×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Actes 4.1     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 4.1
Traduction œcuménique de la Bible


Arrestation de Pierre et de Jean

1 Pierre et Jean parlaient encore au peuple quand les prêtres, le commandant du temple et les Sadducéens les abordèrent.
2 Ils étaient excédés de les voir instruire le peuple et annoncer, dans le cas de Jésus, la résurrection des morts.
3 Ils les firent appréhender et mettre en prison jusqu’au lendemain, car le soir était déjà venu.
4 Parmi les auditeurs de la Parole, beaucoup étaient devenus croyants ; leur nombre s’élevait à environ cinq mille personnes.
5 C’est donc le lendemain que s’assemblèrent les chefs, les anciens et les scribes qui se trouvaient à Jérusalem.
6 Il y avait Hanne le grand prêtre, Caïphe, Jean, Alexandre et tous les membres des familles de grands prêtres.
7 Ils firent amener Pierre et Jean devant eux, et procédèrent à leur interrogatoire : « A quelle puissance ou à quel nom avez-vous eu recours pour faire cela ? »
8 Rempli d’Esprit Saint, Pierre leur dit alors :
9 « Chefs du peuple et anciens, on nous somme aujourd’hui, pour avoir fait du bien à un infirme, de dire par quel moyen cet homme se trouve sauvé.
10 Sachez-le donc, vous tous et tout le peuple d’Israël, c’est par le nom de Jésus Christ, le Nazôréen, crucifié par vous, ressuscité des morts par Dieu, c’est grâce à lui que cet homme se trouve là, devant vous, guéri.
11 C’est lui, la pierre que vous, les bâtisseurs, aviez mise au rebut : elle est devenue la pierre angulaire.
12 Il n’y a aucun salut ailleurs qu’en lui ; car aucun autre nom sous le ciel n’est offert aux hommes, qui soit nécessaire à notre salut. »
13 Ils constataient l’assurance de Pierre et de Jean et, se rendant compte qu’il s’agissait d’hommes sans instruction et de gens quelconques, ils en étaient étonnés. Ils reconnaissaient en eux des compagnons de Jésus,
14 ils regardaient l’homme qui se tenait près d’eux, guéri, et ils ne trouvaient pas de riposte.
15 Ils donnèrent donc l’ordre de les faire sortir du Sanhédrin et ils délibérèrent.
16 « Qu’allons-nous faire de ces gens-là ? se disaient-ils. En effet, ils sont bien les auteurs d’un miracle évident : la chose est manifeste pour toute la population de Jérusalem, et nous ne pouvons pas la nier.
17 Il faut néanmoins en limiter les suites parmi le peuple : nous allons donc les menacer pour qu’ils ne mentionnent plus ce nom devant qui que ce soit. »
18 Ils les firent alors rappeler et leur interdirent formellement de prononcer ou d’enseigner le nom de Jésus.
19 Mais Pierre et Jean leur répliquèrent : « Qu’est-ce qui est juste aux yeux de Dieu : vous écouter ? ou l’écouter, lui ? À vous d’en décider !
20 Nous ne pouvons certes pas, quant à nous, taire ce que nous avons vu et entendu. »
21 Sur des menaces renouvelées, on les relâcha, faute d’avoir trouvé moyen de les condamner. C’était à cause du peuple : car tout le monde rendait gloire à Dieu de ce qui s’était passé.
22 L’homme qui avait bénéficié de cette guérison miraculeuse avait en effet plus de quarante ans.
23 Une fois relâchés, Pierre et Jean rejoignirent leurs compagnons et leur racontèrent tout ce que les grands prêtres et les anciens leur avaient dit.
24 On les écouta ; puis tous, unanimes, s’adressèrent à Dieu en ces termes : « Maître, c’est toi qui as créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve,
25 toi qui as mis par l’Esprit Saint ces paroles dans la bouche de notre père David, ton serviteur :
Pourquoi donc ces grondements des nations
et ces vaines entreprises des peuples ?
26 Les rois de la terre se sont rapprochés
et les chefs se sont assemblés
pour ne faire plus qu’un contre le Seigneur et contre son Oint.
27 « Oui, ils se sont vraiment assemblés en cette ville, Hérode et Ponce Pilate, avec les nations et les peuples d’Israël, contre Jésus, ton saint serviteur, que tu avais oint.
28 Ils ont ainsi réalisé tous les desseins que ta main et ta volonté avaient établis.
29 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces et accorde à tes serviteurs de dire ta Parole avec une entière assurance.
30 Etends donc la main pour que se produisent des guérisons, des signes et des prodiges par le nom de Jésus, ton saint serviteur. »
31 À la fin de leur prière, le local où ils se trouvaient réunis fut ébranlé : ils furent tous remplis du Saint Esprit et disaient avec assurance la parole de Dieu.

Solidarité des croyants

32 La multitude de ceux qui étaient devenus croyants n’avait qu’un cœur et qu’une âme, et nul ne considérait comme sa propriété l’un quelconque de ses biens ; au contraire, ils mettaient tout en commun.
33 Une grande puissance marquait le témoignage rendu par les apôtres à la résurrection du Seigneur Jésus, et une grande grâce était à l’œuvre chez eux tous.
34 Nul parmi eux n’était indigent : en effet, ceux qui se trouvaient possesseurs de terrains ou de maisons les vendaient, apportaient le prix des biens qu’ils avaient cédés
35 et le déposaient aux pieds des apôtres. Chacun en recevait une part selon ses besoins.
36 Ainsi Joseph, surnommé Barnabas par les apôtres — ce qui signifie l’homme du réconfort — possédait un champ. C’était un lévite, originaire de Chypre.
37 Il vendit son champ, en apporta le montant et le déposa aux pieds des apôtres.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988