×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Galates 6.18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Galates 6.18
André Chouraqui


Frères

1 Frères, même si un homme est pris en quelque délit, vous, ceux du souffle, relevez-le dans un souffle d’humilité. Considère que tu risques, toi aussi, d’être mis à l’épreuve.
2 Portez les fardeaux les uns des autres : vous accomplirez ainsi la tora du messie.
3 Ou, si quelqu’un croit être, en n’étant rien, il s’illusionne.
4 Mais à chacun d’éprouver sa propre œuvre ; alors il mettra sa fierté en lui seul et pas en un autre.
5 Oui, à chacun de porter sa propre charge.
6 L’enseigné dans la parole doit partager avec l’enSeigneur tous ses biens.
7 Ne vous y trompez pas : Elohîms ne doit pas être raillé ! Oui, ce que l’homme sème, il le moissonne aussi.
8 Qui sème dans la chair, de la chair moissonne la corruption ; mais qui sème dans le souffle moissonne, du souffle, la vie en pérennité.
9 Ne perdons pas le cœur de bien faire ! Oui, en temps voulu, nous moissonnerons sans faillir !
10 Alors, tant que nous en avons le temps, œuvrons au bien de tous, surtout pour ceux qui sont de la maison de l’adhérence.

J’écris de ma main

11 Vous voyez avec quelles grandes lettres je vous écris de ma main !
12 Ceux qui désirent faire bonne figure envers la chair vous obligent à vous faire circoncire, à seule fin de n’être pas persécutés pour la croix du messie.
13 Non, ceux de la circoncision ne gardent pas eux-mêmes la tora ; mais ils veulent vous faire circoncire afin de pouvoir être fiers de votre chair.
14 Mais pour moi, je ne suis fier de rien, sinon de la croix de notre Adôn Iéshoua’, le messie, sur laquelle l’univers a été crucifié pour moi et moi pour l’univers.
15 Oui, la circoncision n’est rien, ni le prépuce, mais une nouvelle création.
16 À tous ceux qui marchent selon cette règle, paix sur eux, grâce sur l’Israël d’Elohîms.
17 Pour le reste, que nul ne me cause de troubles, car je porte en mon corps les stigmates de Iéshoua. ›
18 Le chérissement de notre Adôn Iéshoua’, le messie, soit en votre souffle, frères. Amén.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf