×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Luc 22     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Luc 22
Nouvelle Bible Segond


Mort et résurrection de Jésus

Complot contre Jésus

1 La fête des Pains sans levain, celle qu’on appelle la Pâque, approchait.
2 Les grands prêtres et les scribes cherchaient comment le supprimer ; car ils avaient peur du peuple.
3 Alors Satan entra en Judas, celui qu’on appelle Iscariote et qui était du nombre des Douze.
4 Celui–ci alla s’entendre avec les grands prêtres et les chefs des gardes sur la manière de le leur livrer.
5 Ils se réjouirent et convinrent de lui donner de l’argent.
6 Il accepta et se mit à chercher une occasion pour le leur livrer à l’insu de la foule.

Institution de la cène

7 Le jour des Pains sans levain, où l’on devait sacrifier la Pâque, arriva.
8 Jésus envoya Pierre et Jean, en disant : Allez nous préparer la Pâque, pour que nous la mangions.
9 Ils lui dirent : Où veux–tu que nous la préparions ?
10 Il leur répondit : Quand vous serez entrés dans la ville, un homme portant une cruche d’eau viendra à votre rencontre ; suivez–le dans la maison où il entrera,
11 et vous direz au maître de maison : Le maître te dit : « Où est la salle où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? »
12 Il vous montrera une grande chambre à l’étage, aménagée : c’est là que vous ferez les préparatifs.
13 Ils partirent, trouvèrent les choses comme il leur avait dit et préparèrent la Pâque.
14 L’heure venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.
15 Il leur dit : J’ai vivement désiré manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir,
16 car, je vous le dis, je ne la mangerai plus jusqu’à ce qu’elle soit accomplie dans le royaume de Dieu.
17 Il prit une coupe, rendit grâce et dit : Prenez ceci et partagez–le entre vous ;
18 car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du produit de la vigne jusqu’à ce que vienne le règne de Dieu.
19 Puis il prit du pain ; après avoir rendu grâce, il le rompit et le leur donna en disant : C’est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi.
20 Il fit de même avec la coupe, après le dîner, en disant : Cette coupe est l’alliance nouvelle en mon sang, qui est répandu pour vous.
21 Pourtant, celui qui me livre est à cette table, avec moi.
22 Le Fils de l’homme s’en va, selon ce qui est arrêté ; mais quel malheur pour cet homme par qui il est livré !
23 Et ils commencèrent à débattre pour savoir lequel d’entre eux pourrait bien faire une chose pareille.
24 Il s’éleva aussi parmi eux une contestation : lequel d’entre eux devait–il être considéré comme le plus grand ?
25 Il leur dit : Les rois des nations les dominent en seigneurs et ceux qui exercent l’autorité sur elles se font appeler bienfaiteurs.
26 Chez vous, rien de semblable. Au contraire, que le plus grand parmi vous devienne comme le plus jeune, et celui qui dirige comme celui qui sert.
27 En effet, qui est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est–ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.
28 Vous, vous êtes ceux qui ont persévéré avec moi dans mes épreuves ;
29 c’est pourquoi je dispose du Royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur,
30 afin que vous mangiez et buviez à ma table, dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes pour juger les douze tribus d’Israël.
31 Simon, Simon, le Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé.
32 Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas tout à fait ; et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères.
33 Pierre lui dit : Seigneur, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort.
34 Il lui répondit : Pierre, je te le dis, un coq ne chantera pas aujourd’hui que tu n’aies nié par trois fois me connaître.
35 Il leur dit encore : Quand je vous ai envoyés sans bourse, ni sac, ni sandales, avez–vous manqué de quoi que ce soit ? Ils répondirent : De rien.
36 Il leur dit : Maintenant, au contraire, que celui qui a une bourse la prenne, de même celui qui a un sac, et que celui qui n’a pas d’épée vende son vêtement pour en acheter une.
37 Car, je vous le dis, il faut que ce qui est écrit s’accomplisse en moi : Il a même été compté avec les sans–loi. Et, en effet, ce qui me concerne touche à sa fin.
38 Ils dirent : Seigneur, voici deux épées. Et il leur dit : C’est assez.

Arrestation de Jésus

39 Il sortit et alla, selon sa coutume, au mont des Oliviers. Ses disciples le suivirent.
40 Arrivé à cet endroit, il leur dit : Priez, afin de ne pas entrer dans l’épreuve.
41 Puis il s’écarta d’eux, à la distance d’un jet de pierre environ, et il se mit à genoux pour prier,
42 en disant : Père, si telle est ta décision, éloigne de moi cette coupe. Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté qui advienne, mais la tienne.
43 Alors un ange lui apparut, du ciel, pour lui redonner des forces.
44 En proie à l’angoisse, il priait avec plus de ferveur encore, et sa sueur devint comme des gouttes de sang tombant à terre.
45 Il se releva de sa prière et vint vers les disciples, qu’il trouva endormis de tristesse ;
46 il leur dit alors : Pourquoi dormez–vous ? Levez–vous, priez, afin de ne pas entrer dans l’épreuve.
47 Il parlait encore quand une foule arriva ; celui qui s’appelait Judas, l’un des Douze, allait devant elle. Il s’approcha de Jésus pour l’embrasser.
48 Jésus lui dit : Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’homme !
49 Voyant ce qui allait arriver, ceux qui étaient avec lui dirent : Seigneur, devons–nous frapper avec l’épée ?
50 Et l’un d’eux frappa l’esclave du grand prêtre et lui emporta l’oreille droite.
51 Mais Jésus dit : Laissez, cela suffit ! Puis il toucha l’oreille de l’homme et le guérit.
52 Jésus dit alors aux grands prêtres, aux chefs des gardes du temple et aux anciens, qui étaient venus contre lui : Vous êtes sortis avec des épées et des bâtons, comme si j’étais un bandit.
53 Tous les jours, j’étais avec vous dans le temple et vous n’êtes pas venus mettre la main sur moi. Mais c’est bien là votre heure et l’autorité des ténèbres.

Jésus devant le conseil juif

54 Après s’être emparés de lui, ils l’emmenèrent et le conduisirent dans la maison du grand prêtre. Pierre suivait de loin.
55 Ils allumèrent du feu au milieu de la cour et s’assirent. Pierre était assis au milieu d’eux.
56 Une servante, qui le vit assis à la lumière du feu, le fixa et dit : Celui–ci aussi était avec lui.
57 Mais il le nia, en disant : Femme, je ne le connais pas.
58 Peu après, un autre le vit et dit : Toi aussi, tu es l’un d’entre eux. Et Pierre dit : Je ne le suis pas.
59 Après un intervalle d’environ une heure, un autre encore insistait : En vérité, celui–ci aussi était avec lui, car il est également galiléen.
60 Pierre répondit : Je ne sais pas ce que tu veux dire. À l’instant même, comme il parlait encore, un coq chanta.
61 Alors le Seigneur se retourna et regarda Pierre. Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite : Avant qu’un coq ait chanté aujourd’hui, tu m’auras renié par trois fois.
62 Il sortit et, dehors, il pleura amèrement.
63 Les hommes qui tenaient Jésus se moquaient de lui et le battaient.
64 Ils lui voilaient le visage et l’interrogeaient, en disant : Fais le prophète ! Dis qui t’a frappé !
65 Et ils l’injuriaient encore de bien d’autres manières.
66 Quand il fit jour, le collège des anciens du peuple — les grands prêtres et les scribes — se rassembla, et on fit amener Jésus devant leur sanhédrin.
67 Ils dirent : Si c’est toi qui es le Christ, dis–le–nous. Il leur répondit : Si je vous le dis, vous ne le croirez jamais,
68 et si je vous interroge, vous ne répondrez jamais.
69 Désormais le Fils de l’homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu.
70 Tous dirent : Est–ce donc toi qui es le Fils de Dieu ? Il leur répondit : C’est vous qui dites que je le suis.
71 Alors ils dirent : Qu’avons–nous encore besoin de témoignage ? Nous l’avons entendu nous–mêmes, de sa propre bouche.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.