×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Gestes d'envoyés 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Gestes d'envoyés 11
André Chouraqui


Petros à Ieroushalaîm

1 Alors les envoyés et les frères qui sont en Iehouda l’entendent : oui, même les goîm accueillent la parole d’Elohîms !
2 Quand Petros monte à Ieroushalaîm, ceux de la circoncision discutent avec lui
3 et disent : « Tu es entré chez des hommes qui ont un prépuce et tu as mangé avec eux ! »
4 Petros commence à tout leur raconter point par point. Il dit :
5 « J’étais en prière dans la ville de Iapho, lorsqu’en extase je vois une vision. Voici, un objet comme une grande nappe descend des ciels, liée par les quatre coins, et vient jusqu’à moi.
6 Je fixe, j’observe et je vois les quadrupèdes de la terre, les fauves, les reptiles, les oiseaux du ciel ;
7 et j’entends aussi une voix qui me dit : ‹ Lève-toi, Petros, immole et mange. ›
8 Je dis : ‹ Pas du tout, Adôn, parce qu’il n’est jamais entré dans ma bouche rien de contaminé ou d’immonde. ›
9 La voix me répond une deuxième fois du ciel et dit : ‹ Ce qu’Elohîms purifie, ne le traite pas de contaminé. ›
10 Et c’est ainsi trois fois. Puis tout est repris et remonte au ciel.
11 Et voici, à l’instant même trois hommes se présentent devant la maison où j’étais. Ils sont envoyés vers moi de Césarée.
12 Le souffle me dit d’aller avec eux sans discuter. Ces six frères viennent aussi avec moi, et nous entrons dans la maison de l’homme.
13 Il nous annonce comment il a vu le messager se présenter dans sa maison et dire : ‹ Envoie des hommes à Iapho et fais venir vers toi Shim’ôn, surnommé Petros.
14 Il te dira des mots par lesquels tu seras sauvé, toi et toute ta maison. ›
15 Quand je commençai à parler, le souffle sacré fondit sur eux, comme il avait fondu sur nous en tête.
16 Je me souviens du mot de l’Adôn quand il avait dit : ‹ Iohanân a immergé dans les eaux ; et vous, vous serez immergés dans le souffle sacré. ›
17 Donc, si Elohîms a donné le même don à eux et à nous qui avons adhéré à l’Adôn Iéshoua’ le messie, qui suis-je, moi, pour empêcher l’Elohîms ?
18 Quand ils entendent cela, ils gardent le silence, glorifient Elohîms et disent : « Elohîms donne donc aux goîm aussi le retour pour la vie. »

Communauté d’Antioche

19 Ceux qu’avaient dispersés la tribulation survenue à propos de Stephanos vont jusqu’en Phénicie, à Chypre et à Antioche. Ils ne disent à personne la parole, sauf aux Iehoudîm.
20 Mais il est parmi eux des hommes de Chypre et de Cyrène qui, venus à Antioche, parlent aussi aux Hellènes et leur annoncent l’Adôn Iéshoua. ›
21 La main de l’Adôn est avec eux ; en grand nombre, ils adhèrent et se tournent vers l’Adôn.
22 La parole sur ce propos est entendue aux oreilles de la communauté qui se trouve à Ieroushalaîm. Ils envoient Bar-Naba à Antioche.
23 Il arrive là et voit le chérissement d’Elohîms. Avec chérissement, il les exhorte tous à persévérer en l’Adôn de tout cœur.
24 C’est un homme bon, rempli du souffle sacré et d’adhérence. Une foule nombreuse s’ajoute à l’Adôn.
25 Bar-Naba sort à Tarse pour chercher Shaoul.
26 Il le trouve et l’emmène à Antioche. Ils se rassemblent dans la communauté une année entière. Ils enseignent une foule nombreuse. Les adeptes sont appelés pour la première fois à Antioche ‹ les messianiques ›. ›
27 En ces jours, des inspirés descendent de Ieroushalaîm à Antioche.
28 L’un d’eux appelé Hagabos se lève. Il signifie, sous l’action du souffle, qu’une grande famine viendra pour tout l’univers. Elle surviendra sous Claudius.
29 Les adeptes se concertent pour envoyer ce que chacun peut afin d’aider les frères qui habitent en Iehouda.
30 Ils font ainsi et l’envoient aux anciens, par les mains de Bar-Naba et de Shaoul.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf