×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Loucas 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Loucas 2
André Chouraqui


Iéshoua’ naît avant que sa mère ne l’eût conçu dans son ventre

1 Et c’est, en ces jours, un édit de Caesar Augustus sort pour recenser tout l’univers.
2 Ce recensement est le premier ; Quirinius étant gouverneur de Syrie.
3 Ils vont tous se faire inscrire, chacun dans sa ville.
4 Iosseph monte aussi de Galil, de la ville de Nasèrèt, vers Iehouda, vers la ville de David, appelée Béit Lèhèm. Il est de la maison de David et de son clan.
5 Il se fait recenser avec Miriâm, sa fiancée, qui est enceinte.
6 Et c’est, quand ils sont là, les jours de son enfantement se remplissent.
7 Elle enfante son fils, son aîné. Elle l’emmaillote et le couche dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle.
8 Des bergers étaient là, dans ce pays ; ils vivaient aux champs, et gardaient, aux veilles de la nuit, leur troupeau.
9 Et voici, un messager de IHVH-Adonaï se présente à eux. La gloire de IHVH-Adonaï resplendit tout autour d’eux. Ils frémissent d’un grand frémissement.
10 Le messager de IHVH-Adonaï leur dit : « Ne frémissez pas ! Oui, voici, je vous annonce une grande joie qui sera pour tout le peuple :
11 Il est né pour vous aujourd’hui un sauveur. C’est le messie de IHVH-Adonaï, dans la ville de David.
12 Tel est pour vous le signe : vous trouverez un nourrisson, emmailloté, couché dans une mangeoire. »
13 Et soudain, c’est, auprès du messager, la multitude de la milice des ciels. Ils louangent Elohîms et disent :
14 « Gloire à Elohîms dans les hauteurs, et paix sur terre aux hommes de bon gré ! »
15 Et c’est, quand les messagers s’en vont loin d’eux vers les ciels, les bergers se disent l’un à l’autre : « Allons donc à Béit Lèhèm, et voyons l’événement qui est advenu, ce que IHVH-Adonaï nous fait connaître. »
16 Ils s’empressent, viennent et trouvent Miriâm et Iosseph avec le nourrisson couché dans une mangeoire.
17 Le voyant, ils font connaître ce qui leur avait été dit sur ce petit enfant.
18 Tous ceux qui entendent s’étonnent de ce que leur disent les bergers.
19 Miriâm garde tout cela et l’accueille dans son cœur.
20 Les bergers retournent, glorifient et louangent Elohîms de tout ce qu’ils ont entendu et vu, selon ce qui leur avait été dit.
21 Quand sont remplis les huit jours de la circoncision, il est appelé par son nom Iéshoua’ comme il avait été appelé par le messager, avant que sa mère ne l’eût conçu dans son ventre. Shim’ôn et Hana

Shim’ôn et Hana

22 Les jours de leur purification se remplissent selon la tora de Moshè. Ils l’amènent à Ieroushalaîm pour le présenter en face d’Adonaï,
23 comme il est écrit dans la tora de IHVH-Adonaï : Tout mâle fendeur de matrice sera appelé « Consacré à IHVH-Adonaï »,
24 et pour donner un sacrifice selon ce qui est dit dans la tora de IHVH-Adonaï : une paire de tourterelles ou deux petits de palombes.
25 Et voici, il est un homme à Ieroushalaîm, de son nom : Shim’ôn. Cet homme juste et fervent attend le réconfort d’Israël. Le souffle sacré est en lui.
26 Or le souffle l’avait averti qu’il ne verrait pas la mort sans avoir vu le messie de IHVH-Adonaï.
27 Il vient par le souffle au sanctuaire. Les parents y font entrer le petit enfant Iéshoua’, pour faire de lui selon la coutume de la tora.
28 Il le prend dans ses bras, bénit Elohîms et dit :
29 « Maintenant tu peux renvoyer ton serviteur en paix, Maître, selon ton dire !
30 Oui, mes yeux ont vu ton salut,
31 que tu as préparé en face de tous les peuples :
32 une lumière pour le découvrement aux goîm, une gloire de ton peuple Israël. »
33 Son père et sa mère s’étonnent de ce qui est dit de lui.
34 Shim’ôn les bénit et dit à Miriâm, sa mère : « Voici, celui-ci est établi pour la chute et pour le relèvement de beaucoup en Israël, et pour signe de contestation.
35 Toi, l’épée te transpercera l’être, afin que soient découvertes les ruminations de bien des cœurs. »
36 Une inspirée est là, Hana, fille de Penouél, de la tribu d’Ashér. Elle s’avance en jours nombreux. Elle avait vécu avec son mari sept ans après sa virginité,
37 puis elle était devenue veuve jusqu’à quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’écartait pas du sanctuaire. Dans le jeûne et les implorations elle servait jour et nuit.
38 Elle se présente à cette heure même et glorifie Elohîms. Elle parle du petit enfant à tous ceux qui attendent la rédemption de Ieroushalaîm.
39 Quand ils ont tout réalisé selon la tora de IHVH-Adonaï, ils reviennent en Galil, dans leur ville, Nasèrèt.
40 L’enfant croît et se fortifie, rempli de sagesse, le chérissement d’Elohîms sur lui. Au milieu des rabbis
41 Ses parents vont chaque année à Ieroushalaîm pour la fête de Pèssah.

Au milieu des rabbis

42 Quand il est âgé de douze ans, ils montent selon la coutume de la fête.
43 Les jours terminés ils reviennent. Iéshoua’, l’enfant, demeure à Ieroushalaîm, et ses parents n’en ont pas connaissance.
44 Pensant qu’il était dans la caravane, ils vont un jour de route. Puis ils le recherchent parmi leurs proches et leurs connaissances.
45 Ils ne le trouvent pas. Ils reviennent à Ieroushalaîm pour le rechercher.
46 Et c’est après trois jours, ils le trouvent dans le sanctuaire, assis au milieu des rabbis : il les entend et les interroge.
47 Tous ses auditeurs sont stupéfaits par son intelligence et ses réponses.
48 Quand ils le voient, ils sont frappés. Sa mère lui dit : « Enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Voici, ton père et moi, en grande détresse, nous te cherchions. »
49 Il leur dit : « Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne le saviez-vous pas ? Il faut que je sois en ce qui est de mon père. »
50 Ils ne comprennent pas la parole qu’il leur dit.
51 Il descend avec eux et vient à Nasèrèt. Il leur était soumis. Sa mère garde tout cela dans son cœur.
52 Iéshoua’ progresse en sagesse, en taille et en chérissement aux yeux d’Elohïms et des hommes.

Cette Bible est dans le domaine public.