×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Gestes d'envoyés 13     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Gestes d'envoyés 13
André Chouraqui


1 À Antioche, dans la communauté, il y a alors des inspirés et des enSeigneurs : Bar-Naba, Shim’ôn, appelé le Noir, Lucius de Cyrène, Menahèm, le commensal de Hèrôdès le tétrarque, et Shaoul.
2 Comme ils célébraient la liturgie pour l’Adôn et jeûnaient, le souffle sacré dit : « Séparez pour moi Bar-Naba et Shaoul, pour l’œuvre à laquelle je les appelle. »
3 Alors ils jeûnent, prient, leur imposent les mains et les renvoient.
4 Eux, donc, les entraînés du souffle sacré, descendent à Séleucie. De là, ils vont en bateau à Chypre.

À Chypre

5 Ils arrivent à Salamis, où ils annoncent la parole d’Elohîms dans les synagogues des Iehoudîm. Iohanân leur sert d’auxiliaire.
6 Ils traversent toute l’île jusqu’à Paphos. Ils y trouvent un homme, un certain mage, un faux inspiré, un Iehoudi, du nom de Bar-Iéshoua. ›
7 Il était avec Sergius Paulus, le proconsul, un homme sagace. Celui-ci appelle Bar-Naba et Shaoul, désireux d’entendre la parole d’Elohîms.
8 Mais Elymas le mage - c’est ainsi que son nom se traduit - s’oppose à eux. Il cherche à détourner de l’adhérence le proconsul.
9 Alors Shaoul, appelé aussi Paulos, rempli du souffle sacré, le fixe et dit :
10 « Ô plein de toute ruse et de toute fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu pas de pervertir les routes droites de l’Adôn ? »
11 Maintenant voici la main de l’Adôn contre toi : tu seras aveugle, tu ne verras pas le soleil jusqu’au temps fixé. » Soudain, obscurité et ténèbres tombent sur lui. Il se tourne ici et là, cherchant quelqu’un pour le conduire.
12 Alors, voyant ce qui est arrivé, le proconsul adhère, frappé par l’enseignement de l’Adôn.
13 Ils s’embarquent à Paphos ; ceux qui sont avec Paulos arrivent à Pergé de Pamphylie. Mais Iohanân se sépare d’eux et revient à Ieroushalaîm.

À Antioche de Pisidie

14 Eux-mêmes poussent au-delà de Pergé et arrivent à Antioche de Pisidie. Ils viennent dans la synagogue, le shabat, et s’assoient.
15 Après la lecture de la tora et des inspirés, les chefs de la synagogue leur envoient dire : « Hommes frères, si vous avez une parole de réconfort pour le peuple, parlez. »
16 Paulos se lève, fait un signe de la main et dit : « Hommes d’Israël, et vous qui frémissez d’Elohîms, entendez !
17 L’Elohîms de ce peuple d’Israël a choisi nos pères ; il a soulevé le peuple pendant le séjour en terre de Misraîm. À bras brandi, il les a fait sortir de là.
18 Durant quarante ans environ il les a nourris au désert.
19 Il a exterminé sept goîm en terre de Kena’ân, et il a partagé leur terre pour possession :
20 environ quatre cent cinquante ans. Après quoi, il leur a donné des suffètes jusqu’à Shemouél l’inspiré.
21 Puis ils ont demandé un roi. Elohîms leur a donné Shaoul bèn Qish, un homme de la branche de Biniamîn ; quarante ans.
22 Puis, l’ayant écarté, il leur a fait lever David pour roi, pour lequel il a même témoigné et dit : ‹ J’ai trouvé David bèn Ishaï, un homme selon mon cœur ; il fera tout mon vouloir. ›
23 De sa semence, Elohîms a suscité la promesse d’un sauveur pour Israël : Iéshoua. ›
24 Face à sa venue, Iohanân avait crié d’avance une immersion de retour pour tout le peuple d’Israël.
25 Quand Iohanân accomplit sa course, il dit : ‹ Ce que vous supposez que je suis, moi, je ne le suis pas. Mais voici, vient après moi celui dont je ne vaux pas pour délier la sandale de ses pieds. ›
26 Hommes frères, fils de la semence d’Abrahâm, et vous qui frémissez d’Elohîms, c’est à nous que s’adresse la parole de ce salut.
27 Oui, les habitants de Ieroushalaîm et leurs chefs, ne le reconnaissant pas, ont accompli par leur jugement les voix des inspirés que nous lisons chaque shabat.
28 N’ayant trouvé en lui aucune cause de mort, ils ont demandé à Pilatus de l’exécuter.
29 Et quand ils eurent accompli tous les écrits sur lui, ils l’ont descendu du bois et l’ont déposé dans un sépulcre.
30 Mais Elohîms l’a réveillé d’entre les morts.
31 Il a été vu pendant plusieurs jours par ceux qui étaient montés avec lui de la Galil à Ieroushalaîm. Ils sont maintenant ses témoins devant le peuple.
32 Et nous aussi, nous vous annonçons que la promesse faite à nos pères,
33 Elohîms l’a accomplie pour nous, leurs enfants, en relevant Iéshoua’, comme il est écrit dans la deuxième Louange : ‹ Toi, tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. ›
34 Parce qu’il l’a fait lever d’entre les morts, celui qui n’était pas destiné à retourner à la corruption, il l’a dit ainsi : ‹ Je vous donnerai, de David, ce qui est sacré, véritablement. ›
35 C’est pourquoi il dit ailleurs encore : ‹ Tu ne donneras pas à ton consacré de voir la corruption. ›
36 Oui, David, en sa propre génération, a servi le conseil d’Elohîms ; puis il s’est endormi, il a été ajouté à ses pères et il a vu la corruption.
37 Mais celui qu’Elohîms a fait se réveiller, celui-là n’a pas vu la corruption.
38 Que cela soit donc bien connu chez vous, hommes frères : c’est par lui que la remise des fautes est annoncée pour vous. Pour tout ce dont vous n’avez pu être justifiés par la tora de Moshè,
39 par celui-là, quiconque adhère est justifié.
40 Prenez donc garde que ne vous arrive ce qui est dit dans les inspirés :
41 ‹ Voyez, contempteurs, étonnez-vous et disparaissez ! Moi, j’œuvre une œuvre en vos jours, une œuvre en laquelle vous ne croiriez pas si quelqu’un vous la racontait’. »
42 Quand ils sortent, ils le supplient de leur redire ces mots le shabat suivant.
43 Quand l’assemblée se dissout, beaucoup de Iehoudîm et de fervents prosélytes suivent Paulos et Bar-Naba qui leur parlent et les persuadent de rester dans le chérissement d’Elohîms.

Persécution

44 Le shabat suivant, presque toute la ville se rassemble pour entendre la parole de l’Adôn.
45 Mais quand les Iehoudîm voient la foule, remplis de jalousie, ils contestent, en blasphémant, les dires de Paulos.
46 Alors Paulos et Bar-Naba parlent haut et disent : « C’est d’abord à vous qu’il était nécessaire d’annoncer la parole d’Elohîms. Mais puisque vous la rejetez, vous jugez vous-mêmes que vous ne valez pas la vie en pérennité. Voici, nous nous tournerons vers les goîm.
47 Oui, ainsi nous l’a prescrit l’Adôn : ‹ Je t’ai établi pour lumière des goîm, pour être le salut jusqu’au bout de la terre’. »
48 Les goîm l’entendent et sont dans le chérissement. Ils glorifient la parole de l’Adôn. Tous ceux qui sont fixés pour la vie en pérennité adhèrent.
49 La parole de l’Adôn se répand dans tout le pays.
50 Mais les Iehoudîm excitent d’honorables femmes pieuses et les chefs de la ville. Ils provoquent une persécution contre Paulos et Bar-Naba. Ils les jettent hors de leur frontière.
51 Ceux-ci secouent contre eux la poussière de leurs pieds ; ils vont à Iconion.
52 Les adeptes sont pleins de chérissement et de souffle sacré.

Cette Bible est dans le domaine public.