×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Loucas 9.8     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Loucas 9.8
André Chouraqui


Les Douze

1 Il convoque les Douze ; il leur donne pouvoir et autorité sur tous les démons, et pour guérir les maladies.
2 Il les envoie proclamer le royaume d’Elohîms et guérir les infirmes.
3 Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route : ni bâton, ni besace, ni pain, ni argent, sans avoir chacun deux tuniques.
4 En quelque maison que vous entriez, demeurez là et sortez de là.
5 Et ceux qui ne vous accueillent pas, sortez de leur ville ; secouez la poussière de vos pieds en témoignage contre eux. »
6 Ils sortent, ils passent dans les villages ; ils annoncent le message et guérissent en tout lieu. Hèrôdès le tétrarque
7 Hèrôdès le tétrarque entend tout ce qui advient. Il est dans la perplexité, car certains disent : « Iohanân s’est réveillé d’entre les morts »;
8 et d’autres : « Élyahou est apparu »; et d’autres encore : « Un inspiré d’entre les anciens s’est relevé. »
9 Hèrôdès dit : « Iohanân, moi, je l’ai décapité ! Mais qui est-il celui dont j’entends parler ainsi ? Et il cherche à le voir. Pains et poissons

Pains et poissons

10 Les envoyés reviennent et lui rapportent tout ce qu’ils ont fait. Il les prend avec lui et se retire à part, près de la ville appelée Béit-Saïda.
11 Mais les foules l’apprennent ; elles le suivent. Il les accueille et leur parle du royaume d’Elohîms. Il rétablit ceux qui ont besoin de guérison.
12 Mais le jour commence à décliner. Les Douze s’approchent et lui disent : « Renvoie la foule ! Ils s’en iront dans les villages et les fermes d’alentour pour se loger et y trouver des vivres, car nous sommes ici dans un lieu désert. »
13 Il leur dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ! » Mais ils disent : « Il n’y a pour nous rien de plus que cinq pains et deux poissons, à moins d’aller nous-mêmes acheter des aliments pour tout ce peuple. »
14 Oui, ils étaient environ cinq mille hommes. Il dit : « Faites-les s’étendre par groupes d’environ cinquante. »
15 Ils font ainsi et tous s’étendent.
16 Il prend les cinq pains et les deux poissons. Il lève le regard vers le ciel, les bénit, les partage ; puis les donne à ses adeptes pour les servir à la foule.
17 Ils mangent et se rassasient tous. Ils enlèvent les parts en surabondance : douze couffins.

Mort annoncée (1)

18 Et c’est quand il prie à l’écart, ses adeptes sont près de lui. Il les interroge et dit : « Qui les foules disent-elles que je suis ?
19 Ils répondent et disent : « Iohanân l’Immergeur »; d’autres : « Élyahou »; d’autres encore : « Un inspiré parmi les anciens s’est levé. »
20 Il leur dit : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? Petros répond et dit :  »Le messie d’Elohîms. »
21 Il les rabroue et leur enjoint de ne dire cela à personne.
22 Il dit : « Le fils de l’homme doit souffrir beaucoup, être rejeté par les anciens, les chefs des desservants, les Sopherîm, être tué et, le troisième jour, se réveiller. »
23 Il dit à tous : « Si quelqu’un veut aller derrière moi, qu’il se nie lui-même, porte chaque jour sa croix et me suive !
24 Oui, qui veut sauver son être le perd ; mais qui perd son être à cause de moi, celui-là le sauve.
25 Oui, quelle utilité à l’homme de gagner l’univers entier, puis de se perdre et de se détruire lui-même ?
26 Oui, qui aura eu honte de moi et de mes paroles, de celui-là le fils de l’homme aura honte, quand il viendra dans sa gloire, celle du père et des messagers sacrés.
27 Mais je vous dis en vérité : Il en est parmi les présents qui ne goûteront pas la mort avant d’avoir vu le royaume d’Elohîms. » Ils voient sa gloire

Ils voient sa gloire

28 Et c’est environ huit jours après ces paroles, il prend Petros, Iohanân et Ia’acob, et monte sur la montagne pour prier.
29 Et c’est, pendant qu’il prie, l’apparence de ses faces devient autre, et son vêtement d’une blancheur d’éclair.
30 Et voici, deux hommes parlent avec lui : c’est Moshè et Élyahou.
31 Apparaissant dans leur gloire, ils parlent de son exode, qu’il doit accomplir à Ieroushalaîm.
32 Mais Petros et ceux qui sont avec lui sont alourdis par le sommeil. Ils se tiennent éveillés, voient sa gloire, et les deux hommes debout près de lui.
33 Et c’est, quand ils se séparent de lui, Petros dit à Iéshoua’ : « EnSeigneur, il est beau que nous soyons ici. Faisons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moshè, une pour Élyahou. » Il ne savait pas ce qu’il disait.
34 Comme il dit cela, c’est une nuée. Elle les obombre. Ils frémissent en entrant dans la nuée.
35 Et c’est une voix, de la nuée ; elle dit : « Voici mon fils, élu. Entendez-le ! »
36 Quand la voix n’est plus, Iéshoua’ se trouve seul. Ils gardent le silence ; ils n’annoncent, ces jours-là, rien à personne de ce qu’ils avaient vu.
37 Et c’est le jour suivant, quand il descend de la montagne, une foule nombreuse vient à sa rencontre.
38 Et voici, un homme de la foule crie. Il dit : « Rabbi, je t’implore de regarder mon fils ! Oui, c’est mon unique !
39 Et voici, un souffle le prend tout à coup, crie, et le convulse avec de la bave. À grand-peine il se sépare de lui, le laissant tout meurtri.
40 J’ai imploré tes adeptes : qu’ils le jettent dehors ; mais ils n’ont pas pu. »
41 Iéshoua’ répond et dit : « Ô âge sans adhérence et perverti ! Jusqu’à quand serai-je avec vous à vous supporter ? Fais venir ici ton fils ! »
42 À peine il s’approche, le démon le déchire et le secoue de convulsions. Iéshoua’ rabroue le souffle contaminé ; Il rétablit le garçon et le rend à son père.

Mort annoncée (2)

43 Tous sont frappés de la grandeur d’Elohîms ; tous s’émerveillent de tout ce qu’il fait. Il dit à ses adeptes :
44 « Mettez-vous bien ces paroles dans les oreilles : Oui, le fils de l’homme doit être livré aux mains des hommes. »
45 Ils ne pénètrent pas ce dire ; il est voilé pour eux, pour qu’ils ne le perçoivent pas ; et ils frémissent de le questionner sur ce dire. Le plus grand

Le plus grand

46 Une rumination s’introduit en eux : qui d’entre eux est le plus grand ?
47 Iéshoua’ pénètre les ruminations de leur cœur. Il prend un enfant et le met près de lui.
48 Il leur dit : « Qui accueille ce petit enfant en mon nom m’accueille ; et qui m’accueille accueille qui m’envoie. Oui, le plus petit de vous tous, celui-là est le plus grand. »
49 Iohanân répond et dit : « EnSeigneur, nous avons vu un homme qui jette dehors les démons en ton nom. Nous l’en avons empêché, parce qu’il ne suit pas avec nous. »
50 Iéshoua’ dit : « N’empêchez pas : oui, qui n’est pas contre vous est pour vous. » Annoncer le royaume

Annoncer le royaume

51 C’est au temps où s’accomplissent les jours de sa montée. Il affermit ses faces pour aller à Ieroushalaîm.
52 Il envoie des messagers devant ses faces. Ils vont et entrent dans un village de Shomrôn afin de préparer pour lui.
53 Mais ils ne l’accueillent pas parce que ses faces vont à Ieroushalaîm.
54 Les adeptes Ia’acob et Iohanân voient et disent : « Adôn, veux-tu que nous disions au feu de descendre du ciel et de les dévorer ?
55 Iéshoua’ se tourne et les réprimande.
56 Ils vont dans un autre village.
57 Ils vont sur la route. Quelqu’un lui dit : « Je te suivrai où que tu t’en ailles. »
58 Iéshoua’ lui dit : « Les renards ont des trous, les oiseaux du ciel, des nids ; mais le fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête. »
59 Il dit à un autre : « Suis-moi ! » Il dit : « Permets-moi d’abord de m’en aller ensevelir mon père. »
60 Iéshoua’ lui dit : « Laisse les morts ensevelir leurs morts ! Mais toi, va-t’en annoncer le royaume d’Elohîms. »
61 Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Adôn ; mais permets-moi d’abord de dire adieu à ceux de ma maison. »
62 Mais Iéshoua’ lui dit : « Personne qui jette la main sur la charrue en regardant derrière lui n’est bon pour le royaume d’Elohïms. »

Cette Bible est dans le domaine public.