×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Matyah 18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Matyah 18
André Chouraqui


Le plus grand au royaume

1 À cette heure, les adeptes s’approchent de Iéshoua’ et disent : « Qui est donc le plus grand au royaume des ciels ?
2 Iéshoua’ appelle un petit enfant. Il le met au milieu d’eux
3 et dit : « Amén, je vous dis : si vous ne retournez pas et ne devenez pas comme des petits enfants, vous n’entrerez pas au royaume des ciels.
4 Celui-là donc qui se fait petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand au royaume des ciels.
5 Qui accueille en mon nom un tel petit enfant, c’est moi qu’il accueille.
6 Mais qui fait trébucher un de ces petits qui adhèrent à moi, il aurait intérêt à ce qu’une meule d’âne soit pendue à son cou et qu’il coule dans le gouffre de la mer.
7 Oïe, l’univers, à cause des trébuchements ! Oui, il est fatal que viennent les trébuchements ; cependant, oïe, l’homme par qui vient le trébuchement !
8 Si ta main ou ton pied trébuche, coupe-le et jette-le loin de toi. Il est beau pour toi d’entrer dans la vie manchot ou boiteux, plutôt que d’avoir deux mains ou deux pieds, et être jeté au feu, en pérennité.
9 Et si ton œil trébuche, arrache-le et jette-le loin de toi. Il est beau pour toi d’entrer dans la vie avec un seul œil, plutôt que d’avoir deux yeux, et être jeté au feu, dans la Géhenne.
10 Veillez à ne pas mépriser un de ces petits. Oui, je vous dis : leurs messagers, dans les ciels, voient toujours les faces de mon père, dans les ciels.
11 « Oui, le fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.
12 Quel est votre avis ? Si un homme a cent moutons et qu’un seul d’entre eux s’égare, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf sur les montagnes et va chercher l’égaré ?
13 Et s’il arrive à le trouver, amén, je vous dis, il se réjouit pour lui plus que des quatre-vingt-dix-neuf qui ne sont pas égarés.
14 Ainsi le vouloir n’est pas aux faces de votre père des ciels que se perde un seul de ces petits.
15 « Si ton frère faute, va, blâme-le entre toi et lui seul. S’il t’entend, tu auras gagné ton frère.
16 S’il n’entend pas, prends avec toi encore un ou deux, pour que ’sur la bouche de deux ou trois témoins toute parole s’appuie. ›
17 S’il refuse de les entendre, dis-le à la communauté ; et s’il refuse d’entendre même la communauté, il sera pour toi semblable à un goï et à un gabelou. »
18 « Amén, je vous dis : tout ce que vous liez sur la terre est lié dans les ciels ; tout ce que vous déliez sur la terre est délié dans les ciels.
19 Amén, je vous dis encore : si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon père des ciels.
20 Oui, en tout lieu où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, là, je suis au milieu d’eux. »
21 Alors Petros s’approche et lui dit : « Adôn, combien de fois mon frère fautera-t-il contre moi et lui remettrai-je ? Jusqu’à sept fois ?
22 Iéshoua’ lui dit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à septante fois sept fois.
23 Ainsi le royaume des ciels ressemble à un homme, un roi, qui veut régler ses comptes avec ses serviteurs.
24 Quand il commence à les régler, un débiteur de dix mille talents est amené en face de lui.
25 Il n’a pas de quoi rendre. Son Adôn ordonne de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tout ce qu’il a, que tout soit rendu.
26 Le serviteur tombe sur ses faces, se prosterne devant lui et dit : ‹ Sois longanime avec moi et je te rendrai tout. ›
27 L’Adôn de ce serviteur est pris aux entrailles ; il le délie et lui remet sa dette.
28 Ce serviteur sort. Il rencontre un de ses co-serviteurs, qui lui doit cent deniers. Il le saisit à la gorge à le faire suffoquer et dit : ‹ Rends ce que tu dois. ›
29 Le co-serviteur tombe sur ses faces, le supplie et dit : ‹ Sois longanime avec moi, et je te rendrai. ›
30 Il refuse, s’en va et le jette en prison, jusqu’à ce qu’il lui ait payé sa dette.
31 Ses co-serviteurs voient ce qui est advenu et s’attristent fort. Ils viennent et informent leur Adôn de tout ce qui est advenu.
32 Alors son Adôn l’appelle et lui dit : ‹ Serviteur criminel, toute ta dette, je te l’ai remise parce que tu m’as supplié.
33 N’était-ce pas à toi aussi de matricier ton co-serviteur comme je t’ai moi-même matricié ? ›
34 Son Adôn brûle. Il le livre aux tortionnaires, jusqu’à ce qu’il ait rendu toute sa dette.
35 Ainsi mon père des ciels agira aussi envers vous, si vous ne remettez pas les dettes de votre frère de tout votre cœur. »

Cette Bible est dans le domaine public.