×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Gestes d'envoyés 17     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Gestes d'envoyés 17
André Chouraqui


En Grèce

1 Après avoir traversé Amphipolis et Apollônia, ils viennent à Thessalonique, où se trouve une synagogue des Iehoudîm.
2 Paulos entre chez eux selon son habitude et débat avec eux des Écrits pendant trois shabats.
3 Il explique et expose que le messie devait souffrir et se lever d’entre les morts ; puis : « Le messie, c’est ce Iéshoua’ que je vous annonce. »
4 Quelques-uns d’entre eux sont persuadés. Ils deviennent le lot de Paulos et Silas avec aussi une multitude de fervents parmi les Hellènes, et aussi bon nombre de femmes de premier rang.
5 Mais les Iehoudîm, pris de jalousie, ramassent sur le marché quelques voyous, rassemblent une foule, font du tumulte dans la ville, et se présentent à la maison de Iasôn. Ils les cherchent pour les traduire devant le peuple.
6 Mais ils ne les trouvent pas. Ils traînent Iasôn et quelques frères en face des chefs de la ville, crient et disent : « Ceux qui bouleversent l’univers, les voici présents. Ils sont aussi venus ici,
7 et Iasôn les accueille chez lui. Eux tous contreviennent aux édits de Caesar. Ils disent qu’il y a un autre roi, Iéshoua’. »
8 Ils troublent la foule et les chefs de la ville qui entendent cela.
9 Ils prennent une caution des mains de Iasôn et des autres, puis ils les renvoient.
10 Les frères s’empressent aussitôt de faire partir Paulos et Silas, de nuit, à Bérée. Arrivés là, ils vont à la synagogue des Iehoudîm.
11 Ceux-ci sont plus nobles que ceux de Thessalonique. Ils accueillent la parole de toute leur ardeur, ils scrutent les Écrits jour après jour, pour savoir s’il en est bien ainsi.
12 Beaucoup d’entre eux adhèrent, et aussi, parmi les Hellènes, des femmes importantes de bon nombre d’hommes.
13 Mais quand les Iehoudîm de Thessalonique savent que Paulos annonce aussi à Bérée la parole d’Elohîms, ils y viennent encore exciter et troubler la foule.
14 Les frères s’empressent de faire aller Paulos en direction de la mer. Silas et Timotheos restent là.
15 Ceux qui escortent Paulos le conduisent jusqu’à Athènes. Ils reçoivent, pour Silas et Timotheos, l’ordre de venir vers lui au plus vite ; puis ils sortent.

Au Dieu inconnu

16 Et c’est, tandis que Paulos les attend à Athènes, il sent brûler son souffle en lui, au spectacle de cette ville remplie d’idoles.
17 Il débat donc dans la synagogue avec les Iehoudîm et avec les fervents, et sur l’agora, jour après jour, avec ceux qu’il rencontre.
18 Même, quelques philosophes, épicuriens et stoïciens, l’abordent aussi. D’aucuns disent : « Que veut dire ce picoreur de semences ? D’autres « Il paraît être un annonciateur de dieux étrangers. » Oui, il leur annonçait Iéshoua’ et le Relèvement.
19 Ils le prennent avec eux et le conduisent à l’Aréopage, disant : « Pouvons-nous comprendre ce nouvel enseignement dont tu parles ? »
20 Oui, ce sont des paroles étranges que tu fais entrer dans nos oreilles. Nous voulons comprendre ce que cela veut dire. »
21 Tous les Athéniens et les étrangers établis là ne passaient leur temps qu’à dire ou à entendre des nouveautés.
22 Debout, Paulos, au milieu de l’Aréopage, dit : « Hommes d’Athènes ! En tout, je vous vois comme les plus religieux.
23 Oui, en passant et considérant vos monuments religieux, j’ai trouvé même un autel sur lequel il était écrit : ‹ Au Dieu inconnu. › Celui que vous servez donc sans le connaître, celui-là, moi, je vous l’annonce.
24 Le Dieu qui a fait l’univers et tout ce qui s’y trouve, étant le maître du ciel et de la terre, n’habite pas les temples faits de mains d’hommes.
25 Les mains de l’homme ne le servent pas non plus, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous vie, haleine et tout.
26 Il a tiré d’un seul toutes les nations des hommes et les a fait habiter sur toute la face de la terre. Il leur a fixé les temps qui leur sont imposés et les frontières de leur établissement,
27 afin qu’ils cherchent la divinité, si possible, comme à tâtons, et la trouvent. Elle n’est certes pas loin de chacun de nous.
28 En elle nous vivons, nous nous mouvons et nous sommes. Et comme l’ont même dit certains de vos poètes : ‹ Oui, nous sommes aussi de sa race. ›
29 Étant donc de la race d’Elohîms, nous ne devons pas penser que la divinité soit semblable à de l’or, de l’argent, de la pierre, œuvrés par la technique et la pensée des hommes.
30 Détournant donc les yeux des âges de l’ignorance, Elohîms annonce maintenant à tous les hommes, de partout, de faire retour à lui,
31 parce qu’il a fixé un jour pour juger la terre avec justice, par un homme qu’il a désigné, donnant à tous une garantie en le relevant d’entre les morts. »
32 Quand ils entendent « un relèvement d’entre les morts », les uns se moquent et d’autres disent : « Nous t’entendrons là-dessus une autre fois. »
33 Paulos sort ainsi du milieu d’eux.
34 Mais certains d’entre eux s’attachent à lui et adhèrent, parmi lesquels Dionysios de l’Aréopage, une femme nommée Damaris, et d’autres avec eux.

Cette Bible est dans le domaine public.