×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Corinthiens 1 4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Corinthiens 1 4
André Chouraqui


Mon juge, c’est l’Adôn

1 Que l’homme nous compte ainsi pour assistants du messie, et intendants des mystères d’Elohîms.
2 Du reste, il est demandé aux intendants d’être ainsi trouvés fidèles.
3 Pour moi, il m’importe fort peu d’être jugé par vous ou par le jour des hommes ; je ne me juge même pas moi-même.
4 Non, je n’ai conscience de rien de mal en moi ; cependant, ce n’est pas pour cela que je suis justifié : mon juge, c’est l’Adôn.
5 Aussi, ne jugez rien avant son temps, avant que l’Adôn ne vienne. Il illuminera ce qui est caché dans les ténèbres, il manifestera les desseins des cœurs. Alors, pour chaque homme, la louange viendra d’Elohîms.
6 Cela, frères, je me suis adapté moi-même comme Apollôs à cause de vous, pour que, par nous, vous appreniez le : « Rien au-dessus de ce qui est écrit », de peur que vous ne vous glorifiiez contre l’autre.
7 Oui, qui te discerne ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu as reçu, pourquoi faire le fier comme n’ayant pas reçu ?
8 Alors, vous êtes déjà assouvis, déjà enrichis ! Sans nous, vous régnez ! Puissiez-vous du moins régner, pour que nous régnions avec vous !
9 Oui, je le crois, Elohîms nous a exposés les derniers, nous, les envoyés, comme des condamnés à mort. Et nous sommes devenus un spectacle pour l’univers et pour les messagers et pour les hommes.
10 Nous sommes fous à cause du messie, mais vous, vous êtes sages dans le messie ; nous, faibles, vous, forts ; vous, glorieux, nous, déshonorés.
11 Jusqu’à cette heure, nous voici affamés, assoiffés, nus, souffletés, errants ;
12 nous peinons, travaillant de nos propres mains. Insultés, nous bénissons ; persécutés, nous endurons ;
13 calomniés, nous réconfortons. Oui, nous sommes devenus les ordures de l’univers, le rebut de tout, jusqu’à maintenant. Je vous exhorte

Je vous exhorte

14 Je n’écris pas cela pour vous confondre, mais pour vous avertir comme mes enfants aimés.
15 Même si vous avez des myriades de pédagogues en messie, vous n’avez pas plusieurs pères : en Iéshoua’ le messie, par l’annonce, oui, moi, je vous ai engendrés.
16 Je vous exhorte donc, devenez mes imitateurs.
17 Pour ceci je vous ai envoyé Timotheos, qui est mon fils aimé, fidèle en l’Adôn. Il vous rappellera mes routes dans le messie Iéshoua’, comme je les enseigne partout, dans toutes les communautés.
18 Alors, comme si je ne devais pas venir chez vous, certains se sont gonflés.
19 Mais je viendrai bientôt chez vous, si l’Adôn le veut, et je pénétrerai, de ces gonflés, non pas la parole, mais la puissance.
20 Oui, le règne d’Elohîms n’est pas en parole, mais dans la puissance.
21 Et que voulez-vous ? Que je vienne chez vous avec une trique, ou dans l’amour et le souffle d’humilité ?

Cette Bible est dans le domaine public.