×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iohanân 1 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iohanân 1 2
André Chouraqui


Nous avons un réconfort

1 Mes petits enfants, je vous écris ceci pour que vous ne fautiez pas. Si quelqu’un faute, nous avons un réconfort auprès du père, Iéshoua , le messie, le juste.
2 Il est l’absolution de nos fautes, non seulement les nôtres mais celles de tout l’univers.
3 Et en ceci nous pénétrons que nous l’avons pénétré, si nous gardons ses misvot.
4 Celui qui dit : « Je l’ai pénétré », et ne garde pas ses misvot est un menteur ; la vérité n’est pas en lui.
5 Mais celui qui garde sa parole en vérité, en cet homme l’amour d’Elohîms est parfait. En ceci nous pénétrons que nous sommes en lui.
6 Celui qui dit demeurer en lui doit marcher comme lui-même a marché.
7 Aimés, ce n’est pas une nouvelle misva que je vous écris, mais une misva ancienne, que vous avez dès l’entête. Cette misva ancienne, c’est la parole que vous avez entendue.
8 Néanmoins c’est une misva nouvelle que je vous écris, qui était vraie pour lui comme pour vous, puisque la ténèbre passe et que la vraie lumière déjà brille.
9 Celui qui dit être dans la lumière tout en haïssant son frère est encore dans la ténèbre.
10 Qui aime son frère demeure dans la lumière ; il n’est pas d’achoppement en lui.
11 Mais qui hait son frère est dans la ténèbre et marche dans la ténèbre et ne sait pas où il va, parce que la ténèbre a aveuglé ses yeux.
12 Je vous écris, petits enfants, parce que les fautes vous ont été remises à cause de son nom.
13 Je vous écris, pères, parce que vous l’avez pénétré, celui qui est dès l’entête. Je vous écris, jeunes, parce que vous avez vaincu le criminel.
14 Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez pénétré le père. Je vous écris, pères, parce que vous l’avez pénétré, celui qui est dès l’entête. Je vous écris, jeunes, parce que vous êtes forts ; la parole d’Elohîms demeure en vous ; vous avez vaincu le criminel.

N’aimez pas l’univers

15 N’aimez pas l’univers, ni ce qui est en l’univers. Si quelqu’un aime l’univers, l’amour du père n’est pas en lui,
16 parce que tout ce qui est dans l’univers : la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, la fanfaronnade de la vie, ne vient pas du père, mais de l’univers.
17 Or l’univers passe, lui et sa convoitise ; mais qui fait le vouloir d’Elohîms demeure en pérennité.
18 Petits enfants, c’est la dernière heure. Vous l’avez entendu : l’anti-messie vient. Déjà, même, de nombreux anti-messies ont surgi. Nous pénétrons donc que c’est la dernière heure.
19 Ils sont sortis de chez nous, mais ils n’étaient pas des nôtres. Oui, s’ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous. Mais il fallait manifester qu’ils ne sont pas tous des nôtres.
20 Vous-mêmes vous avez une huile venant du consacré, et vous le pénétrez, tous.
21 Je vous écris, non parce que vous ne connaissez pas la vérité, mais parce que vous la pénétrez, et parce qu’aucun mensonge n’est de la vérité.
22 Qui est menteur, sinon celui qui nie que Iéshoua’ est le messie ? Voilà l’anti-messie, celui qui nie le père et le fils.
23 Qui nie le fils n’a pas non plus le père ; qui atteste le fils a le père aussi.
24 Ce que vous avez entendu dès l’entête, que cela demeure en vous ! Si ce que vous avez entendu depuis l’entête demeure en vous, vous aussi, vous demeurerez dans le fils et dans le père.
25 Voici la promesse qu’il nous a promise : la vie, celle de la pérennité.
26 Cela, je vous l’ai écrit à propos de ceux qui vous égarent ;
27 mais vous, l’huile que vous avez reçue de lui, qu’elle demeure en vous ! Vous n’avez nul besoin de quiconque pour vous enseigner, puisque son huile vous instruit en tout. Elle est vraie, et non pas un mensonge. Comme elle vous l’enseigne, demeurez en lui.
28 Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, pour que nous ayons confiance quand il se manifestera, et que nous ne soyons pas confus, loin de lui, à son avènement.
29 Puisque vous savez qu’il est juste, pénétrez que celui qui pratique aussi la justice est né de lui.

Cette Bible est dans le domaine public.