×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Juges 6     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Juges 6
Segond « Colombe »


Appel de Gédéon

1 Les Israélites firent ce qui est mal aux yeux de l’Éternel ; et l’Éternel les livra entre les mains de Madian, pendant sept ans.
2 La main de Madian fut puissante contre Israël. C’est à cause de Madian que les Israélites se firent des tranchées dans les montagnes, des cavernes et des fortifications.
3 Quand Israël avait semé, Madian montait avec Amalec et les bédouins de l’Orient, et ils montaient contre lui.
4 Ils campaient en face de lui, détruisaient les productions du pays jusque vers Gaza et ne laissaient en Israël ni vivres, ni brebis, ni bœuf, ni âne.
5 Quand ils montaient avec leurs troupeaux et leurs tentes, ils arrivaient comme une multitude de sauterelles, et ils étaient innombrables, eux et leurs chameaux, et ils venaient dans le pays pour le ravager.
6 Israël fut très appauvri par Madian, et les Israélites crièrent à l’Éternel.
7 Lorsque les Israélites crièrent à l’Éternel au sujet de Madian, l’Éternel leur envoya un prophète.
8 Il leur dit : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël : Je vous ai fait monter d’Égypte et je vous ai fait sortir de la maison de servitude.
9 Je vous ai délivrés de la main des Égyptiens et de la main de tous vos oppresseurs ; je les ai chassés devant vous et je vous ai donné leur pays.
10 Je vous ai dit : Je suis l’Éternel, votre Dieu : vous ne craindrez pas les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Mais vous n’avez pas écouté ma voix.
11 Puis vint l’Ange de l’Éternel, et il s’assit sous le térébinthe d’Ophra, qui appartenait à Joas, (du clan) d’Abiézer. Gédéon, son fils, battait du froment au pressoir pour le mettre à l’abri de Madian.
12 L’Ange de l’Éternel lui apparut et lui dit : L’Éternel est avec toi vaillant héros
13 Gédéon lui dit : Ah ! mon seigneur, si l’Éternel est avec nous, pourquoi tout cela nous est-il arrivé ? Et où sont tous ses prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent : l’Éternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d’Égypte ? Maintenant, l’Éternel nous abandonne et nous livre entre les mains de Madian !
14 L’Éternel se tourna vers lui et dit : Va avec cette force que tu as, et tu sauveras Israël de la main de Madian ; n’est-ce pas moi qui t’envoie
15 Il lui répondit : Ah ! mon seigneur, avec quoi sauverai-je Israël ? Voici que ma parenté est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père.
16 L’Éternel lui dit : Mais je serai avec toi et tu battras Madian comme un seul homme.
17 Il lui répondit : Si j’ai obtenu ta faveur, donne-moi un signe que c’est toi qui me parles.
18 Ne t’éloigne pas d’ici, je t’en prie, jusqu’à ce que je revienne auprès de toi, que j’apporte mon offrande et que je la dépose devant toi. Il dit : Je resterai jusqu’à ce que tu reviennes.
19 Gédéon alla préparer un chevreau et fit avec un épha de farine des pains sans levain. Il mit la chair dans une corbeille et le jus dans un pot, les lui apporta sous le térébinthe et les présenta.
20 L’Ange de Dieu lui dit : Prends la chair et les pains sans levain, dépose-les sur ce rocher et répands le jus. Et il fit ainsi.
21 L’Ange de l’Éternel avança l’extrémité du bâton qu’il avait à la main et toucha la chair et les pains sans levain. Alors du rocher monta le feu qui consuma la chair et les pains sans levain. Et l’Ange de l’Éternel disparut à ses yeux.
22 Gédéon vit que c’était l’Ange de l’Éternel. Gédéon dit : Malheur à moi, Seigneur Éternel ! car j’ai vu l’Ange de l’Éternel face à face.
23 Et l’Éternel lui dit : Sois en paix et sans crainte, tu ne mourras pas.
24 Gédéon bâtit là un autel à l’Éternel et lui donna pour nom : l’Éternel-Paix ; il existe encore aujourd’hui à Ophra d’Abiézer.
25 Dans la même nuit, l’Éternel dit à Gédéon : Prends le jeune taureau de ton père, et un second taureau de sept ans. Démolis l’autel de Baal qui est à ton père, et abats le poteau d’Achéra qui est dessus.
26 Tu bâtiras ensuite et tu disposeras, sur le haut de ce lieu fortifié, un autel à l’Éternel, ton Dieu. Tu prendras le second taureau et tu offriras un holocauste, avec le bois du poteau d’Achéra que tu auras abattu.
27 Gédéon prit dix hommes parmi ses serviteurs et fit ce que l’Éternel avait dit ; mais, comme il craignait la maison de son père et les gens de la ville, il ne le fit pas de jour, il le fit de nuit.
28 Lorsque les gens de la ville se furent levés de bon matin, voici que l’autel de Baal était renversé, le poteau d’Achéra placé dessus était abattu, et le second taureau était offert en holocauste sur l’autel qui avait été bâti.
29 Ils se dirent l’un à l’autre : Qui a fait cela ? Ils s’informèrent et firent des recherches. On leur dit : C’est Gédéon, fils de Joas, qui a fait cela.
30 Alors les gens de la ville dirent à Joas : Fais sortir ton fils et qu’il meure, car il a renversé l’autel de Baal et abattu le poteau d’Achéra qui était dessus.
31 Joas répondit à tous ceux qui se tenaient près de lui : Est-ce à vous de plaider la cause de Baal ? Est-ce vous qui allez le sauver ? Quiconque plaidera la cause de Baal mourra avant que le matin vienne. Si Baal est un dieu, qu’il plaide lui-même sa cause, puisqu’on a renversé son autel.
32 En ce jour-là l’on donna (à Gédéon) le nom de Yeroubbaal, en disant : Que Baal plaide contre lui, puisqu’il a renversé son autel.
33 Tout Madian, Amalec, et les bédouins de l’Orient se rassemblèrent, passèrent (le Jourdain) et campèrent dans la vallée de Jizréel.
34 Gédéon fut revêtu de l’Esprit de l’Éternel ; il sonna du cor, et (le clan d’) Abiézer fut convoqué (pour marcher) à sa suite.
35 Il envoya des messagers dans tout Manassé, qui fut aussi convoqué (pour marcher) à sa suite. Il envoya des messagers dans Aser, dans Zabulon et dans Nephthali qui montèrent à leur rencontre.
36 Gédéon dit à Dieu : Si tu veux sauver Israël par ma main, comme tu l’as dit, voici
37 je vais mettre une toison de laine sur l’aire ; si la rosée vient sur la toison seule et que tout le terrain reste sec, je reconnaîtrai que tu sauveras Israël par ma main, comme tu l’as dit.
38 Il en fut ainsi. Le jour suivant, il se leva de bon matin, pressa la toison, en exprima la rosée, la rosée de la toison, plein une coupe d’eau.
39 Gédéon dit à Dieu : Que ta colère ne s’enflamme pas contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois : Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la toison : que la toison seule reste sèche et que la rosée vienne sur tout le terrain.
40 Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. La toison seule resta sèche et la rosée vint sur tout le terrain.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.