9 Ne tentons pas non plus le Seigneur, comme le firent certains d’entre eux : des serpents les firent périr.
10 Enfin, ne murmurez pas comme murmurèrent certains d’entre eux : l’exterminateur les fit périr.
11 Ces événements leur arrivaient pour servir d’exemple et furent mis par écrit pour nous instruire, nous qui touchons à la fin des temps.
12 Ainsi donc, que celui qui pense être debout prenne garde de tomber.

Conclusion : agir pour la gloire de Dieu

13 Les tentations auxquelles vous avez été exposés ont été à la mesure de l’homme, Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces. Avec la tentation, il vous donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter.
14 C’est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l’idolâtrie.
15 Je vous parle comme à des personnes raisonnables ; jugez vous-mêmes de ce que je dis.
16 La coupe de bénédiction que nous bénissons n’est-elle pas une communion au sang du Christ ? Le pain que nous rompons n’est-il pas une communion au corps du Christ ?
17 Puisqu’il y a un seul pain, nous sommes tous un seul corps : car tous nous participons à cet unique pain.
18 Voyez les fils d’Israël : ceux qui mangent les victimes sacrifiées ne sont-ils pas en communion avec l’autel ?
19 Que veux-je dire ? Que la viande sacrifiée aux idoles ou que l’idole aient en elles-mêmes quelque valeur ?
20 Non ! Mais comme leurs sacrifices sont offerts aux démons et non pas à Dieu, je ne veux pas que vous entriez en communion avec les démons.
21 Vous ne pouvez boire à la fois à la coupe du Seigneur et à la coupe des démons ; vous ne pouvez participer à la fois à la table du Seigneur et à celle des démons.
22 Ou bien voulons-nous exciter la jalousie du Seigneur ? Sommes-nous plus forts que lui ?
23 « Tout est permis », mais tout ne convient pas. « Tout est permis », mais tout n’édifie pas.
24 Que nul ne cherche son propre intérêt, mais celui d’autrui.
25 Tout ce qu’on vend au marché, mangez-le sans poser de question par motif de conscience ;
26 car la terre et tout ce qu’elle contient sont au Seigneur.
27 Si un non-croyant vous invite et que vous acceptiez d’y aller, mangez de tout ce qui vous est offert, sans poser de question par motif de conscience.
28 Mais si quelqu’un vous dit : « C’est de la viande sacrifiée », n’en mangez pas, à cause de celui qui vous a avertis et par motif de conscience ;
29 je parle ici, non de votre conscience, mais de la sienne. Car pourquoi ma liberté serait-elle jugée par une autre conscience ?
30 Si je prends de la nourriture en rendant grâce, pourquoi serais-je blâmé pour ce dont je rends grâce ?
31 Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu.
32 Ne soyez pour personne une occasion de chute, ni pour les Juifs, ni pour les Grecs, ni pour l’Église de Dieu.
33 C’est ainsi que moi-même je m’efforce de plaire à tous en toutes choses, en ne cherchant pas mon avantage personnel, mais celui du plus grand nombre, afin qu’ils soient sauvés.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988