×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Loucas 4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Loucas 4
André Chouraqui


Éprouvé par le diable

1 Iéshoua’, rempli par le souffle sacré, revient du Iardèn.
2 Il est conduit dans le souffle au désert, quarante jours, éprouvé par le diable. Il ne mange rien pendant ces jours. Quand ils sont terminés, il a faim.
3 Le diable lui dit : « Si tu es Bèn Elohîms, dis à cette pierre de devenir du pain. »
4 Iéshoua’ lui répond : « C’est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain. »
5 Et le conduisant en haut, il lui montre en un rien de temps tous les royaumes de l’univers.
6 Le diable lui dit : « Je te donnerai toute autorité sur eux et leur gloire. Oui, elle m’a été livrée et je la donne à qui je veux.
7 Pour toi donc, si tu te prosternes devant moi, elle sera à toi, toute. »
8 Iéshoua’ répond et lui dit : « c’est écrit : Prosterne-toi en face de IHVH-Adonaï, ton Elohîms. Sers-le, lui seul ! »
9 Il le conduit à Ieroushalaîm, il le met au faîte du sanctuaire ; il lui dit : « Si tu es Bèn Elohîms, jette-toi d’ici en bas.
10 C’est écrit : ‹ Il prescrit à ses messagers qu’ils te gardent. ›
11 Et : ‹ Sur leurs mains, ils te soulèveront, pour que ton pied ne heurte pas une pierre. »
12 Iéshoua’ répond et lui dit : « Il est dit : ‹ N’éprouve pas IHVH-Adonaï, ton Elohîms’. »
13 Ayant épuisé toute épreuve, le diable s’écarte jusqu’au temps fixé.

À Nasèrèt

14 Iéshoua’ revient en Galil dans la puissance du souffle. La rumeur sort dans tout le pays d’alentour autour de lui.
15 Il enseigne dans leurs synagogues, et tous le glorifient.
16 Il vient à Nasèrèt, où il a grandi. Il entre le jour du shabat dans la synagogue, selon son habitude, et se lève pour lire.
17 Le volume de l’inspiré Iesha’yahou lui est donné. Il ouvre le volume, et trouve le lieu où il est écrit :
18 Le souffle de IHVH-Adonaï est sur moi ; il m’a messié pour annoncer le message aux pauvres, pour proclamer aux captifs : Libération !, aux aveugles : Voyez ! pour renvoyer libres les opprimés,
19 et proclamer une année d’accueil par IHVH-Adonaï.
20 Ayant fermé le volume, il le rend au servant et s’assoit. Les yeux de tous dans la synagogue sont tendus vers lui.
21 Il commence à leur dire : « Aujourd’hui, cet écrit s’est accompli à vos oreilles. »
22 Tous lui rendent témoignage et s’étonnent des paroles de chérissement qui sortent de sa bouche. Ils disent : « C’est le fils de Iosseph, n’est-ce pas, celui-là ?
23 Il leur dit : « Sûrement vous allez me dire ce proverbe : ‹ Médecin, guéris-toi toi-même ! Et tout ce que nous avons entendu qui s’est fait à Kephar-Nahoum, fais-le donc aussi, ici, dans ta patrie !’ »
24 Il dit : « Amén, je vous dis, nul inspiré n’est accueilli dans sa patrie.
25 En vérité, il y avait de nombreuses veuves aux jours d’Élyahou, en Israël, lorsque le ciel fut fermé pendant trois ans et six mois. Ce fut une grande famine sur toute la terre.
26 Et Élyahou ne fut envoyé à aucune d’entre elles, sauf en Sorphat de Sidôn, à une femme veuve.
27 Il était en Israël de nombreux lépreux sous Èlisha‘, l’inspiré. Et pas un seul ne fut purifié, sauf Na’amân, le Syrien. »
28 Tous ceux qui sont à la synagogue, en entendant ces paroles, sont remplis d’écume.
29 Ils se lèvent, le jettent hors de la ville et le conduisent sur un sommet de la montagne où leur ville est bâtie, afin de le lancer en bas.
30 Mais il passe au milieu d’eux et va.

Iéshoua’ et les démons

31 Il descend à Kephar-Nahoum, une ville de Galil ; il les enseigne aux shabats.
32 Ils sont frappés par son enseignement, parce que sa parole a autorité.
33 Dans la synagogue, un homme au souffle d’un démon contaminé vocifère d’une voix forte :
34 « Ah, ah ! Qu’y a-t-il entre nous et toi, Iéshoua’ le Nazaréen ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le consacré d’Elohîms ! »
35 Iéshoua’ le rabroue et dit : « Muselle-toi ! Sors de lui ! » Le démon, le terrassant au milieu d’eux, sort de lui sans lui faire de mal.
36 Et c’est un effroi sur tous ; ils se parlent les uns aux autres et disent : « Quelle est cette parole ? Oui, avec quelle autorité et quel pouvoir il commande aux souffles contaminés ! Et ils sortent ! »
37 Le renom se répand dans tous les pays d’alentour, autour de lui.
38 Il se lève de la synagogue ; il entre dans la maison de Shim’ôn. Or la belle-mère de Shim’ôn est oppressée par une forte fièvre. Ils le prient pour elle.
39 Il se présente sur elle et rabroue la fièvre : elle la laisse. Elle se relève soudain et les sert.
40 Au déclin du soleil, tous ceux qui ont des infirmes atteints de maladies diverses les lui amènent. Il impose les mains sur chacun d’eux et les guérit.
41 Les démons de beaucoup sortent aussi, crient et disent : « Toi, tu es le fils d’Elohîms, Bèn Elohîms ! » Il les rabroue et ne leur permet pas de parler : ils savent qu’il est le messie.
42 Quand vient le jour, il sort et va en un lieu désert. Les foules le cherchent, viennent jusqu’à lui. Elles le tiennent : qu’il n’aille pas loin de chez eux !
43 Il leur dit : « Aux autres villes aussi il faut que j’annonce le message du royaume d’Elohîms. Oui, je suis envoyé pour cela. »
44 Il le clame dans les synagogues de Iehouda.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf