×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Loucas 3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Loucas 3
André Chouraqui


Iohanân

1 En l’an quinze du gouvernement de Tiberius Caesar, Pontius Pilatus est gouverneur de Iehouda, Hèrôdès, tétrarque de Galil, Philippos, son frère, tétrarque du pays d’Itouraïa et de Trachônitis, et Lysanias, tétrarque d’Abilènè.
2 Au temps du grand desservant Hanân et Caïapha, c’est le dire d’Elohîms à Iohanân bèn Zekharyah, au désert.
3 Il vient dans le cirque du Iardèn. Il proclame l’immersion du retour pour la rémission des fautes,
4 comme il est écrit dans le volume des paroles de Iesha’yahou l’inspiré : « Voix d’un crieur au désert : Préparez la route de IHVH-Adonaï ; rectifiez ses sentiers.
5 Tout val sera rempli, toutes montagnes et collines seront humiliées. Le tortueux sera rectiligne, les escarpements, des routes planes.
6 Toute chair verra le salut d’Elohîms. »
7 Il dit alors aux foules qui sortent se faire immerger par lui : « Engeance de vipères, qui vous a prévenus de fuir la brûlure qui vient ?
8 Faites donc des fruits qui vaillent pour le retour ! Ne commencez pas à dire en vous-mêmes : ‹ Pour père nous avons Abrahâm. › Oui, je vous dis : de ces pierres, Elohîms peut réveiller des fils à Abrahâm.
9 Déjà la hache est mise à la racine des arbres. Tout arbre qui ne fait pas de beaux fruits est abattu et jeté au feu. »
10 Les foules l’interrogent et disent : « Que ferons-nous donc ?
11 Répondant il leur dit : « Qui a deux tuniques, qu’il partage avec qui n’en a pas. Et qui a des aliments, fasse de même. »
12 Même les gabelous viennent pour être immergés. Ils lui disent : « Rabbi, que ferons-nous ?
13 Il leur dit : « Ne touchez rien de plus que ce qui vous est fixé. »
14 Des soldats l’interrogent aussi. Ils disent : « Et nous, que ferons-nous ? Il leur dit :  »Ne molestez personne ! Ne dénoncez personne ! Contentez-vous de votre solde. »
15 Le peuple attend ; tous font des réflexions dans leur cœur à propos de Iohanân : si jamais il était le messie ?
16 Iohanân répond et dit à tous : « Moi, je vous immerge dans l’eau, mais vient un plus fort que moi. Je ne vaux pas pour délier la lanière de ses sandales. Lui, il vous immergera dans le souffle sacré et le feu,
17 la pelle à vanner dans sa main, pour bien purifier son aire, et ramasser son grain dans sa grange. Mais la glume, il la brûlera au feu inextinguible. »
18 Ainsi, et par beaucoup d’autres exhortations, il annonce le message au peuple.
19 Mais Hèrôdès le tétrarque, qu’il blâme à cause d’Hèrôdias, la femme de son frère, et pour tout le mal que lui, Hèrôdès, faisait,
20 ajoute encore ceci à tout cela : il enferme Iohanân en prison. C’est toi mon fils

C’est toi mon fils

21 Et c’est, après l’immersion de tout le peuple, Iéshoua’ est aussi immergé. Il prie.
22 Le ciel s’ouvre ; le souffle sacré descend sur lui, sous la forme corporelle d’une palombe. Une voix vient du ciel : « C’est toi mon fils. Moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. »
23 C’est là que Iéshoua’ commence, à trente ans environ. Il est, pensent-ils, bèn Iosseph,
24 bèn ’Éli, bèn Matat, bèn Lévi, bèn Malki, bèn Ianaï, bèn Iosseph,
25 bèn Matityah, bèn ’Amos, bèn Nahoum, bèn Hesli, bèn Nagaï,
26 bèn Mahat, bèn Matityah, bèn Shim’i, bèn Iosseph, bèn Yehoyada’,
27 bèn Iohanân, bèn Réisha, bèn Zeroubabèl, bèn Shealtiél, bèn Néri,
28 bèn Malki, bèn Adi, bèn Qossâm, bèn Èlmedân, bèn ’Ér,
29 bèn, Iehoshoua’, bèn Èli’èzèr, bèn Iorîm, bèn Matat, bèn Lévi,
30 bèn Shim’ôn, bèn Iehouda, bèn Iosseph, bèn Iona, bèn Èliaqîm,
31 bèn Malyah, bèn Mina, bèn Matata, bèn Natân, bèn David,
32 bèn Ishaï, bèn ’Obéd, bèn Bo’az, bèn Shèlah, bèn Nahshôn,
33 bèn ’Aminadab, bèn Admîn, bèn Arni, bèn Hèsrôn, bèn Pèrès, bèn Iehouda,
34 bèn Ia’acob, bèn Is’hac, bèn Abrahâm, bèn Tèrah, bèn Nahor,
35 bèn Seroug, bèn Re’ou, bèn Pèlèg, bèn ’Ébèr, bèn Shèlah,
36 bèn Caïn, bèn Arpakhshad, bèn Shém, bèn Noah, bèn Lèmèkh,
37 bèn Metoushèlah, bèn Hanokh, bèn Ièrèd, bèn Mahalalél, bèn Caïn,
38 bèn Enosh, bèn Shét, bèn Adâm, bèn Elohïms.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf