×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Marcos 4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Marcos 4
André Chouraqui


Le semeur

1 À nouveau, il commence à enseigner au bord de la mer. Une foule très nombreuse se rassemble près de lui, si bien qu’il monte dans une barque et s’assoit en mer. Toute la foule est à terre, le long de la mer.
2 Il les enseigne beaucoup par des exemples. Dans son enseignement, il leur dit :
3 « Entendez ! Voici : le semeur sort semer.
4 Et c’est, quand il sème, il en tombe le long de la route. Les oiseaux viennent et le mangent.
5 D’autre tombe sur la rocaille, sans beaucoup de terre. Il lève vite parce que sans terre profonde.
6 Mais, quand le soleil se lève, il le rôtit, parce que, sans racines, il est desséché.
7 D’autre tombe dans les épines. Les épines montent et l’asphyxient. Il ne donne pas de fruit.
8 D’autres tombent dans la belle terre. Ils donnent du fruit, ils montent et croissent. L’un porte trente, un autre soixante, un autre cent. »
9 Et il dit : « Celui qui a des oreilles pour entendre entende ! »
10 Et quand il est à l’écart, ceux qui l’entourent avec les Douze le questionnent sur les exemples.
11 Il leur dit : « À vous, le mystère du royaume d’Elohîms a été donné. Mais, à ceux-là du dehors, tout est en exemples,
12 pour que, regardant, ils regardent et ne voient pas et qu’entendant ils entendent et ne comprennent pas, afin qu’ils ne fassent pas retour et qu’il ne leur soit pas fait rémission. »
13 Il leur dit : « Vous ne comprenez pas cet exemple ? Comment comprendrez-vous tous les exemples ?
14 Le semeur sème la parole.
15 Tels sont ceux du bord de la route où la parole est semée : quand ils l’entendent, vite Satân vient ; il enlève la parole qui a été semée en eux.
16 De même, ceux qui sont semés sur les rocailles. Eux, quand ils entendent la parole, vite, ils la reçoivent avec joie.
17 Ils n’ont pas de racines en eux-mêmes, mais sont éphémères. Puis, quand survient la tribulation ou la persécution à cause de la parole, vite, ils trébuchent.
18 D’autres, semés dans les épines, entendent la parole.
19 Mais les soucis de cette ère, la séduction de la richesse, les autres convoitises entrent en eux et asphyxient la parole ; elle devient sans fruit.
20 Ceux qui sont semés sur la belle terre entendent la parole, l’accueillent et portent du fruit, l’un trente, l’autre soixante, et l’autre cent. »

La lampe et la semence

21 Il leur dit : « La lampe vient-elle pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour être mise sur un lampadaire ?
22 Non, rien de caché qui ne doive être manifesté ; rien de secret qui ne doive devenir manifeste.
23 Qui a des oreilles pour entendre entende » !
24 Il leur dit : « Prenez garde à ce que vous entendez ! La mesure dont vous mesurez sert à mesurer pour vous et il vous en sera rajouté.
25 Oui, celui qui a, il lui est donné ; et celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui est pris. »
26 Il dit : « Ainsi du royaume d’Elohîms : il est comme un homme qui jette la semence en terre.
27 Il s’endort et se réveille nuit et jour. La semence germe, croît, il ne sait comment.
28 La terre d’elle-même porte du fruit ; en premier de l’herbe, puis un épi, puis plein de blé dans l’épi.
29 Mais quand le fruit mûr se donne, vite, il envoie la faucille, car la moisson est là » !
30 Il dit : « À quoi ressemble le royaume d’Elohîms ? Par quel exemple le présenter ?
31 C’est comme une graine de moutarde : quand elle est semée sur la terre, elle est plus petite que toutes les semences de la terre.
32 Mais quand elle est semée, elle monte et devient plus grande que toutes les plantes, elle fait de grandes branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent reposer à son ombre. »
33 Par de nombreux exemples semblables il leur dit la parole, telle qu’ils peuvent l’entendre, et sans exemples, il ne leur dit rien.
34 Mais quand il est avec ses adeptes, à part, il leur explique tout.

Il rabroue le vent

35 Il leur dit, ce jour-là, le soir venu : « Passons de l’autre côté. »
36 Ils laissent la foule et le prennent tel quel, dans la barque. D’autres barques sont avec lui.
37 Survient un grand tourbillon de vent. Les vagues se jettent sur la barque au point de remplir la barque.
38 Et lui, il est à la poupe, sur le coussin, et il dort. Ils le réveillent et lui disent : « Rabbi, tu ne te soucies pas de ce que nous périssons ?
39 Il se réveille, rabroue le vent et dit à la mer : « Tais-toi, sois muselée ! » Le vent tombe, et c’est le calme plat.
40 Il leur dit : « Pourquoi êtes-vous aussi couards ? Comment ! Vous n’avez pas d’adhérence ?
41 Ils frémissent d’un grand frémissement. Ils se disent l’un à l’autre : « Qui est-il donc, celui-là ? Oui, même le vent et la mer lui obéissent. »

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf