×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Matyah 3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Matyah 3
André Chouraqui


Iohanân au désert

1 En ces jours arrive Iohanân, l’immergeur. Il crie dans le désert de Iehouda
2 et dit : « Faites retour : oui, il est proche, le royaume des ciels. »
3 C’est bien lui qu’annonce Iesha’yahou l’inspiré, quand il dit : « Voix d’un crieur dans le désert : préparez la route de IHVH-Adonaï, rectifiez ses sentiers. »
4 Or lui-même, Iohanân, a son vêtement en poil de chameau, une ceinture de peau sur sa hanche. Sa nourriture : sauterelles et miel sauvage.
5 Alors ils sortent vers lui de Ieroushalaîm, de tout Iehouda, de tout le cirque du Iardèn.
6 Ils sont immergés par lui dans le fleuve du Iardèn, en avouant leurs fautes.

Il annonce le message

7 Mais il voit nombre de Peroushîm et de Sadouqîm venir à lui pour l’immersion. Il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a montré à fuir en face de la brûlure qui vient ?
8 Faites donc un fruit qui vaille pour le retour.
9 Ne croyez pas dire en vous-mêmes : ‹ Pour père, nous avons Abrahâm. › Oui, je vous dis : de ces pierres, Elohîms peut réveiller des fils à Abrahâm.
10 Déjà la hache est mise à la racine des arbres. Et voici : tout arbre qui ne fait pas de beau fruit est coupé et jeté au feu.
11 Moi, je vous immerge dans l’eau, pour le retour. Mais vient après moi un plus fort que moi - je ne vaux pas pour porter ses sandales. Lui, il vous immergera dans le feu du souffle sacré.
12 La pelle est dans sa main. Il purifiera bien son aire, rassemblera son froment dans sa grange ; mais la glume, il la brûlera au feu inextinguible. »

Iéshoua’ au Iardèn

13 Alors Iéshoua’ arrive de Galil au Iardèn, vers Iohanân, pour être immergé par lui.
14 Mais Iohanân l’en empêche et dit : « Moi, j’ai besoin d’être immergé par toi, et toi tu viens à moi ! »
15 Iéshoua’ répond et lui dit : « Laisse donc maintenant. Oui, il nous convient d’accomplir toute justice. » Alors il le laisse.
16 Ayant été immergé, vite, Iéshoua’ remonte de l’eau. Et voici : les ciels s’ouvrent pour lui. Il voit le souffle d’Elohîms descendre comme une palombe ; il vient sur lui.
17 Et voici, une voix des ciels dit : « Celui-ci est mon fils, mon aimé, en qui j’ai mon gré. »

Cette Bible est dans le domaine public.