×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Colossiens 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Colossiens 2
André Chouraqui


Quel combat je mène

1 Oui, je veux que vous sachiez quel grand combat je mène pour vous, pour ceux de Laodicée, et pour beaucoup qui n’ont pas vu mes faces de chair,
2 afin que leurs cœurs puissent être réconfortés, et qu’ils se joignent ensemble dans l’amour, dans toute la richesse et la complète certitude de l’intelligence, pour la pleine pénétration du mystère d’Elohîms, du messie,
3 en qui se sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la pénétration.
4 Cela, je le dis pour que personne ne vous abuse par des discours spécieux.
5 Oui, si je suis absent par la chair, je suis cependant avec vous par le souffle, me réjouissant en voyant chez vous l’ordre et la solidité de votre adhérence dans le messie.
6 Comme vous avez reçu le messie Iéshoua’, l’Adôn, marchez donc avec lui,
7 enracinés et construits en lui, affermis dans l’adhérence comme vous avez été instruits, abondant en reconnaissance.

Vivre avec le messie

8 Prenez garde, de peur que personne ne vous pille par une philosophie vide et décevante, conforme à la tradition des hommes, selon les éléments de l’univers, et non selon le messie.
9 C’est en lui qu’habite corporellement toute la plénitude de la déité ;
10 et vous êtes comblés en lui, qui est la tête de toute principauté et autorité.
11 En lui vous avez été aussi circoncis d’une circoncision faite sans main par l’ablation du corps de chair : la circoncision du messie.
12 Ensevelis avec lui dans l’immersion, en lui encore vous avez été réveillés par l’adhérence à l’énergie d’Elohîms, lui qui l’a réveillé d’entre les morts.
13 Et vous, étant morts dans les erreurs et le prépuce de votre chair, il vous a revivifiés avec lui en rémission de toutes nos erreurs.
14 Il a effacé avec ses ordonnences l’acte manuscrit, qui nous était contraire et il l’a fait disparaître en le clouant sur la croix.
15 Il a dépouillé les principautés et les autorités et les a exposées en public en triomphant d’elles en lui.
16 Ne laissez donc personne vous juger pour la nourriture, pour la boisson, ou à propos de fêtes, de néoménies ou de shabat.
17 Ce n’est que l’ombre de ce qui vient ; mais le corps, c’est le messie.
18 Que personne ne vous disqualifie au sujet d’humiliation et de culte des messagers : celui-là, en ressassant ses visions, est vainement gonflé par la pensée de sa chair.
19 Il ne retient pas la tête, par laquelle tout le corps, nourri et affermi par les jointures et les liens, s’accroît de l’accroissement d’Elohîms.
20 Si vous êtes morts avec le messie aux éléments de l’univers, pourquoi, comme si vous viviez dans l’univers, êtes-vous assujettis à ses lois ?
21 « Ne touche pas ! », « Ne goûte pas ! », « Ne prends pas ! »
22 Tout cela, c’est la corruption d’un usage, selon les commandements et les enseignements des hommes.
23 Cela semble être parole de sagesse ; mais cette superstition, cette humiliation, cette austérité du corps, n’est nullement un honneur pour ce qui est de la satisfaction de la chair.

Cette Bible est dans le domaine public.