Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Galates 4.5
Nouveau Testament Oltramare


1 Or j’affirme qu’aussi longtemps que l’héritier est enfant, il ne diffère en rien d’un esclave, quoiqu’il soit le maître de tout:
2 mais il est soumis à des tuteurs et à des curateurs jusqu’au temps marqué par le père.
3 Nous, de même, quand nous étions enfants, nous étions esclaves des grossières instructions du monde;
4 mais, quand le temps est venu, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi,
5 pour affranchir ceux qui sont sous la loi, afin de faire de nous des fils adoptifs;
6 et, parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans vos coeurs l’esprit de son Fils, lequel crie: «Abba! Père!»
7 Ainsi tu n’es pas esclave, tu es fils; si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu.

L’inquiétude de Paul pour les Galates

8 Mais, tandis qu’alors, ne connaissant pas Dieu, vous serviez des êtres qui, de leur nature, ne sont pas des dieux,
9 maintenant que vous connaissez Dieu, bien mieux! que vous êtes connus de Dieu, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres rudiments, auxquels vous voulez recommencer à vous assujettir?
10 Vous observez les jours, les mois, les saisons, les années!
11 Je crains bien que toute la peine que je me suis donnée pour vous, ne soit perdue.
12 Soyez comme moi, mes frères, je vous en prie, car moi aussi, j’ai été comme vous. Vous ne m’avez fait aucun tort.
13 Vous savez bien que c’est à cause d’une infirmité de la chair, que je vous évangélisai la première fois;
14 et vous ne m’avez ni méprisé ni repoussé, malgré l’épreuve où vous mettait ma chair; vous m’avez reçu comme un ange de Dieu, comme Jésus-Christ lui-même.
15 Qu’est-ce donc qui vous rendait si heureux? car je vous rends témoignage que, si c’eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
16 Ainsi, j’ai été votre ennemi en vous enseignant la vérité!
17 Ces gens se prennent d’une vive affection pour vous, mais ce n’est pas d’une manière honorable; ils veulent vous isoler, afin que vous vous preniez d’une vive affection pour eux.
18 Il est beau d’être l’objet d’une vive affection, quand c’est dans le bien, toujours et non pas seulement quand je suis près de vous.
19 Mes chers enfants, pour qui je ressens de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous,
20 que je voudrais être près de vous à cette heure, et changer de langage, car je suis dans une grande perplexité à votre sujet.

Les deux descendances d’Abraham

21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n’entendez-vous point la Loi?
22 car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, l’un de la servante, l’autre de la femme libre.
23 Mais le fils de la servante est né selon la chair, tandis que le fils de la femme libre est né en vertu de la promesse.
24 Tout cela a un sens allégorique. Ces femmes sont deux alliances: l’une du mont Sinaï, enfantant pour sa servitude, c’est Agar
25 (car l’Agar, c’est le mont Sinaï en Arabie), elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui, en effet, est esclave avec ses enfants.
26 Mais la Jérusalem d’en haut est libre, c’est notre mère;
27 car il est écrit: «Réjouis-toi, stérile, toi qui n’a pas enfanté; éclate en cris d’allégresse, toi qui n’as pas connu les douleurs de l’enfantement; car les enfants de la femme délaissée sont plus nombreux que ceux de la femme qui a son mari.»
28 Pour vous, mes frères, vous êtes enfants de la promesse, à la manière d’Isaac;
29 mais, comme alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’esprit, ainsi en est-il encore maintenant.
30 Mais que dit l’Écriture? — «Chassez l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre.»
31 C’est pourquoi, mes frères, nous ne sommes pas enfants d’une esclave, mais nous sommes enfants de la femme libre,

Cette Bible est dans le domaine public.