×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Découvrement 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Découvrement 11
André Chouraqui


Mesure le sanctuaire

1 Un roseau m’est donné, semblable à un bâton. Il est dit : « Éveille-toi, mesure le sanctuaire d’Elohîms, l’autel et ceux qui s’y prosternent.
2 Le parvis hors du sanctuaire, jette-le dehors, ne le mesure pas : il a été donné aux goîm, et la cité du sanctuaire, ils la fouleront quarante-deux mois.
3 Je donnerai à mes deux témoins d’être inspirés mille deux cent soixante jours, vêtus de sacs. »
4 Ce sont eux les deux oliviers et les deux lampes ; ils se tiennent en face de l’Adôn de la terre.
5 Si quelqu’un veut leur nuire, un feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis. Si quelqu’un veut leur nuire, il lui faut être ainsi tué.
6 Ceux-là ont la puissance de fermer le ciel : aucune pluie ne tombera aux jours de leur inspiration. Ils ont puissance sur les eaux pour les changer en sang, et de frapper la terre de toute plaie aussi souvent qu’ils veulent.
7 Quand ils finissent leur témoignage, la bête, montant de l’abîme, fera contre eux la guerre. Elle les vaincra et les tuera.
8 Leur cadavre est sur la place de la grande cité qui est appelée, en souffle, « Sedôm » et « Misraîm », là où leur Adôn a été crucifié.
9 Les peuples, les tribus, les langues et les nations regardent leurs cadavres trois jours et demi, et leurs cadavres, ils ne les laissent pas mettre au tombeau.
10 Les habitants de la terre se réjouissent d’eux, ils exultent ; ils s’envoient, les uns aux autres, des présents, parce que ces deux inspirés tourmentaient les habitants de la terre.
11 Après les trois jours et demi, un souffle de vie venu d’Elohîms entre en eux. Ils se dressent sur leurs pieds ; un grand frémissement tombe sur ceux qui les contemplent.
12 Ils entendent une grande voix, du ciel, leur disant : « Montez ici ! » Ils montent au ciel dans la nuée, et leurs ennemis les contemplent.
13 À cette heure survient un grand séisme : le dixième de la cité tombe, sept mille noms d’hommes sont tués dans le séisme. Le reste est pris de frémissement. Ils rendent gloire à l’Elohîms du ciel.
14 Le « Oïe », le deuxième, s’en va. Et voici, le « Oïe », le troisième, vient vite.

Septième shophar

15 Le septième messager sonne. Surviennent de grandes voix au ciel. Elles disent : « C’est le royaume de l’univers à notre Adôn et à son messie ! »
16 Les vingt-quatre Anciens, assis en face d’Elohîms sur leurs trônes, tombent sur leurs faces et se prosternent devant Elohîms,
17 disant : « Nous te remercions, IHVH-Adonaï Elohîms Sebaot, l’Étant et l’Était… Tu as pris le dynamisme, le tien, le grand, et tu commences à régner.
18 Les nations brûlent et ta brûlure vient, le temps de juger les morts, de donner la rétribution à tes serviteurs inspirés, à tes consacrés, à ceux qui frémissent de ton nom, au petit et au grand, et de détruire ceux qui détruisent la terre. »
19 Le sanctuaire d’Elohïms s’ouvre, celui du ciel. Apparaît le coffre de son pacte dans son sanctuaire. Et c’est des éclairs, des voix, des tonnerres, un séisme, une grande grêle.

Cette Bible est dans le domaine public.