×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Loucas 16     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Loucas 16
André Chouraqui


Le gérant d’iniquité

1 Il dit aussi aux adeptes : « Un homme est riche ; il a un gérant. Ce dernier est accusé auprès de lui de dilapider ses biens.
2 Il l’appelle et dit : ‹ Qu’est-ce que j’entends dire de toi ! Rends compte de ta gérance ; tu ne peux plus être encore gérant. ›
3 Le gérant se dit en lui-même : ‹ Que ferai-je quand mon Adôn m’aura enlevé ma gérance ? Piocher ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’en ai honte.
4 Mais je sais ce que je ferai pour qu’ils m’accueillent dans leurs maisons quand je serai écarté de ma gérance. ›
5 Il appelle chacun des débiteurs de son Adôn et dit au premier : ‹ Combien dois-tu à mon Adôn  ? ›
6 Il dit : ‹ Cent bats d’huile. › Il lui dit : ‹ Prends ton acte, assieds-toi, et écris cinquante. ›
7 Ensuite, il dit à un autre : ‹ Et toi, combien dois-tu ? › Il dit : ‹ Cent kors de blé. › Il lui dit : ‹ Prends ton acte et écris quatre-vingt. ›
8 L’Adôn louange le gérant d’iniquité d’avoir agi avec sagacité. Les fils de cette ère sont plus sagaces que les fils de la lumière envers leur âge.
9 Je vous dis : Faites-vous des amis avec le Mamôn d’iniquité, pour qu’ils vous accueillent, quand il manquera, dans les tentes de la pérennité.
10 Fidèle pour peu, fidèle aussi pour beaucoup ! Inique pour peu, inique aussi pour beaucoup !
11 Aussi, si vous n’êtes pas fidèles avec le Mamôn inique, qui donc vous confiera le vrai ?
12 Si vous n’êtes pas fidèles pour ce qui est étranger, ce qui est vôtre, qui vous le donnera ?
13 Nul domestique ne peut servir deux Adôn. Oui, ou bien il hait l’un et aime l’autre ; ou bien il s’attache à l’un et méprise l’autre. Vous ne pouvez pas servir Elohîms et Mamôn. »
14 Alors, les Peroushîm, qui aiment l’argent, entendent tout cela et se raillent de lui.
15 Il leur dit : « Vous vous justifiez en face des hommes, mais Elohîms connaît votre cœur. Ce qui est suprême pour les hommes est en abomination aux faces d’Elohîms.
16 La tora et les inspirés, jusqu’à Iohanân. Depuis lors, le royaume d’Elohîms est annoncé, et chacun le force.
17 Mais il est plus facile au ciel et à la terre de passer, qu’à un seul trait de la tora de tomber.
18 Qui répudie sa femme et en épouse une autre, il adultère ; et qui épouse une répudiée par son mari, il adultère. Le pauvre Èl’azar

Le pauvre Èl’azar

19 « Un homme est riche, vêtu de pourpre et de lin fin. Il festoie chaque jour brillamment.
20 Un pauvre du nom d’Èl’azar est jeté sur le seuil de sa porte, couvert d’ulcères.
21 Il aspire à se rassasier des tombées de la table du riche, mais même les chiens viennent lécher ses ulcères.
22 Et c’est le pauvre qui meurt. Il est transporté par les messagers dans les plis d’Abrahâm. Le riche meurt aussi et il est enseveli.
23 Au Shéol il lève les yeux, se trouvant dans les tourments. De loin, il voit Abrahâm avec Èl’azar dans ses plis.
24 Il crie et dit : ‹ Père Abrahâm, matricie-moi ! Envoie Èl’azar ! Qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue, parce que je suis supplicié dans cette flamme. ›
25 Abrahâm dit : ‹ Enfant, souviens-toi : tu as reçu tes biens pendant ta vie ; et Èl’azar en même temps, des maux. Maintenant, ici, il est réconforté, et toi dans la souffrance.
26 Pourtant, un grand abîme existe entre nous et vous. Ceux qui voudraient passer d’ici vers vous ne le pourraient pas, ni traverser de là-bas vers nous. ›
27 Il dit : ‹ Je te prie donc, père, de l’envoyer dans la maison de mon père.
28 Oui, j’ai cinq frères. Qu’il témoigne auprès d’eux, qu’ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de tourment. ›
29 Abrahâm dit : ‹ Ils ont Moshè et les inspirés ! Qu’ils les écoutent ! ›
30 Il dit : ‹ Non, père Abrahâm ! Mais si un de chez les morts allait vers eux, ils feraient retour. ›
31 Il lui dit : ‹ S’ils n’entendent pas Moshè et les inspirés, même si un de chez les morts se relevait, ils ne seraient pas convaincus’. »

Cette Bible est dans le domaine public.