×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Découvrement 9     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Découvrement 9
André Chouraqui


Cinquième shophar

1 Le cinquième messager sonne. Je vois une étoile tomber du ciel sur la terre. La clé du puits de l’abîme lui a été donnée.
2 Il ouvre le puits de l’abîme. Une fumée monte hors du puits, comme la fumée d’une grande fournaise. Le soleil et l’air s’enténèbrent par la fumée du puits.
3 De cette fumée, des criquets sortent sur la terre. La puissance leur est donnée, semblable à la puissance des scorpions de la terre.
4 Il leur est dit de ne pas nuire à l’herbe de la terre, à toute verdure ni à tout arbre, sauf aux hommes qui n’ont pas le sceau d’Elohîms sur leur front.
5 Il leur est donné non pas de les tuer, mais de les tourmenter cinq mois. Leur tourment est semblable au tourment du scorpion quand il pique l’homme.
6 En ces jours, les hommes cherchent la mort et ne la trouvent pas. Ils désirent mourir, mais la mort fuit loin d’eux.
7 Semblables à des criquets, ils sont semblables à des chevaux prêts pour la guerre. Sur leur tête, comme des couronnes semblables à de l’or ; leurs faces sont comme des faces d’hommes.
8 Ils ont des cheveux semblables à des cheveux de femmes. Leurs dents sont comme celles des lions. Ils ont un thorax comme un thorax de fer.
9 La voix de leurs ailes est semblable à la voix de chars et de chevaux multiples qui courent à la guerre.
10 Ils ont des queues semblables à des scorpions, avec des dards, et dans leurs queues leur puissance de nuire aux hommes cinq mois.
11 Ils ont sur eux un roi, le messager de l’abîme, nommé en hébreu Abadôn, « Perdition » ; en grec, il a nom Apollyôn.
12 Le « Oïe », le premier, s’en va. Voici, viennent encore deux « Oïe » après cela.

Sixième shophar

13 Le sixième messager sonne, et j’entends une voix hors des quatre cornes de l’autel d’or qui est en face d’Elohîms.
14 Elle dit au sixième messager, celui du shophar : « Délie les quatre messagers liés sur le grand fleuve, le Perat. »
15 Les quatre messagers prêts pour l’heure, le jour, le mois, l’année, sont déliés pour tuer le tiers des hommes.
16 Le nombre des corps de cavalerie, deux myriades de myriades. J’en ai entendu le nombre.
17 En une vision, j’ai vu ainsi les chevaux : ceux qui sont assis sur eux ont des cuirasses de feu, d’hyacinthe et de soufre. Les têtes de chevaux sont comme des têtes de lions. De leur bouche sort le feu, la fumée, le soufre.
18 Par ces trois plaies le tiers des hommes est tué ; par le feu, la fumée, le soufre, sortis de leurs bouches.
19 Oui, la puissance des chevaux est dans leur bouche et dans leurs queues. Oui, leurs queues, semblables à des serpents, ont des têtes. Avec elles, ils nuisent.
20 Le reste des hommes qui n’ont pas été tués par ces plaies ne font pas retour des œuvres de leurs mains. Ils se prosternent devant les démons, les idoles d’or, d’argent, de bronze, de pierre, de bois, qui ne peuvent voir, entendre ou marcher.
21 Ils ne font pas retour de leurs meurtres, de leurs sorcelleries, de leurs puteries, ni de leurs vols.

Cette Bible est dans le domaine public.