×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Thessaloniciens 2 3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Thessaloniciens 2 3
André Chouraqui


Nous vous enjoignons

1 Pour le reste, priez, frères, pour nous, pour que la parole de l’Adôn coure et soit glorifiée, comme elle l’est aussi auprès de vous,
2 et pour que nous soyons délivrés des hommes sans lieu et criminels. Non, l’adhérence n’est pas pour tous…
3 Mais fidèle est l’Adôn, lui qui vous affermit et vous garde du crime.
4 Nous avons confiance en vous dans l’Adôn : ce que nous vous enjoignons, vous le faites et le ferez.
5 Que l’Adôn dirige vos cœurs vers l’amour d’Elohîms et vers l’endurance du messie !
6 Nous vous enjoignons, frères, au nom de l’Adôn Iéshoua’, le messie, de vous écarter de tout frère qui marche sans règle, et non selon la tradition qu’ils ont reçue de nous.
7 Oui, vous savez vous-mêmes comment il faut nous imiter. Nous n’avons pas été sans règle parmi vous,
8 ni mangé comme un cadeau le pain de personne, mais dans la peine et le combat, œuvrant nuit et jour pour ne peser sur personne parmi vous.
9 Non que nous n’en ayons le pouvoir, mais pour vous donner en nous-mêmes un exemple à imiter,
10 oui, quand nous étions chez vous, nous vous enjoignions que quelqu’un, s’il refuse de travailler, ne mange pas non plus.
11 Or nous entendons que quelques-uns marchent parmi vous sans règle, sans travailler en rien, mais travaillant à tout.
12 Pour ceux-là, nous leur enjoignons et nous les invitons, dans l’Adôn Iéshoua’ le messie, à travailler avec tranquillité, pour manger leur propre pain.
13 Et vous, frères, ne perdez pas le cœur de bien faire.
14 Si quelqu’un n’obéit pas à notre parole dans cette lettre, notez-le, et ne vous mêlez pas à lui, pour qu’il en ait honte ;
15 mais ne le considérez pas comme un ennemi ; au contraire exhortez-le comme un frère.
16 Lui-même, l’Adôn de la paix, vous donnera la paix, toujours, de toute manière. Que l’Adôn soit avec vous tous !
17 Le salut de ma main, Paulos : c’est ma signature dans chaque lettre ; j’écris ainsi.
18 À vous tous, la grâce de notre Adôn Iéshoua’, le messie !

Cette Bible est dans le domaine public.