×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Actes 18.6     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 18.6
Traduction œcuménique de la Bible


L’Évangile à Corinthe

1 En quittant Athènes, Paul se rendit ensuite à Corinthe.
2 Il rencontra là un Juif nommé Aquilas, originaire du Pont, qui venait d’arriver d’Italie avec sa femme, Priscille. Claude, en effet, avait décrété que tous les Juifs devaient quitter Rome. Paul entra en relations avec eux
3 et, comme il avait le même métier — c’était des fabricants de tentes — il s’installa chez eux et il y travaillait.
4 Chaque sabbat, il prenait la parole à la synagogue et tâchait de convaincre Juifs et Grecs.
5 Mais, lorsque Silas et Timothée furent arrivés de Macédoine, Paul se consacra entièrement à la Parole, attestant devant les Juifs que le Messie, c’est Jésus.
6 Devant leur opposition et leurs injures, Paul secoua ses vêtements et leur déclara : « Que votre sang vous retombe sur la tête ! J’en suis pur, et désormais c’est aux païens que j’irai. »
7 Quittant ce lieu, il se rendit chez un certain Titius Justus, adorateur de Dieu, dont la maison était contiguë à la synagogue.
8 Crispus, chef de synagogue, crut au Seigneur avec toute sa maison, et beaucoup de Corinthiens, en écoutant Paul, devenaient croyants et recevaient le baptême.
9 Une nuit, le Seigneur dit à Paul dans une vision : « Sois sans crainte, continue de parler, ne te tais pas.
10 Je suis en effet avec toi et personne ne mettra la main sur toi pour te maltraiter car, dans cette ville, un peuple nombreux m’est destiné. »
11 Paul y demeura un an et six mois, enseignant la parole de Dieu.
12 Sous le proconsulat de Gallion en Achaïe, l’hostilité des Juifs devint unanime à l’égard de Paul, et ils l’amenèrent au tribunal.
13 « C’est à un culte illégal de Dieu, soutenaient-ils, que cet individu veut amener les gens. »
14 Paul allait prendre la parole, quand Gallion répondit aux Juifs : « S’il s’agissait d’un délit ou de quelque méfait éhonté, je recevrais votre plainte, ô Juifs, comme de raison ;
15 mais, puisque vos querelles concernent une doctrine, des noms et la loi qui vous est propre, cela vous regarde ! Je ne veux pas, moi, être juge en pareille matière. »
16 Et il les renvoya du tribunal.
17 Tous se saisirent alors de Sosthène, chef de synagogue ; ils le rouaient de coups devant le tribunal ; mais Gallion ne s’en souciait absolument pas.
18 Paul resta encore assez longtemps à Corinthe. Puis il quitta les frères et s’embarqua pour la Syrie, en compagnie de Priscille et d’Aquilas. À la suite d’un vœu, il s’était fait tondre la tête à Cenchrées.
19 Ils gagnèrent Éphèse, où Paul se sépara de ses compagnons. Il se rendit, pour sa part, à la synagogue et y adressa la parole aux Juifs.
20 Comme ceux-ci lui demandaient de prolonger son séjour, il refusa,
21 mais les quitta sur ces mots : « Je reviendrai chez vous une autre fois, si Dieu le veut. » Il prit la mer à Éphèse,
22 débarqua à Césarée, monta saluer l’Église et descendit à Antioche,

Troisième voyage missionnaire

L’Évangile à Éphèse

23 où il resta quelque temps. Puis il repartit et parcourut successivement la région galate et la Phrygie, affermissant tous les disciples.
24 Un Juif nommé Apollos, originaire d’Alexandrie, était arrivé à Éphèse. C’était un homme savant, versé dans les Ecritures.
25 Il avait été informé de la Voie du Seigneur et, l’esprit plein de ferveur, il prêchait et enseignait exactement ce qui concernait Jésus, tout en ne connaissant que le baptême de Jean.
26 Il se mit donc à parler en toute assurance dans la synagogue. Mais, lorsqu’ils l’eurent entendu, Priscille et Aquilas le prirent avec eux et lui présentèrent plus exactement encore la Voie de Dieu.
27 Comme il avait l’intention de se rendre en Achaïe, les frères l’approuvèrent et écrivirent aux disciples de lui faire bon accueil. Une fois arrivé, il fut, par la grâce de Dieu, d’un grand secours aux fidèles,
28 car la force de ses arguments avait raison des Juifs en public, quand il prouvait par les Ecritures que le Messie, c’était Jésus.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988