×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Gestes d'envoyés 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Gestes d'envoyés 10
André Chouraqui


Cornelius, le centurion

1 Un homme de Césarée nommé Cornelius, centurion de la cohorte appelée Italique,
2 est fervent ; il frémit d’Elohîms avec toute sa maison. Il fait de nombreuses aumônes au peuple et implore sans cesse Elohîms.
3 Vers la neuvième heure du jour, il voit clairement en vision un message d’Elohîms qui entre vers lui et dit : « Cornelius ! »
4 Il le fixe, frémit et dit : « Qu’y a-t-il Adôn ? Il lui dit :  »Tes prières et tes aumônes sont montées en mémorial à la face d’Elohîms.
5 Maintenant, envoie des hommes à Iapho, et fais venir vers toi un certain Shim’ôn, surnommé Petros.
6 Il habite chez un certain Shim’ôn, corroyeur, dont la maison est proche de la mer. »
7 Le messager qui parle à Cornelius s’en va. Il appelle deux de ses domestiques et un soldat fervent, de ceux qui lui sont attachés.
8 Il leur raconte tout et les envoie à Iapho.
9 Le lendemain, ils font route et s’approchent de la ville. Petros monte sur la terrasse pour prier, à la sixième heure.
10 Et c’est, il a faim et désire manger. Tandis qu’ils préparent, c’est une extase sur lui.
11 Il contemple le ciel ouvert. Un objet descend vers la terre, comme une grande nappe liée aux quatre coins.
12 Dedans, il y a tous les quadrupèdes, les reptiles de la terre et les oiseaux du ciel.
13 Et c’est une voix vers lui : « Lève-toi, Petros, immole et mange. »
14 Petros dit : « Pas du tout, Adôn, parce que je n’ai jamais rien mangé de contaminé et d’immonde. »
15 Une voix lui dit une deuxième fois : « Ce qu’Elohîms purifie, ne le traite pas de contaminé. »
16 Et c’est ainsi trois fois ; puis, vite, l’objet est enlevé au ciel.
17 Or comme Petros était perplexe en lui-même, cherchant ce qu’était la vision qu’il avait vue, voici que les hommes envoyés à lui par Cornelius questionnent : « Est-ce la maison de Shim’ôn ? Ils se présentent au porche.
18 Ils appellent et s’enquièrent si Shim’ôn surnommé Petros est ici comme hôte.
19 Petros pense encore en lui-même à la vision, quand le souffle lui dit : « Voici, trois hommes te cherchent.
20 Aussi, lève-toi, descends, et va avec eux. Ne doute pas : c’est moi qui les envoie. »
21 Petros descend vers les hommes et dit : « Voici, moi, je suis celui que vous cherchez. Pourquoi êtes-vous ici ? »
22 Ils disent : « Cornelius, le centurion, est un homme juste qui frémit d’Elohîms. Il lui est rendu témoignage par toute la nation des Iehoudîm. Il a été averti par un messager sacré de t’inviter dans sa maison, pour entendre des mots de ta part. »
23 Il les appelle donc et leur offre l’hospitalité. Le lendemain, il se lève et sort avec eux. Quelques-uns des frères de Iapho viennent avec lui.
24 Le lendemain ils entrent à Césarée. Cornelius les attend. Il a invité ses proches et ses amis intimes.
25 Et c’est, au moment de l’entrée de Petros, Cornelius vient à sa rencontre. Il tombe à ses pieds et se prosterne.
26 Mais Petros le réveille et dit : « Lève-toi, oui, je suis, moi aussi, un homme. »
27 Il s’entretient avec lui en entrant dans la maison, où il trouve de nombreuses personnes réunies.
28 Il leur dit : « Vous savez qu’il est interdit à un Iehoudi de se lier avec un étranger ou même de l’approcher. Moi, Elohîms m’a enseigné qu’il ne faut pas dire ‹ contaminé › ou ‹ immonde › d’aucun homme.
29 C’est pourquoi, quand j’ai été invité, je n’ai pas refusé de venir. Je m’enquiers donc : pourquoi m’avez-vous invité ?
30 Cornelius dit : « Voici quatre jours, vers cette neuvième heure, je priais dans ma maison. Et voici, un homme se tenait face à moi, en vêtement resplendissant.
31 Il dit : ‹ Cornelius, ta prière a été entendue, et tes aumônes sont en mémorial à la face d’Elohîms.
32 Envoie donc à Iapho convoquer Shim’ôn surnommé Petros. Il loge dans la maison de Shim’ôn, le corroyeur, près de la mer. ›
33 Je me suis donc hâté de t’envoyer chercher. Et toi, tu as bien fait d’arriver. Maintenant donc, nous sommes tous là en face d’Elohîms, pour entendre tout ce qu’Elohîms t’a imposé. »
34 Petros ouvre la bouche et dit : « Maintenant, je le sais vraiment : Elohîms ne charge les faces de personne.
35 Oui, dans chaque nation, celui qui frémit de lui et qui œuvre avec justice est agréé devant lui.
36 Il a envoyé sa parole aux Benéi Israël, et il a annoncé la paix par Iéshoua’ le messie, lui qui est l’Adôn de tous.
37 Vous-mêmes vous savez le mot qui s’est réalisé dans tout Iehouda, à commencer par la Galil, après l’immersion criée par Iohanân ;
38 comment Elohîms a messié Iéshoua’ de Nasèrèt avec le souffle sacré et la puissance. Il est passé sur terre en faisant le bien et en rétablissant tous ceux qui étaient sous la coupe de Satân. Oui, Elohîms était avec lui.
39 Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait au pays des Iehoudîm et à Ieroushalaîm, lui qu’ils ont mis à mort en le pendant au bois.
40 Elohîms l’a réveillé le troisième jour ; il lui a donné de se manifester ouvertement,
41 non pas à tout le peuple, mais aux témoins d’avance choisis par Elohîms : nous, qui avons bu et mangé avec lui après qu’il s’est levé d’entre les morts.
42 Il nous a enjoint de le crier au peuple et d’en témoigner : oui, Elohîms l’a établi pour juge des vivants et des morts.
43 Tous les inspirés lui rendent témoignage : oui, tous ceux qui adhèrent à lui reçoivent par son nom la remise des fautes. »
44 Petros dit encore ces mots, quand le souffle sacré fond sur ceux qui entendent la parole.
45 Tous ceux qui adhèrent, ceux de la circoncision venue avec Petros, sont stupéfaits de ce que le don du souffle sacré se soit aussi répandu sur des goîm.
46 Oui, ils les entendent parler en langues et exalter Elohîms.
47 Petros répond et dit : « Quelqu’un peut-il empêcher d’immerger ceux-là ? Ils ont reçu le souffle sacré comme nous aussi. »
48 Il impose de les immerger au nom de Iéshoua’ le messie. Alors ils le prient de demeurer avec eux quelques jours.

Cette Bible est dans le domaine public.