×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Corinthiens 1 9     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Corinthiens 1 9
André Chouraqui


Ne suis-je pas libre ?

1 Ne suis-je pas libre ? Ne suis-je pas envoyé ? N’ai-je pas vu Iéshoua’, notre Adôn ? N’êtes-vous pas mon œuvre en l’Adôn ?
2 Et si je ne suis pas envoyé pour d’autres, pour vous je le suis certainement. Oui, vous êtes le sceau de mon envoi en l’Adôn.
3 Ma défense contre mes investigateurs, la voici :
4 N’avons-nous pas le pouvoir de manger et de boire ?
5 N’avons-nous pas le pouvoir d’être accompagné par une sœur, une femme, comme les autres envoyés, comme les frères de l’Adôn, et comme Kèpha ?
6 Ou bien moi seul et Bar-Naba n’avons-nous pas le pouvoir de ne pas travailler ?
7 Qui fait jamais campagne sur sa propre solde ? Qui plante une vigne sans en manger le fruit ? Qui fait paître un troupeau sans en manger le laitage ?
8 Est-ce que je parle selon l’humain ? La tora ne le dit-elle pas elle-même ?
9 Oui, il est écrit dans la tora de Moshè : « Ne muselle pas le bœuf pendant son battage. » Se soucie-t-il des bœufs, Elohîms ?
10 Ou bien a-t-il dit cela tout à fait à cause de nous ? Oui, pour nous c’est écrit : le laboureur doit labourer avec espoir, le batteur doit agir avec espoir de prendre sa part.
11 Si nous avons semé en vous ce qui est du souffle, est-ce trop que de moissonner de vous ce qui est de la chair ?
12 Si d’autres ont ce pouvoir sur vous, ne l’avons-nous pas davantage ? Cependant nous n’avons pas usé de ce pouvoir, mais nous supportons tout par peur de faire obstacle à l’annonce du messie. Je présente gratuitement l’annonce

Je présente gratuitement l’annonce

13 Ne savez-vous pas que ceux qui œuvrent aux tâches sacrées mangent de ce qui vient du sanctuaire, que ceux qui se tiennent à l’autel partagent avec l’autel ?
14 De même l’Adôn a prescrit à ceux qui annoncent l’annonce de vivre de l’annonce.
15 Pour moi, je n’ai usé de rien de tel. Je n’écris pas cela pour qu’il soit ainsi fait à mon égard ; pour moi, il serait plus beau de mourir… Mais nul ne me dépouillera de cette fierté.
16 Si j’annonce, ce n’est pas fierté : la nécessité m’y pousse. Oui, oïe, moi, si je n’annonçais pas !
17 Si je le faisais spontanément, j’aurais un salaire. Mais si c’est une contrainte, c’est un service dont j’ai la charge.
18 Quel est donc mon salaire ? C’est qu’en annonçant je présente gratuitement l’annonce, sans jouir du pouvoir que me confère l’annonce.
19 Oui, libre à l’égard de tous, je me suis moi-même asservi à tous, afin d’en gagner le plus grand nombre.
20 Et je suis devenu pour les Iehoudîm comme un Iehoudi, afin de gagner les Iehoudîm ; pour ceux qui sont sous la tora, comme étant sous la tora - sans être moi-même sous la tora -, afin de gagner ceux qui sont sous la tora.
21 Je suis devenu pour les sans-tora comme sans-tora, n’étant pas sans la tora d’Elohîms, mais sous la tora du messie, afin de gagner les sans-tora.
22 Je suis devenu faible pour les faibles afin de gagner les faibles. Je suis devenu tout à tous pour, complètement, en sauver quelques-uns.
23 Mais tout, je le fais pour l’annonce, afin d’en devenir coparticipant. Un serf remporte le prix

Un serf remporte le prix

24 Ne savez-vous pas qu’au stade les coureurs courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez donc afin de l’obtenir !
25 Tout lutteur se maîtrise en tout, eux pour recevoir une couronne périssable, mais nous une impérissable.
26 Moi, donc, je cours ainsi, mais non comme à l’aveuglette ; je boxe ainsi, mais non comme pour battre l’air.
27 Mais je malmène mon corps et le traite en serf, de peur qu’après avoir appelà les autres je ne sois moi-même disqualifié.

Cette Bible est dans le domaine public.