×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iohanân 1 5     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iohanân 1 5
André Chouraqui


Adhérence et témoignage

1 Quiconque adhère à : « Iéshoua’ est le messie » est né d’Elohîms. Quiconque aime l’engendreur aime aussi celui qu’il a engendré.
2 En ceci nous pénétrons que nous aimons les enfants d’Elohîms, quand nous aimons Elohîms et que nous faisons ses misvot.
3 Oui, tel est l’amour d’Elohîms : garder ses misvot. Et ses misvot ne sont pas pesantes,
4 puisque tout ce qui naît d’Elohîms triomphe de l’univers. Et voici la victoire qui a vaincu l’univers : notre adhérence.
5 Qui est le vainqueur de l’univers, sinon celui qui a adhéré à ce que Iéshoua’ est le fils d’Elohîms ?
6 Le voici, il est venu par l’eau et le sang, Iéshoua , le messie ; non dans l’eau seulement, mais dans l’eau et dans le sang. Et le souffle rend témoignage, parce que le souffle est la vérité.
7 Parce qu’il y a trois témoins :
8 le souffle, l’eau et le sang ; et les trois sont en l’unique.
9 Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage d’Elohîms est plus grand, parce que tel est le témoignage d’Elohîms : il a porté témoignage pour son fils.
10 Celui qui adhère au fils d’Elohîms a le témoignage en lui-même. Celui qui n’adhère pas à Elohîms a fait de lui un menteur, parce qu’il n’a pas adhéré au témoignage d’Elohîms, qui a témoigné pour son fils.
11 Et voici le témoignage : Elohîms nous a donné la vie de pérennité, et cette vie est en son fils.
12 Qui a le fils a la vie ; qui n’a pas le fils d’Elohîms n’a pas la vie.
13 Je vous ai écrit ceci pour que vous le sachiez : vous avez la vie de pérennité, vous qui adhérez au nom du fils d’Elohîms.

Il entends les demandes

14 Et voici la certitude que nous avons en lui : quoi que nous lui demandions selon son vouloir, il nous entend.
15 Et si nous savons qu’il nous entend, quoi que nous lui demandions, nous savons que nous avons les demandes que nous lui avons demandées.
16 Si quelqu’un voit son frère fauter d’une faute qui ne conduit pas à la mort, qu’il demande, et il lui donnera la vie. Cela pour les fautes ne conduisant pas à la mort. Mais il est une faute qui conduit à la mort, ce n’est pas pour celle-là que j’ai dit d’intercéder.
17 Toute injustice est une faute ; mais il est une faute qui ne conduit pas à la mort.
18 Nous savons que quiconque est né d’Elohîms ne faute pas, mais qui est né d’Elohîms le garde, et le criminel ne le touche pas.
19 Nous savons que nous sommes d’Elohîms ; mais l’univers entier nuite dans le crime.
20 Nous savons que le fils d’Elohîms est venu. Il nous a donné l’intelligence de pénétrer le vrai. Et nous sommes dans le vrai, en son fils Iéshoua , le messie. Celui-là est le vrai Elohîms, la vie de pérennité.
21 Petits enfants, gardez-vous des idoles.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf